>
>
TEST du casque Razer Kraken Tournament Edition : Le casque pour garder la tête froide

TEST du casque Razer Kraken Tournament Edition : Le casque pour garder la tête froide

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
Image

Le Kraken est le modèle phare de Razer lorsque l'on examine la gamme de la marque. Il évolue dans le temps et s'il a parfois eu du mal à convaincre en raison de restitutions sonores discutables, cette édition "Tournoi" possède de solides arguments pour passer à la caisse.

Deux principaux éléments sont mis en avant pour cette itération Tournament Edition. Le premier, qui commence à faire surface et que l'on va retrouver sans doute un peu partout avec les prochains casques gamer, c'est l'utilisation de matériaux "rafraîchissants". Le second, c'est l'arrivée d'une carte son aux multiples fonctions intéressantes. Voyons déjà comment cette version se présente à nos yeux.

Le plastique et la couleur verte flashy font un peu jouet.

Kraken "Hulk Fresh Edition"

Oui c'est un peu le nom qu'on aurait pu lui donner dès que le Kraken TE s'expose. Le casque est affublé d'un vert dominant qui colle avec le Lifestyle de Razer. En pratique, même si on aime le vert, cela donne un aspect très cheap à l'objet dont la forme est au moins inspirée, sinon identique à celle du Kraken Pro V2. Les écouteurs sont circulaires, l'armature renforcée d'alu et les oreillettes mélangent le simili-cuir et le tissu.

Sous ce tissu se trouve le fameux gel "refroidissant". Ce système a déjà été utilisé chez Razer avec des écouteurs optionnels pour le Pro V2 justement. Il est ici intégré au casque et ne refroidit pas réellement. Il s'agit d'utiliser les propriétés de conduction d'un gel, afin de mieux transférer la chaleur et de l'évacuer ensuite de la mousse, qui est moins dense que le tissu directement en contact avec la peau de l'utilisateur. Ainsi, il vaut mieux le considérer comme un meilleur système d'évacuation de chaleur que comme un processus actif.

Mais l'essentiel est ailleurs. Le fait est que cela fonctionne correctement et si on n'a pas la tête au frais après plusieurs heures de jeu, on n'a absolument pas la tête au chaud. Oui, la différence sémantique peut sembler ténue, mais ne pas avoir chaud ne signifie pas qu'on est rafraîchi. D'autres casques possèdent des performances proches en choisissant le tissu alvéolé pour évacuer la chaleur, mais ils perdent alors en isolation.

Le Kraken TE n'a pas ce défaut. Grâce à ce procédé, il bénéficie à la fois du confort des systèmes de tissu et de l'isolation des oreillettes simili-cuir. Bravo. Bravo aussi pour le système de rangement de micro unidirectionnel qui s'enroule totalement dans le châssis de l'oreille gauche.

La carte son qui vous permet de bénéficier du son spatialisé THX.

THX inside

Préparez-vous à en manger à toutes les sauces sur les produits Razer, la marque étant devenue leur propriété, il serait idiot qu'elle ne soit pas exploitée comme il se doit. En conséquence, le TE se pare d'une carte son USB sur laquelle sa prise mini-jack va aller se brancher. Notez que comme d'habitude, s'il est utilisable sur consoles, il ne sera que stéréo. Pour en profiter pleinement, il faut le brancher sur un PC.

C'est à cette seule condition qu'il sera possible de bénéficier de tous les avantages à la fois de la carte son et de Synapse. Dès lors, toute critique du spectre sonore du casque devient délicate, puisque vous pouvez égaliser ce dernier exactement comme vous le souhaitez. On peut en revanche s'attarder sur son rendu en stéréo simple. Dans ces conditions, nous avons des sons équilibrés et peut-être même un peu plats à l'écoute. Ce manque de caractère devrait satisfaire le plus grand nombre. En revanche son isolation sonore excellente favorise l'immersion, surtout lorsque le son est spatialisé.

Grâce au procédé THX, même les jeux qui n'ont pas été prévus pour devraient pouvoir gagner en précision. Un peu moins convainquant sur Fortnite par exemple, la localisation des sons va jusqu'à être excellente sur d'autres titres (PUBG). Après un petit temps d'adaptation, on localise effectivement beaucoup mieux ce qui se passe dans l'environnement.

Razer fait ici un assez joli coup avec un casque qui risque d'en rebuter quelques-uns par son aspect très typé. Mais il possède des qualités techniques et ergonomiques très agréables. Surtout au prix auquel il est proposé.

 

EN RÉSUMÉ :

Avec un prix affiché de 100€ et des prestations que l'on trouve à au moins 50€ de plus sur d'autres casques, Razer fait une proposition très intéressante. Elle est à considérer en particulier si vous êtes un joueur PC, qui pourra faire la balance du son entre tchat et jeu, contrôler les basses et activer ou non le son spatial à la demande sur la télécommande. Si vous pensez ne l'utiliser que sur consoles ou pour écouter de la musique, il manquera peut-être de caractère, mais ne décevra pas grâce à sa neutralité.

 

FICHE TECHNIQUE :

  • Taille à l'oreille : hauteur 6,5 Largeur 5,5 Profondeur 2,2
  • Compatibilité : Windows, Xbox One, PS4, iOS, Android
  • Rendu Sonore : Stéréo, THX
  • Transducteurs : 2x50mm
  • Réponse en Fréquence : 12Hz - 28Khz
  • Impédance : 32 Ohms à 1Khz
  • Sensibilité : 109dB à 1 KHz
  • Atténuation Micro : Oui
  • Poids : 322g nu
  • Connectique : Mini jack 4 points (3,5mm-1,3m)
  • Prix constaté : 100€ (octobre 2018)
 

 

Page du constructeur : Razer Kraken Tournament Edition
Logiciel indispensable : Synapse 3

Galerie photo Razer - 13 images (cliquez pour zoomer)

Le plastique et la couleur verte flashy font un peu jouet. La carte son qui vous permet de bénéficier du son spatialisé THX.

La rédaction vous recommande