>
>
Nintendo ne peut pas rivaliser avec Disney, Shigeru Miyamoto explique pourquoi

Nintendo ne peut pas rivaliser avec Disney, Shigeru Miyamoto explique pourquoi

Par Romain Mahut - publié le
Image

Nintendo dispose de toute une ribambelle de personnages omniprésents dans la culture populaire depuis plusieurs dizaines d'années, Mario et Pikachu en tête. Le constructeur japonais ne peut cependant pas rêver de voir son personnage rivaliser avec Mickey Mouse pour le moment. Et il semble savoir pourquoi. 


À lire aussi : Nintendo : Furukawa veut laisser ses développeurs essayer de nouvelles choses


Shigeru Miyamoto, le créateur de Mario et de nombre de personnages célèbres de Nintendo, a récemment pris part au Japon à une interview avec plusieurs membres des médias. Au cours de cette interview, les ambitions du game designer pour Nintendo (société pour laquelle il travaille depuis 1977) et pour le personnage de Mario ont été abordées.

Shigeru Miyamoto veut que son personnage aille encore plus loin en termes de popularité et permette à Nintendo de rivaliser avec le roi incontesté du divertissement pour enfants : Disney. Mais une problématique qui perdure, et à laquelle le créateur japonais n'a pas encore trouvé de réponse, empêche Nintendo d'aller titiller la maison de Mickey (propos rapportés par le site Nikkei Asian Review) :

De nombreux parents veulent empêcher leurs enfants de jouer à des jeux vidéo. Mais ces mêmes parents n'ont aucun problème avec le fait que leurs enfants regardent des films Disney. Nous ne pouvons pas défier Disney sérieusement tant que les parents ne sont pas à l'aise avec le fait de laisser leurs enfants jouer avec des produits Nintendo. 

S'il n'a pas de solution pour rassurer les parents toujours méfiants vis-à-vis des jeux vidéo, il semble avoir trouvé un moyen de contourner le problème. Ce moyen consiste à faire apparaître Mario ailleurs que dans des jeux vidéo. Et pour ce faire, Nintendo et lui ont dû assouplir leur politique en matière d'utilisation de leur mascotte.

Shigeru Miyamoto explique par exemple qu'il évite désormais de mettre Mario dans des cases et de maintenir une cohérence trop stricte vis-à-vis de ce que Mario peut faire. L'idée, selon le créateur du plombier moustachu, est de créer "davantage d'opportunités pour un plus grand public de profiter du monde de Mario."

Après le désastre du film live de 1993, Nintendo est devenu très protecteur de son héros. L'ouverture prochaine du Super Nintendo World dans les parcs Universal et la production d'un nouveau film d'animation Super Mario sont deux illustrations du changement de politique du constructeur japonais. Mais la stratégie de contourner le jeu vidéo pour monter en popularité fonctionnera-t-elle ? Il est trop tôt pour le dire. 

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)