>
>
TEST de la manette Scuf Impact : Du matos de pro

TEST de la manette Scuf Impact : Du matos de pro

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le

Scuf Gaming est résolument tourné vers le pro gaming et propose toute une série de périphériques et accessoires tournés vers cette pratique. Tout comme les autres domaines qui mettent en avant une qualité professionnelle, il y a une sérieuse dose de marketing dans l'équation. Mais, il y a aussi des innovations qui tentent d'apporter des choses nouvelles dans la manière de pratiquer le jeu vidéo. C'est le cas avec la Scuf Impact, la manette qui concerne notre essai aujourd'hui.

Scuf Gaming, propose toute une gamme de périphériques dédiés à notre activité préférée. En l'occurrence, les produits phares sont les pad de jeu pour Xbox et PS4 avec, bien entendu, une compatibilité PC. Le credo de Scuf Gaming, c'est la personnalisation. Cette manette Impact n'y déroge pas.

La Scuf Impact fait assez cheap dans ce coloris, mais les matériaux sont de bonne qualité.

Celle qui vous en fait voir de toutes les couleurs

Tout d'abord, un petit tour vers le site de Scuf Gaming s'impose, afin de bien comprendre de quelle manière le joueur est considéré. En ne se concentrant que sur la Impact il y a déjà des dizaines de possibilités pour satisfaire à tous les goûts. Dans la boutique, on trouve des bundles à partir de 150€. Une somme qui peut varier en fonction des ajouts et des options que le joueur peut souscrire. Par exemple, avec la possibilité d'utiliser une fonction de reprogrammation à la volée des touches de fonction de la main droite (nous y reviendrons un peu plus tard). Cette option est tarifée à 15€.

En essayant d'ajouter toutes les options les plus onéreuses, on arrive à dépasser les 200€. C'est toutefois uniquement à des fins d'essais que cela a été réalisé, un joueur moyen s'en tirera sans doute aux alentours de 160-170€ pour une configuration sobre, mais néanmoins complète. Par exemple, peu de gens seront sans doute intéressés par l'option payante de retrait de la fonction vibrations à 4€.

Outre les couleurs qui peuvent donner des mélanges aussi moches qu'improbables (on arrive aussi à jouer l'élégance, rassurez vous), la possibilité de remplacer le pad directionnel par une roue est appréciable et pourra en intéresser quelques uns, notamment pour du VS Fighting occasionnel. Les joysticks, peuvent être strictement identiques à la manette officielle, convexes ou concaves et de différentes tailles. Si vous avez envie de les changer en fonction du type de jeu pratiqué, c'est également possible. 

Les sticks se changent assez facilement.

Celle qui s'adapte à tous vos désirs

Pour effectuer ces modifications, il faut utiliser la clef spécifique fournie avec la manette. En un quart de tour, elle déverrouille les sticks, qui n'ont plus qu'à être tirés dans l'axe pour sortir. La manoeuvre inverse est un peu plus délicate à réaliser et demande un chouïa d'habitude, mais finit par être naturelle. Ces anneaux de verrouillage peuvent arborer une palette de couleurs différentes, mais le bon goût devrait suggérer qu'ils soient accordés avec la couleur dominante de la coque supérieure du pad. Dans notre essai, le rouge vif donne un aspect un peu cheap à l'objet, impression qui se dénie dès qu'on la prend en mains. Les plastiques sont plutôt de bonne qualité.

Sur la tranche supérieure se trouvent également des commandes intéressantes. Les touches L1 et R1 peuvent être passées en mode numérique afin d'être plus efficace dans les jeux de type FPS. Plus de course avant de faire feu, un gain de temps qui peut être salvateur en face à face.

R2 et L2 également font l'objet de systèmes spécifiques à Scuf. Leur résistance peut être modifiée en réglant un ressort de pré-contrainte. Ainsi on peut mieux ressentir la force qui leur est appliquée et augmenter la précision de l'accélération ou du freinage dans les jeux de course. Le réglage s'effectue avec une clef spécifique qui fonctionne à la manière d'un tournevis. Ajoutez à cela des gâchettes amovibles pour ces mêmes touches, avec des modèles plus longs et vous n'avez plus aucune excuse si vous ratez vos points de corde. Ici encore, le remplacement s'effectue avec facilité en déclipsant les gâchettes classiques pour les remplacer par les extensions. Le système a été testé sur Ride 3 et GT Sport il procure effectivement un confort bien supérieur au pad original.

Sur la face avant se trouve la prise mini jack femelle pour le casque audio. Cette dernière est légèrement renfoncée, ce qui interdit l'utilisation de prises coudées, mais protège plus efficacement la connexion.

Les palettes amovibles sur la face inférieure du pad, LA spécificité de l'Impact.

Celle qui vous transforme en poulpe

Encore plus étonnant, si on s'intéresse au dessous de la bête, on trouve quatre palettes amovibles. Elles sont destinées à être programmées avec le système EMR (Electro Magnetic Remaping) qui active la réaffectation des touches lorsqu'on place la petite clef en contact sur la zone arrière (elle resté collée dessus par aimantation). Seules les touches carré, croix triangle et cercle peuvent être doublées sur ces palettes. Ce système de remaping au nom superfun, n'est autre qu'un aimant qui active un interrupteur dans la coque du Pad. Une touche spécifique comme celle de remise à zéro du pad aurait tout aussi bien pu faire l'affaire. C'est une manière amusante et fun d'entrer en mode remaping, mais aussi un argument marketing totalement dispensable. C'est un peu comme vous dire que le pad est nucléaire si vous le rechargez en France...

L'intérêt de cette manoeuvre est de ne plus quitter le stick droit du pad, mais d'utiliser les doigts en dessous de la manette pour réaliser des actions. Les deux palettes les plus à l'extérieur tombent naturellement sous les annulaires. C'est un peu moins pratique pour les deux autres sur l'intérieur. Pour ces dernières, il faut déplacer les doigts au risque de perdre en précision dans les déplacements imprimés aux joysticks, même si les majeurs ne sont pas loin non plus.

Vous aurez sans doute deviné que ces fonctions réaffectées peuvent être particulièrement efficaces pour les FPS. Mais on peut facilement y trouver un intérêt pour une multitude d'autres jeux qui demandent à ce que les pouces se trouvent sur les joysticks. Je le répète, mais les deux palettes à l'intérieur risquent d'être sous utilisées. Contrairement à la Infinity (il fallait un tournevis), elle se retirent facilement sans outil et retournent à leur place avec la même aisance.

Le connecteur USB est spécifique, mais peut recevoir un câble classique.

Celle qui tient bien dans la main

Reprenant globalement la forme du pad Xbox plus que celui de la Playstation, le pad est conçu pour des mains d'adulte. Plus lourd qu'un pad PS4 (238 contre 219g), il est cependant plus léger que l'interface Xbox (285g). Quel que soit le choix de joysticks qui est fait, leur précision est irréprochable et le retour en zone neutre est rapide et sans vibrations, même avec des lâchers violents. On note un très léger jeu des gâchettes longues, mais qui n'est nullement gênant en partie.

Le toucher est agréable et le grip peut être modifié avec des motifs façon jets de peinture sur la partie inférieure de la coque. On passera sur la dénomination (parfaitement fantaisiste) de qualité militaire qui est mise en avant pour ce grip, en se contentant de dire qu'il s'agira plus d'un choix esthétique que pratique. S'il fallait en dévoiler les entrailles, l'Impact est démontable en faisant sauter la garantie puisqu'un autocollant (qui sert de scellé) se trouve derrière l'une des vis de montage. Ceci dit, lorsqu'il sera temps de changer la batterie rechargeable cette garantie sera sans doute échue.

La batterie de 1000 ampères est rechargeable en USB, mais attention aucun câble n'est fourni d'emblée. C'est la même capacité que votre manette d'origine (c'est d'ailleurs la même carte mère à l'intérieur). L'autonomie est donc sensiblement identique. Scuf propose son propre câble avec un système de protection et de verrouillage efficace et un fil tressé pour en garantir la longévité. Si cela n'interdit pas une recharge avec un câble classique, cela vous empêche d'utiliser un dock si vous en aviez un pour vos manettes standard.

L'ergonomie globale du pad est excellente et après plusieurs heures de jeu et de légers ajustements pour s'y habiter, l'Impact n'a provoqué aucune gêne ou douleurs pendant son utilisation. Peut être moins élégante qu'un pad Razer, cette Impact a tout de même de sérieux arguments pour séduire les joueurs. C'est d'ailleurs un des rares compartiments ou Scuf doit faire des efforts ; des accessoires fournis d'emblée (câble, housse de protection) et une finition encore plus élégante.  

x x x x x
    EN RÉSUMÉ :    
   

LA PERSONNALISATION LA PLUS POUSSÉE A CE JOUR

La Scuf Impact est une manette pour les passionnés et les joueurs intenses. Elle offre de belles options de personnalisation pour coller aux aspirations de son utilisateur. La possibilité de régler les gâchettes en résistance est à ce titre un atout majeur. On reste plus réservé concernant les deux palettes supplémentaires sur le dessous, mais chacun restera juge de leur pertinence à l'usage. Reste également l'absence de câble USB livré avec la manette qu'on ne peut que regretter, dans la mesure où il est spécifique au modèle. En dehors de cela la Scuf Impact reste un outil alternatif très intéressant au pad classique PS4.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Des possibilités de personnalisation énormes
  • La résistance réglable sur les gâchettes
  • Le verrouillage possible des gâchettes pour les FPS
  • Les gâchettes longues pour les jeux de caisses
 
  • L'absence de câble USB livré avec le pad
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 150€ à minima (décembre 2018)
  • Autonomie : environ 9 heures
  • Compatibilité : PS4, PC (connexion filaire USB pour le PC)
  • Joysticks interchangeables en forme et en taille
  • Extensions de gâchettes R2 / L2
  • Réglage de la résistance des gâchettes R2 / L2
  • Verrouillage numérique des touches R1 / L1
   
         

Galerie photo - 14 images (cliquez pour zoomer)

La Scuf Impact fait assez cheap dans ce coloris, mais les matériaux sont de bonne qualité. Les sticks se changent assez facilement. Les palettes amovibles sur la face inférieure du pad, LA spécificité de l'Impact. Le connecteur USB est spécifique, mais peut recevoir un câble classique.

La rédaction vous recommande

7 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (7)