>
>
Hideo Kojima révèle son état d'esprit après son départ de Konami

Hideo Kojima révèle son état d'esprit après son départ de Konami

Par Romain Mahut - publié le
Image

Lorsque Hideo Kojima a quitté Konami en 2015, l'affaire a fait beaucoup de bruit et a marqué un tournant aussi bien dans la carrière du game designer que dans la stratégie de l'éditeur japonais. Si le créateur de Metal Gear Solid est resté relativement silencieux au sujet de cette douloureuse séparation jusqu'à présent, il est récemment revenu dessus. 


À lire aussi : Death Stranding : Hideo Kojima évoque une nouvelle mécanique bien étrange


Comme nous vous l'avons indiqué à plusieurs reprises, Hideo Kojima a récemment pris part à une conférence organisée dans le cadre du Tribeca Film Festival. S'il a principalement parlé des rapports qu'il entretient avec Norman Reedus et de Death Stranding, le fondateur de Kojima Productions a également évoqué la situation dans laquelle il s'est retrouvé après son éviction soudaine de Konami. Pour lui, ce retour à la case départ l'a mis face à un défi auquel il ne s'attendait pas (propos relayés par le site GamesRadar+) :

Cela faisait 30 ans que je créais des jeux et j'étais très confiant en ma capacité à créer des jeux. Mais je n'avais aucun point de départ. Je suis reparti de rien. Pas de bureau, pas d'équipe, pas de choses sur lesquelles travailler, pas de machines.

Je pensais alors que j'avais tout perdu. Mais c'est à ce moment que j'ai réalisé que j'avais de nombreux contacts. Des contacts avec des gens de chez Sony, avec des gens comme Norman (Reedus) ou comme Geoff (Keighley). Je voulais vraiment renouer le contact avec ces personnes qui selon moi étaient très importantes.

Cela a été très difficile de repartir de zéro mais j'ai lentement compris que je n'avais en fait rien perdu. Les choses n'ont finalement pas été si difficiles. J'ai été très chanceux d'avoir tous ces contacts. En règle générale, lorsqu'il est question de personnes travaillant à Hollywood, elles n'acceptent pas immédiatement d'être dans mon jeu lorsque je leur explique ce que j'ai en tête.

Mais dans le cas de Death Stranding, je suis très content qu'elles aient accepté. Et cela a été pareil avec Mads Mikkelsen. Je lui ai expliqué les choses de vive voix et il m'a dit "OK, je serai dans le jeu." Le président de l'agence de Mads a dit que c'est la première fois qu'il accepte un projet sans voir un document détaillant le projet au préalable. 

Tous les game designers se retrouvant dans la même situation que Hideo Kojima n'auraient certainement pas la même facilité à retomber sur leurs pieds. Le cas de la renaissance de Kojima Productions et le lancement du projet Death Stranding montre en tout cas que Hideo Kojima jouit d'une influence et d'une réputation importantes aussi bien dans l'industrie du jeu vidéo que dans celle du cinéma. 

Aux dernières nouvelles, Death Stranding est en développement sur PS4. Le jeu n'a pas encore de date de sortie annoncée.

La rédaction vous recommande

8 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (8)