>
>
EA va continuer d'exploiter les loot boxes malgré les interdictions en Europe

EA va continuer d'exploiter les loot boxes malgré les interdictions en Europe

Par Romain Mahut - publié le
Image

Même si certaines organisations gouvernementales européennes considèrent que les loot boxes, dont celles présentes dans FIFA en tant que packs de cartes, sont illégales sous leur forme actuelle, cela ne va pas empêcher Electronic Arts de continuer de les exploiter. La manne financière qu'elles représentent est trop importante pour être laissée de côté.


À lire aussi : Loot boxes : EA ne reproduira pas les erreurs de Star Wars Battlefront 2


Au cours de sa conférence téléphonique dont nous vous parlions plus tôt aujourd'hui, Electronic Arts a affirmé qu'il continuera de proposer des loot boxes dans les jeux FIFA à l'avenir. C'est en effet ce qu'a affirmé de manière catégorique le PDG de l'éditeur Andrew Wilson (propos relayés par le site Venture Beat) : 

Nous allons continuer de proposer le mode FIFA Ultimate Team. Nous pensons toujours à nos joueurs. Nous réfléchissons toujours aux moyens de proposer ce type d'expérience de manière transparente, amusante, équitable et équilibrée à nos joueurs. Et nous allons continuer de travailler avec les régulateurs à ce niveau.  

Les modes Ultimate Team présents dans les différents jeux de sport d'Electronic Arts font partie des plus grosses sources de revenus de l'éditeur. Il est donc logique qu'il s'y accroche. Andrew Wilson affirme par ailleurs que tous les gouvernements ne sont pas en accord sur le fait de qualifier de jeux de hasard les loot boxes :

Nous travaillons avec les organismes de l'industrie du jeu vidéo du monde entier ainsi qu'avec les régulateurs de certains territoires et régions. Nous travaillons depuis des années avec des régulateurs et nombre d'entre eux ont évalué et déterminé que des programmes comme FIFA Ultimate Team ne constituent pas des jeux de hasard. 

Pour défendre la vision des loot boxes d'Electronic Arts, Andrew Wilson explique qu'aucune valeur monétaire est attribuée aux cartes et qu'EA ne procure pas de moyen de les revendre contre de l'argent bien réel. En revanche, un rapide tour sur Internet montre qu'il est aisé de trouver des comptes Ultimate Team à vendre. EA explique avoir conscience de ce phénomène et affirme lutter contre ces pratiques.

Le désaccord entre EA et certains gouvernements, comme le gouvernement belge par exemple, fait que cette affaire n'a clairement pas fini de faire parler d'elle. 

La rédaction vous recommande

21 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (21)