>
>
Nintendo Switch : Premières sanctions pour les pirates

Nintendo Switch : Premières sanctions pour les pirates

Par Thomas Pillon - publié le
Image

Un peu plus d'un an après sa sortie et quelque 18 millions d'unités plus tard, la Switch est comme qui dirait victime de son succès, puisque la dernière console de Nintendo attire forcément à elle les pirates de tous bords.


A voir aussi : Nintendo Switch : Resident Evil 7 annoncé dans une version très spéciale, la vidéo


Et comme à peu près tous ses concurrents directs, la firme de Kyoto ne voit pas ces tentatives de piratage d'un très bon oeil. Passés les premières sommations, Nintendo vient donc de tirer à balles réelles en dégainant le message d'erreur 2124-4007, un nom de code peu effrayant au demeurant, mais qui s'avère très handicapant pour la suite des événements.

Ce code erreur vous empêche en effet de vous connecter à tous les services en ligne de la Switch : dites adieu aux parties online, aux réductions sur l'eShop et aux nouveaux jeux dématérialisés, ou aux messages, pour ceux qui utilisent cette fonction. 

En revanche, certains joueurs se plaignent déjà sur Twitter de voir apparaître sur leur console le dit message, quand bien même leur console n'aurait pas été piratée, ce qui a entre-temps été démenti sur un forum de GBATemp :

Selon le site spécialisé Nintendo Everything, cette sanction devrait être définitive, car le piratage constitue une infraction aux conditions générales d'utilisation telles qu'établies par Nintendo. Nul ne sait combien de temps elle durera, mais la guerre semble bel et bien déclarée. 

Que pensez-vous de la démarche de Nintendo ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

13 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (13)