>
>
Nintendo : Shuntaro Furukawa veut laisser ses développeurs essayer de nouvelles choses

Nintendo : Shuntaro Furukawa veut laisser ses développeurs essayer de nouvelles choses

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Au vu du faible nombre de photos de l'intéressé disponible sur Internet, c'est peu dire que le récemment nommé président de Nintendo, Shuntaro Furukawa se garde pour l'instant d'apparaître trop souvent dans les les médias. Mais comme une fois n'est pas coutume, le boss du constructeur nippon a concédé recevoir quelques gaijins à Kyoto.


À voir aussi : Nintendo recrute pour un nouveau jeu mystère en 2D : Vers un nouveau New Super Mario ?


C'est en effet le vénérable Time Magazine qui s'est vu proposé une interview de Furukawa dans le saint des saints, à savoir les locaux de l'entreprise.

Si le magazine n'a pas pris le soin de cuisiner le responsable sur la polémique grandissante du fameux Joy-Con Drift, ce dernier en a profiter pour livrer quelques clés de lecture concernant la stratégie de l'entreprise pour les années à venir.

Et si l'on reproche bien souvent à la société centenaire de réchauffer les mêmes recettes, l'avenir pourrait s'avérer riches en nouveautés :

Avant tout, je base mes décisions sur la façon de penser du responsable d'un développement. Nintendo est Nintendo grâce à nos jeux, à nos personnages et à nos propriétés intellectuelles. Je suis donc tout à fait d'accord avec le fait de donner à nos équipes la liberté d'expérimenter de nouvelles idées. L'expansion ne peut se faire sans la liberté d'essayer quelque chose de nouveau et le courage de s'aventurer en territoire inconnu. 

Concernant la stratégie de Nintendo pour les années à venir et son positionnement face aux nouveaux concurrents que sont (au pif) Google ou Apple, la réponse de Furukawa se veut aussi vague que celle d'un politique sur le plateau d'une matinale :

Nintendo continue de rechercher de nouveaux moyens d'améliorer le plaisir que les gens peuvent avoir à travers leur expérience de jeu. Le streaming, et tout type de nouvelle technologie, qu'elle plaise ou non au consommateur, dépend vraiment de la qualité de l'expérience que nous pouvons fournir.

Les normands reconnaîtront là leur célèbre réponse, et les autres ne seront malheureusement pas beaucoup plus avancés. L'entretien se termine pas un taillage de bavette autour de la monétisation des jeux mobiles démarrée avec un certain Super Mario Run

C'est quelque chose que nous décidons d'examiner en fonction du contenu de chaque application, ainsi que de la licence utilisée et enfin du public ciblé. Nous examinons également la meilleure façon pour les joueurs d'apprécier le jeu, ainsi que la facilité avec laquelle ils pourraient dépenser de l'argent.

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)