>
>
Flight Simulator 2020 est sur le tarmac, le plan de vol annoncé

Flight Simulator 2020 est sur le tarmac, le plan de vol annoncé

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
×

Grâce à Camille, vous savez désormais qu'il sera bientôt possible pour quelques chanceux de s'essayer à la toute nouvelle version de Flight Simulator par son éditeur historique. Même si vous n'êtes pas parmi les heureux élus, le site des insiders a donné quelques infos intéressantes que les amateurs de simulation ne doivent pas rater. Les voici, avec leurs conséquences.


A lire aussi : Microsoft Flight Simulator prépare son alpha fermée


Il nous avait mis une grosse claque et l'analyse de la bande-annonce nous a déjà permis d'en savoir plus sur ce qu'il allait proposer. Mais Flight Simulator 2020 n'a de loin pas révélé tous ses secrets. En revanche, on sait ce qui va se passer dans les prochaines semaines. Ça bosse chez Microsoft.

On en connaîtra plus très vite sur ce que va proposer l'Alpha qui sortira à la fin du mois. Mais en attendant, voici ce que prévoient les développeurs. Les premiers éléments annoncent que le focus se fera sur l'environnement, la météo, l'aérodynamique, ainsi que sur les cockpits. Le premier retour que les joueurs devront faire sera axé sur l'environnement (le monde) et ce sera déjà à partir du 10 octobre. Ce chemin de fer est clair net et précis, les gens semblent savoir où ils vont et c'est plutôt bon signe.

Quand on n'arrive pas à lire entre les lignes ces informations semblent banales. Elles sont pourtant cruciales et de très bon augure pour les amateurs de simulation. Le fait que le monde soit la première préoccupation est un signal fort. Pour le vol à vue, il faut des repères réalistes et précis. Il est logique et très important de vouloir proposer un environnement cohérent aux pilotes, qu'ils utilisent leurs instruments ou "juste" leurs yeux. Le fait de placer la météo immédiatement après s'avère aussi une excellente idée. L'environnement doit être influencé par la météo et ce, pas seulement de façon cosmétique, mais avec toute l'aérologie qui va avec. Il faut non seulement voir les nuages, mais aussi ressentir leurs effets. Une masse d'air, ce n'est pas inerte.

Enfin, avec l'aérodynamique, c'est l'interaction avec l'environnement et la météo qui est concernée. Encore une fois, quoi de plus logique ? Si l'aérodynamique est précise, les réactions des avions seront réalistes et intéressantes. Surtout avec des cockpits et une avionique parfaitement reproduite.

Vous l'avez compris, Flight Simulator 2020 vole dans la bonne direction, même si, de facto, le décollage n'est pas encore débuté. Rendez-vous très bientôt pour suivre le plan de vol de Microsoft.

La rédaction vous recommande