>
>
The Witcher sur Netflix : La scénariste en dit plus sur les personnages

The Witcher sur Netflix : La scénariste en dit plus sur les personnages

Par Gianni Molinaro - publié le
Image

Annoncée il y a un peu moins d'un an, l'adaptation des aventures du Sorceleur Geralt de Riv du côté de chez Netflix commence à gigoter un peu. La showrunner et co-productrice exécutive découverte en décembre a commencé à faire quelques révélations sur Twitter.


À voir aussi : The Witcher III : Bientôt une statuette pour laquelle tout baigne


Lauren Schmidt Hissrich, qui a notamment travaillé sur Daredevil et The Defenders, ne chôme pas concernant The Witcher. Elle a commencé à expliquer comment se sont déroulées ses dernières semaines par rapport à la série basée sur l'oeuvre d'Andrzej Sapkowksi sur le réseau social à l'oiseau bleu.

Le 13 décembre 2017, elle a présenté le pitch global à Netflix. Le 28 décembre 2017, elle avait mis en forme les personnages principaux. Et ce vendredi 23 février, elle a terminé le premier jet du pilote, qui fait 78 pages mais qu'elle n'est pas prête à couper.

Concernant les personnages, elle les a définis en quelques mots et donc officialisés :

  • Geralt est stoïque, circonspect, équilibré, féroce, et tendre dans un petit coin de son coeur, ce qu'il ne révélera peut-être qu'à la fin - et encore, ce ne sera qu'un aperçu.
  • Yennefer est ardente, fière, astucieuse, pleine de contradictions, et désireuse de combler un vide familial tout en jurant qu'elle est très bien toute seule et on aime le fait qu'elle soit vulnérable et indépendante à la fois. 
  • Ciri est résiliente, impitoyable, effrontée, pleine de surprise, et effrayée à l'aidée de sauver le monde ainsi que préoccupée à l'idée de devoir trouver une famille qui marchera à ses côtés et lui apprendra le vrai sens de l'amour.
  • Ablette est fidèle, distinguée, extrasensorielle, stable et très ennuyée par le jeu qui fait croire qu'il y a des tas d'Ablette alors qu'elle est unique.
  • Jaskier est extravagant, mufle, lâche, loyal, et il fait croire à tout le monde qu'il est idiot alors que c'est lui qui ramène souvent Geralt à la réalité.
  • Triss est pleine cran, idéaliste, anxieuse, en proie au conflits, jeune et naïve, elle manque de confiance, est facilement manipulables- ce qui contraste son statut de sorcière - et aimerait ne pas être la cinquième roue du carrosse quant il est question d'amour.
  • Cahir est en proie  aux conflits, charismatique, hanté par ses démons, a le coeur pur, et malgré sa jeunesse, il est une réminiscence d'un temps jadis où les chevaliers en armure brillante repartaient toujours avec la fille mais qui doit faire face à une réalité bien différente.
  • Régis est éloquent, rassurant, mondain, hanté par ses démons, et il incarne le pire du pire qui devient le meilleur des meilleurs ou qui au moins fait son possible.
  • Vilgefortz est un mercenaire, conspirateur, assoiffé de pouvoir, impitoyable, et un bel homme qui incarne pourtant l'essence du mal, ce qui en fait quelqu'un d'extrêmement dangereux.
  • Emhyr est impérialiste, impitoyable, monarchique, cachottier et qui est avant tout un survivant qui a passé la plupart de sa vie à s'enfuir et passer pour quelqu'un d'autre tout en cherchant à devenir plus puissant car il n'y a rien de mieux que d'être au pouvoir.
  • Milva est grivoise, sauvage, conciliante, fait preuve de bon sens, et le symbole des nuances des romans, s'engageant dans un amour unilatéral ,faisant preuve d'une force hors du commun, ayant le pouvoir de tuer et la capacité à se battre pour la paix.
  • Leo Bonhart est un sadique, macabre, impitoyablement efficace, hédoniste, et sa profondeur réside dans son absence de profondeur car on ne peut s'empêcher de lui chercher un prétexte ou des excuses alors qu'il n'est qu'un type froid et brutal aspirant à le devenir toujours plus.

Au moins cela a le mérite d'être assez précis.

Si comme moi vous connaissez un peu l'univers de The Witcher au-delà des jeux vidéo de CD Projekt RED, vous aurez reconnu tous ces noms - il manque quand même cette ordure de Djikstra ou encore Philippa, mais nul doute qu'ils y seront également.

Les probabilités que l'on soit parti pour une adaptation fidèle des sept tomes de la saga du Sorceleur (deux livres de recueils puis cinq romans) est grande. Croyons tous ensemble.

La rédaction vous recommande

43 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (43)