>
>
SEGA parle de sa stratégie pour la nouvelle année fiscale, les licences connues à l'honneur

SEGA parle de sa stratégie pour la nouvelle année fiscale, les licences connues à l'honneur

Par Romain Mahut - publié le
Image

Comme de nombreux autres acteurs de l'industrie du jeu vidéo, SEGA vient de communiquer sur ses résultats financiers de l'année fiscale passée ainsi que sur ses plans pour l'année en cours. Cela donne une petite idée de ce qui attend les fans de SEGA au cours des prochains mois. 


À lire aussi : Quid de Saturn et Dreamcast Mini ? SEGA répond


SEGA vient donc de révéler ses résultats pour l'année fiscale 2019, qui s'est terminée le 31 mars dernier. Si les ventes ont sensiblement augmenté par rapport à l'année précédentes, le résultat d'exploitation était quant à lui moins important que celui de l'année fiscale 2018 (tout reste cependant dans le vert). À ces deux niveaux, l'éditeur japonais s'attend à une augmentation lors de l'année fiscale 2020. 

Du côté des résultats réalisés par les jeux, le constat se fait en deux temps. D'un côté, les nouveaux jeux mobile n'ont pas obtenu les résultats escomptés tandis que les jeux mobile existants ont vu leur popularité décliner. Cela a eu pour conséquence de voir des résultats bien plus faibles que ce à quoi SEGA s'attendait.

En ce qui concerne les jeux vendus en boîte (sur consoles principalement), l'éditeur explique que malgré des retards du côté des sorties de nouveaux jeux, il a vendu 23,44 millions de jeux au cours de l'année fiscale 2019 contre 17,33 millions en 2018. Ce bon résultat a été favorisé par des ventes répétées de titres sortis par le passé, autrement dit des jeux du "catalogue" de SEGA. 

Pour ce qui est de la stratégie de SEGA en matière de jeux vidéo pour l'année fiscale 2020, il est question de mettre l'accent sur les licences à disposition de SEGA, qu'il s'agisse des jeux dématérialisés (SEGA parle ici des jeux mobile) et des jeux en boîte (SEGA regroupe ici les jeux consoles et PC, y compris dématérialisés). La firme de Haruki Satomi veut par ailleurs accorder plus de ressources à la gestion des jeux en boîte :

Le Groupe va s'efforcer d'améliorer sa rentabilité dans le domaine des logiciels de jeu numérique et de lancer de nouveaux titres dans le domaine des logiciels de jeu en boîte. Dans le domaine des logiciels de jeu numériques, le Groupe va s'évertuer à optimiser le nombre de titres en opération parmi les titres pour appareils mobile existants et les lancements de nouveaux titres, tout en s'efforçant d'améliorer le taux de nouveaux titres qui tirent profit de licences car il est attendu que ces derniers soient plus rentables. En plus de ça, le Groupe cherche à augmenter sa rentabilité en améliorant ses attributions de ressources destinées au domaine des logiciels de jeu en boîte, etc.

Dans le domaine des logiciels de jeu en boîte, le Groupe va continuer de renforcer le développement des licences sur de multiples appareils dans toutes les régions, ainsi que lancer plusieurs nouveaux titres, dont certains qui exploitent des licences, à l'instar des Jeux Vidéo Officiels des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. En parallèle à ça, le Groupe tend à améliorer sa rentabilité via des ventes répétées de titres existants (titres du catalogue). 

Au cours de l'année fiscale 2020, SEGA compte proposer 32 jeux "en boîte" sur le marché, dont 12 en Europe/Amérique du Nord. On ne connaît cependant pas le découpage nouveaux titres-titres du catalogue parmi ces 32 jeux.

Parmi les sorties majeures que SEGA prévoit pour cette année fiscale se trouvent Project Sakura Wars, le prochain Yakuza, les différents jeux liés au Jeux Olympiques de 2020, Team Sonic Racing ou encore Total War : Three Kingdoms. Cela ne veut cependant pas dire que l'éditeur ne compte pas commercialiser d'autres titres majeurs durant cette période.

Les récemment annoncés Persona 5 : Royal et Persona 5 Scramble : The Phantom Strikers ne sont par exemple pas évoqués dans le document. Ce dernier ne permet par ailleurs pas non plus de savoir si tous les titres évoqués ci-dessus sortiront également en Europe avant la fin du mois de mars 2020. 

Dans un second document, SEGA indique par ailleurs qu'il compte la Mega Drive Mini parmi les "licences ravivées" au même titre que Sakura Wars. Et parmi les plates-formes sur lesquelles il compte proposer ses jeux, l'éditeur parle des consoles à la fois actuelles et "next gen" ainsi que des "nouvelles plates-formes." Il est donc possible de s'attendre à ce que SEGA soit présent sur PS5, Xbox Scarlet et Stadia dès leurs lancements respectifs.

À noter au passage que dans le document officiel de SEGA, Yakuza 6 : The Song of Life est toujours noté comme étant un jeu PS4 et PC. À l'heure où sont écrites ces lignes, le jeu n'a toujours pas été annoncé sur PC par SEGA. 

La rédaction vous recommande

3 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (3)