>
>
Le PDG de Take-Two (2K, Rockstar) ne croit pas aux services de jeu illimité par abonnement

Le PDG de Take-Two (2K, Rockstar) ne croit pas aux services de jeu illimité par abonnement

Par Romain Mahut - publié le
Image

Les services qui permettent aux joueurs de jouer en illimité à un nombre conséquent de jeux en échange de la souscription à un abonnement payant paraissent visiblement comme un nouvel Eldorado pour nombre d'acteurs de l'industrie du jeu vidéo. En effet, des sociétés comme Microsoft, Sony, Electronic Arts, EA, Ubisoft ou encore Google ont récemment lancé ou annoncé un service de ce type. Malgré cela, certains acteurs majeurs ne sont pas encore convaincus de l'intérêt de ce modèle économique. 


À lire aussi : Il vaut mieux rééditer les jeux qu'exploiter la rétrocompatibilité selon Take-Two


Le site américain VentureBeat a récemment eu l'opportunité de s'entretenir avec Strauss Zelnick, le PDG de Take-Two Interactive, la maison-mère de 2K et Rockstar Games. Questionné au sujet de son opinion concernant les services de jeu par abonnement, le patron du géant de l'édition américain n'a pas hésité à exprimer ses doutes quant à leur potentiel commercial. En prenant exemple sur le marché américain, il estime que la course à l'armement actuellement en cours mènera à plus d'échecs que de succès : 

Je pense que le foyer américain moyen ne veut pas être abonné à deux ou trois services de divertissement à la fois, tous types de services confondus. Il ne va pas y avoir un grand gagnant qui va rafler la mise mais tout un tas de perdants, aussi bien du côté des programmations linéaires qu'interactives. 

Pour lui, le mode de consommation des jeux vidéo n'est pas compatible avec les services par abonnements :

Les divertissements interactifs (autrement dit les jeux vidéo, ndlr) ne sont pas bien adaptés aux abonnements car vous ne jouez généralement qu'à un ou deux jeux à la fois et vous y jouez pendant longtemps. Je ne suis pas certain de ce qu'apporte un abonnement ici. Mais nous verrons bien car certains vont clairement lancer des services et le Game Pass est déjà disponible. 

Pour Strauss Zelnick, un service de ce type doit proposer les meilleurs produits et nécessairement s'entourer de nombreux partenaires pour diversifier son offre. Ce positionnement tranche en tout cas clairement avec celui des nombreux éditeurs qui ont d'ores et déjà manifesté leur intérêt pour les services de jeu à la demande. 

 

La rédaction vous recommande

14 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (14)