>
>
Deux tiers des joueurs américains ont subi du "harcèlement sévère" en ligne [MAJ]

Deux tiers des joueurs américains ont subi du "harcèlement sévère" en ligne [MAJ]

Par Romain Mahut - publié le - mis à jour le
Image

Les joueurs peuvent extraordinairement talentueux, créatifs, inventifs et généreux. Mais ils peuvent également être affreusement toxiques et néfastes. Et il semblerait malheureusement qu'une majorité des joueurs en ligne américains soient désormais confrontés à cette toxicité.


À lire aussi : League of Legends : Les joueurs toxiques bannis des parties classées


[Mise à jour 14h51] : Le site officiel de l'ADL apporte des précisions supplémentaires au sujet de ce sondage. 1.045 personnes âgées entre 18 et 45 ans et jouant sur "PC, consoles et plates-formes mobiles" ont été interrogées pour les besoins de ce sondage entre le 19 avril et le 1er mai derniers. Parmi les sondés se trouvaient des joueurs qui s'identifiaient comme "LGBTQ+, juifs, musulmans, afro-américains, et hispaniques/latinos." Les cinq jeux sur lesquels les sondés ont été le plus harcelés (élément lié à la popularité globale des jeux en question) sont :

Autre statistiques qui ressortent de cette étude :

  • 38% des femmes et 35% des LGBTQ+ ont évoqué du harcèlement basé sur leur sexe et leur orientation sexuelle.
  • 24% des hispaniques ou latinos, 31% des noirs ou afro-américains et 23% des asiatiques américains ont subi du harcèlement lié à leur couleur de peau ou appartenance ethnique.
  • 19% des juifs et des musulmans ont déclaré avoir été harcelés à cause de leur identité religieuse.

À noter que les effets positifs du jeu en ligne sont également évoqués dans les résultats de cette étude. 88% des sondés affirment avoir vécu des "interactions sociales positives" lors de parties multijoueur en ligne. Parmi ces interactions sociales positives se trouvent le fait de se faire de nouveaux amis (51%) et d'aider d'autres joueurs (50%).

Basé sur la taille de l'échantillon de personnes interrogées, l'ADL affirme que la marge d'erreur de ce sondage est de 4%.

Le site américain Engadget rapporte les tristes résultats d'une étude menée outre Atlantique par l'Anti-Defemation League (ADL), ou Ligue Antidiffamation en français. Selon cette étude menée auprès d'environ 1.000 américains, jusqu'à deux tiers des joueurs américains en ligne ont subi un harcèlement "sévère" en cours de partie. Plus de la moitié des sondés ont été visés pour des raisons liées à leur couleur de peau, leur appartenance ethnique, leur religion, leur sexe, leur orientation sexuetglle, ou leur validité.

Autres statistiques inquiétantes, environ 30% des personnes interrogées ont déclaré avoir et "doxées" pendant une partie en ligne (des informations privées à leur sujet ont été cherchées et publiées en ligne), près de 25% des sondés ont été exposés à de l'idéologie de suprématie blanche et 8% ont été confrontés à des sympathisants de l'État islamique. Et d'autres études récentes montrent que ces phénomènes sont en constante progression.

Autre statistique à souligner, ces comportements toxiques sont principalement présents chez les joueurs. En effet, une étude menée plus tôt cette année par l'ADL auprès des internautes américains révélais que 37% des utilisateurs d'Internet du pays de Donald Trump ont subi du harcèlement "sévère" en ligne. Chez les joueurs en ligne, cette statistique grimpe à 65%.

Bien évidemment, il paraît important de garder à l'esprit que ce sondage n'a été proposé qu'à 1.000 joueurs. Il montre cependant qu'il existe bien un problème de comportement chez un nombre important de joueurs.

Avez-vous déjà subi du harcèlement en ligne en cours de partie ? Si oui, de quel type de harcèlement s'agissait-il ? Comment avez-vous réagi ? Dites-nous tout dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)