>
>
Dragon Quest arrive en réalité virtuelle au Japon : Une première vidéo avec Yuji Horii

Dragon Quest arrive en réalité virtuelle au Japon : Une première vidéo avec Yuji Horii

Par Thomas Pillon - publié le

Alors que nous avons très récemment découvert quand et sur quelles plate-formes allait finalement sortir Dragon Quest XI chez nous, voilà que Square Enix s'apprête une nouvelle fois à nous faire regretter de ne pas vivre à plein temps sur l'archipel nippon...


A voir aussi : Yuji Horii : "Dragon Quest XI se nourrit du passé de la série pour proposer une expérience inédite"


En matière d'immersion à la première personne, Dragon Quest ferait presque office de précurseur, au moins dans le tout petit monde du J-RPG : en 2003 sortait au Japon Kenshin Dragon Quest, un stand alone qui se branchait sur votre écran et vous permettait en agitant une épée de vous prendre durant quelques minutes pour un descendant du bon roi Roto. En 2007, la saga s'offrait une nouvelle aventure modérément immersive avec Dragon Quest Swords, qui appliquait peu ou prou le même principe sur Wii.

Et aujourd'hui, Square Enix nous annonce un partenariat avec Bandai Namco pour propulser la série dans une toute autre dimension, puisque la fameuse VR Zone de Shinjuku s'apprête à accueillir dès le 27 avril prochain Dragon Quest VR. Respectueux des codes de la série, le jeu vous offrira la possibilité d'incarner un guerrier, un prêtre ou un mage et de vous équiper en conséquence pour partir à l'aventure.

C'est bien évidemment Yuji Horii en personne qui nous présente le dernier spin-off d'une série qui en compte déjà pas mal, sachant que le boss de fin de cette nouvelle expérience sera évidemment (Tra)Zoma, l'antagoniste de Dragon Quest III, l'épisode préféré des joueurs japonais, et celui après lequel Enix s'était alors engagé à ne plus sortir un nouvel épisode en semaine.

Si vous avez la chance de passer du côté de Shinjuku à partir du 27 avril, vous pourrez ainsi faire la queue pour appréhender Dragon Quest d'une toute nouvelle façon ! Mais avant d'y croire, il faudra quand même s'inscrire sur le site officiel hein, on est au Japon tout de même.

 

 

 

La rédaction vous recommande