>
>
Sekiro Shadows Die Twice, nos douloureuses impressions écrites + gameplay maison

Sekiro Shadows Die Twice, nos douloureuses impressions écrites + gameplay maison

Par Jonathan Bushle - publié le

From Software. Voici un studio dont la simple évocation génère des soulèvements de foule et des émeutes. Et figurez-vous qu'ils s'apprêtent à sortir un jeu, et que ce dernier s'appelle Sekiro : Shadows Die Twice. On a pu y jouer - deux fois - et voici nos dernières impressions !

Sekiro : Shadow Die Twice ne devrait plus trop tarder à débarquer, et nous avons eu la chance de pouvoir nous y essayer, par deux fois. La première, courant février, dans les bureaux d'Activision - qui édite le jeu de From Software - en plein Paris, pour tester une build quasi identique à celle qui avait été présentée à la dernière Gamescom, puis une seconde fois, à Londres cette fois, le 5 mars dernier, pour une session sur une build très proche de la mouture finale, mais pour une heure seulement... On a tout de même pu tirer quelques enseignements sur ce titre à quelques jours de sa sortie, et on vous raconte tout !

Les déplacements au grappin ; le pied !

Como se llama, bonita, mi casa, su casa (sí, sí) Sekiro Sekiro

Dire que Sekiro SDT est attendu de pied ferme par une certaine catégorie de joueurs masochistes et perfectionnistes - les Soulistes - est un doux euphémisme. Dark Souls III est paru il y a presque trois ans maintenant, et si on a eu droit à un très bon trip l'an dernier avec le remaster de Dark Souls premier du nom, des titres comme Ashen  ou The Surge ne nous ont clairement pas contenté et on commence à montrer les premiers signes de manque. Et bien sachez que si Sekiro devrait proposer un challenge à la hauteur et quelques mécaniques familières, il possède sa propre identité et son propre principe de jeu, qui va tout de même bien l'éloigner d'un Souls ou de Bloodborne... En effet, de manière évidente, Sekiro est un Beat'em All avec une grosse dose d'infiltration, ce qui change pas mal des deux jeux cités précédemment, même si l'on va retrouver de nombreuses similitudes avec les mécaniques des jeux made in From Software.

Déjà, à intervalle régulier, on retrouve des statues d'idoles à la place des feux de camps, qui remettent à zéro la zone, mais sans ressusciter les ennemis les plus puissants déjà vaincus. Au début, on retrouve aussi un HUB central avec quelques PNJ pour améliorer son stuff, dont un guerrier immortel qui nous propose de tester ses techniques sur lui ! Le héros porte une prothèse sur laquelle pourra être greffée diverses extensions, et qui fonctionnent un peu comme la magie des Souls. Aussi, le héros possède une gourde à usage limité pour sa santé, qui se recharge aux statues de bouddha. Et si on pourra repérer quelques autres similitudes plus fines dans les mécaniques, le reste va s'en éloigner fortement. Déjà, on n'a pas de barre d'endurance ! Ensuite, notre héros est bien plus mobile, peut effectuer des doubles sauts, s'accrocher aux corniches et même se servir d'un grappin assez classe, qui fait trembler les arbres quand on s'y accroche. C'est assez jouissif, il faut bien le dire. Ensuite, la gestion de la mort est très différente : Après être tombé une fois au combat, on pourra ressusciter une fois, après avoir tactiquement laissé nos ennemis s'éloigner et nous oublier ! Et si c'est la fin, la vraie, on perdra une partie de son expérience chèrement acquise, mais pas tout.

Un sous boss bien méchant !

Batman aussi a un grappin

Au niveau des combats, là aussi, c'est très différent. Les ennemis possèdent une jauge de vie, mais cette dernière est au final secondaire : sur les ennemis les plus forts, c'est la jauge de posture qu'il faudra briser, pour trouver la faille dans leur défense et leur asséner le coup fatal ! Pour cela, il faudra esquiver, contrer et attaquer en rythme sans se faire avoir pour vaincre ses adversaires. La mécanique nous à semblé assez complexe et on n'en a pas saisi toute la mesure sur les trois heures de jeu au total dont nous avons profité. Les boss devraient eux aussi être bien retors, et celui que l'on a pu voir, à savoir un gros Tengu avec une lance, nous a rendu bien fou. Une autre approche sera aussi possible : la discrétion. Cette dernière permettra de prendre par surprise ses ennemis pour les tuer directement, sans soucis ! En se faufilant, on pourra aussi espionner les conversations des ennemis pour en apprendre plus sur ses objectifs. Si la mécanique fonctionne au début, reste à savoir si elle tiendra sur la durée. Surtout sur la première démo, celle de la Gamescom, on a surpris les adversaires avoir certaines attitudes bien débiles, comme un abandon des recherches et l'oubli de l'intrus aperçu très rapide, ou des attaques à travers des murs en bois. On n'avait pas vu ça sur la dernière démo et on espère ne pas le voir dans le jeu final. Ça devrait être jouable vu le temps dont a disposé From Software depuis le salon teuton.

Pour ce qui est des combats contre les gros ennemis et les boss, ces derniers possèdent plusieurs barres de vie et il faudra casser plusieurs fois leur garde pour en venir à bout. Et a priori, pas question de compter sur ses potes en coop' cette fois-ci. Le jeu ne devrait être que solo. Au niveau RPG, on a pu entrapercevoir un arbre de compétences à améliorer, et son équivalent pour la prothèse de ninja que possède le héros. Reste encore à voir le résultat final dans le TEST. Enfin, pour ce qui est de la carte, on n'en a clairement pas assez vu. La démo Gamescom ne sera pas telle quelle dans le jeu final, et sur la seconde démo, presque complète, on n'a eu qu'une heure, début du jeu et tutoriel inclus. Mais on nous l'a promise ouverte - du moins à partir d'un certain point dans le jeu - mais on n'a pas pu correctement l'explorer. Nous n'avons pu voir que deux grosses zones, chacune constituée de passages avec plusieurs ennemis et un sous-boss. On a aussi pu voir un autre passage plus scripté où il fallait avancer dans un couloir tout en ne se faisant pas remarquer par un gros serpent géant. Pour savoir si le monde de Sekiro sera aussi réussi que celui de Bloodborne ou Dark Souls, avec leur level design ultra intelligent, il faudra là encore attendre le TEST !

Un bon gros boss, lui aussi bien méchant !

"Vous êtes mort"

Question jouabilité, si Sekiro tient toutes ses promesses, ça s'annonce donc plutôt bien. Et niveau direction artistique, ça devrait le faire aussi. Le jeu prend place dans une ère Sengoku bien sombre, au bord de la rupture, emplie de dangers mystiques de l'époque, et notre héros, le loup, doit sauver son maître, un jeune enfant divin et l'accompagner dans son périple. L'univers est bien sombre et ne déplaira pas aux fans des Souls. Certains panoramas sont tout simplement sublimes et coupent littéralement le souffle !

C'est grisant, d'autant plus que graphiquement, c'est très beau. Si en jeu les modèles 3D ne sont pas parmi les plus fins, on se prend tout de même quelques claques, et le jeu est plutôt fluide malgré quelques chutes de framerate sur PS4 PRO. On a également noté quelques détails bien cools comme les livres au sol qui volent de façon convaincante quand on passe dessus. Bref, on a aimé jouer en avance à Sekiro, mais c'était bien trop court : vite on veut le jeu !

ON L'ATTEND... NON... ON LE VEUT TOUT DE SUITE !
Sekiro : Shadows Die Twice est le prochain jeu de From Software, et si les habitués retrouveront quelques marques, il sera suffisamment différent d'un Souls dans son gameplay et son approche pour se créer sa propre identité. Du moins, c'est ce qu'on a ressenti avec nos expériences sur deux démos différentes. Exit la barre d'endurance, bonjour à celle de posture à l'épée, et bienvenue aux doubles sauts et au grappin ! On a pris du plaisir à explorer les quelques zones auxquelles on a eu accès, a varier les approches, et à vraiment envie d'en voir plus ! Et ce d'autant plus que techniquement, Sekiro a l'air de tenir la baraque sur PS4 PRO. Un probable futur HIT en vue ? La réponse dans le TEST, prochainement ! Sekiro est prévu pour le 22 mars prochain sur PS4, Xbox One et PC.

Galerie photo Sekiro : Shadows Die Twice - 10 images (cliquez pour zoomer)

Les déplacements au grappin ; le pied ! Un sous boss bien méchant ! Un bon gros boss, lui aussi bien méchant ! Attention au serpent géant !

La rédaction vous recommande

10 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (10)