>
>
Rainbow Six Siege : Team Vitality au Six Invitational... après avoir retourné la Twittosphère !

Rainbow Six Siege : Team Vitality au Six Invitational... après avoir retourné la Twittosphère !

Par Alix Dulac - publié le
Image

Deux équipes françaises disputeront le Six Invitational, le tournoi organisé par Ubisoft sur son jeu à succès Rainbow Six : Siege, mi-février à Montréal, Supremacy et Team Vitality. Et la présence de la structure à l'abeille est un véritable événement puisqu'elle a été rendue possible suite à un vote massif réalisé... sur Twitter.


À lire aussi : Nintendo Labo : Une idée de génie ? La rédac en débat... sans oublier Dragon Ball FighterZ !


Si vous êtes un "twittos", un vrai, cela n'a pas vraiment pu vous échapper. Le week-end dernier, l'oiseau bleu a été le théâtre d'un important gazouillis, qui a d'ailleurs un peu dépassé le simple cadre esportif... puisque le monde du sport et certaines personnalités se sont mêlés dans les débats.

Explications : mi-février, du 13 au 18 exactement, se déroulera le Six Invitational à Montréal, un tournoi prestigieux faisant office de Coupe du Monde sur le jeu à succès d'Ubisoft, Rainbow Six: Siège. Jusque-là, tout va bien.

 

 

Cette compétition opposera durant 3 jours les 16 équipes retenues en phases de poules, puis les 3 jours restants seront évidemment dédiés à la phase finale de ladite épreuve. Mais là où Twitter a pris un sacré coup de chaud, c'est que sur les 16 équipes participantes, l'une d'entre elles, la dernière, s'est vue qualifiée grâce à un vote massif sur le réseau social. Quatre équipes de quatre continents (Europe, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie Pacifique) étaient en lice, dont Team Vitality pour la France.

 

 

Très vite, deux formations se sont détachées : nos Frenchies de Vitality et l'équipe brésilienne BRK e-Sports. Et pour faire pencher la balance, tous les moyens ont été les bons, en faisant appel notamment à des célébrités (comme un appel au retweet et donc au soutien du présentateur de "Touche pas à mon poste" Cyril Hanouna) ou encore à des sportifs comme le handballeur français Samuel Honrubia.

Il n'en fallait pas moins côté français pour résister aux Brésiliens, soutenus par l'ancienne légende de l'AC Milan, Kaka... et ses 30 millions de followers. A l'arrivée de cette finale France-Brésil, comme en 1998, ce sont les Bleus de Vitality qui l'ont emporté (50 % de votes contre 46 % pour les Brésiliens).

Espérons que cet impressionnant élan populaire les portera - et inspirera aussi Supremacy - pour la gagne de ce tournoi, d'un cash prize de 500.000 dollars et avec un titre de champion du monde à la clé.

La rédaction vous recommande