>
>
Red Dead Redemption 2 : Des semaines de 100 heures chez Rockstar ? Dan Houser clarifie ses propos

Red Dead Redemption 2 : Des semaines de 100 heures chez Rockstar ? Dan Houser clarifie ses propos

Par Gianni Molinaro - publié le
Image

Ce lundi 15 octobre 2018, Vulture publiait un article condensant des heures d'entretien avec le co-fondateur de Rockstar et scénariste Dan Houser. Entre autres informations, on apprenait que certaines semaines avaient été très chargées en heures de travail. Ce sur quoi l'interviewé est revenu après un début de polémique.


À voir aussi : Red Dead Redemption 2 : Rockstar a laissé un fan en phase terminale y jouer


Ce n'est pas passé inaperçu. Internet (et un certain nombre d'entre vous dans les commentaires de l'article que nous avons publié hier) a fait part de son mécontentement concernant les conditions de travail évoquées pour terminer Red Dead Redemption II.

Dans les propos rapportés par Vulture, Houser expliquait que chez Rockstar, il y avait eu en 2018 des semaines de travail de 100 heures - ce qui reviendrait à trimer 14 heures par jour en oubliant l'idée de week-end. 

Tout cela manquait néanmoins de détails : personnes impliquées, compensations, durée... Rien ne permettant d'approfondir et, éventuellement, de canaliser son indignation. Cela n'a pas empêché Rockstar d'être dénoncé rapidement et Houser accusé d'une malsaine vantardise.

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que la société tente de maîtriser le début d'incendie. C'est à Kotaku que la firme a envoyé une déclaration, signée par Houser : 

Il semble qu'il y ait eu une méprise suite à la publication de mon entrevue avec Harold Goldberg. Ce que je tentais d'expliquer dans l'article concernait la manière dont ont été conçus l'histoire et les dialogues. C'est ce dont nous avons parlé la majeure partie de notre temps ensemble, pas des différentes méthodes de travail des équipes au global.

Après avoir travaillé sur le jeu pendant sept ans, l'équipe des scénaristes principaux - qui regroupe quatre personnes, à savoir Mike Unsworth, Rupert Humphries, Lazlow et moi-même - s'est réunie, comme elle le fait à chaque fois, pour trois semaines de travail intense où nous avons tout bouclé. Je parle de trois semaines, pas d'années. Nous travaillons ensemble depuis au moins 12 ans et nous sentons que nous devons faire ainsi pour que tout soit fini. Après tant d'années à organiser et mettre le projet sur pied, nous avons ressenti le besoin de passer par là pour tout vérifier et finaliser.

Plus important et évident : nous n'attendons de personne ce rythme de travail. Dans notre compagnie, nous avons des personnes expérimentées qui travaillent très dur simplement parce qu'elles sont passionnées par un projet, ou leur travail en particulier, et nous pensons que cette passion se ressent dans les jeux que nous publions. Mais cet effort supplémentaire est un choix. Nous ne demandons à personne de travailler ainsi.

Des tas d'autres développeurs seniors travaillent différemment et sont tout aussi productifs - je n'en fais simplement pas partie ! Personne, senior ou junior, n'est obligé à travailler durement. Je crois que nous faisons ce qu'il faut pour tenir une société qui prend soin de ses employés, et faire de la compagnie un bel endroit pour travailler.

Nous ne saurons peut-être jamais si cela est la vérité absolue et si certains développeurs n'ont pas eu à faire de lourds sacrifices. On se souvient qu'en 2010, une lettre commune d'épouses de développeurs de Rockstar San Diego avait dénoncé des conditions plus que limites pour Red Dead Redemption, parlant de journées de 12 heures et de semaines de 6 jours. Ce à quoi la société avait répondu de façon froide. Mais avait peut-être pris des notes.

Red Dead Redemption II arrive le 26 octobre prochain sur PS4 et Xbox One.

La rédaction vous recommande

91 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (91)