>
>
Combien de ventes en France pour justifier la traduction d'un jeu japonais ? NIS America répond

Combien de ventes en France pour justifier la traduction d'un jeu japonais ? NIS America répond

Par Romain Mahut - publié le
Image

Les jeux japonais, et plus particulièrement les RPG, sont généralement très bavards. Le statut de jeu de niche en Europe d'un grand nombre d'entre eux rend financièrement risquée leur traduction dans les différentes langues du vieux continent. Quel cap doivent passer les titres qui bénéficient d'une localisation pour que leurs éditeurs s'y retrouvent ? C'est la question à laquelle a répondu le PDG de NIS America.


À lire aussi : Square Enix pense au financement participatif pour la localisation de ses jeux


Takuro Yamashita, le PDG de NIS America, a récemment parlé de la situation actuelle des JRPG à travers le monde avec le site du magazine britannique MCV. C'est pendant cette discussion que le patron de la branche américaine de Nippon Ichi Software a révélé que la France est son "plus gros marché" en Europe :

Pour parler de manière totalement honnête, le nombre de précommandes de Ys VIII en France était 2,5 fois supérieur à celui réalisé au Royaume-Uni. 

L'article de MCV indique que Ys VIII n'est pas un cas isolé. Parmi les 36.000 précommandes reçues par Disgaea 5 Complete en Europe, la part occupée par les réservations réalisées en France est la plus importante selon Takuro Yamashita. Ce dernier en profite par ailleurs pour révéler le chiffre de ventes requis dans chaque territoire pour justifier une localisation : 

Pour proposer des traductions en EFIGS (Anglais, Français, Italien, Allemand et Espagnol), nous devons vendre au moins 10.000 unités dans chaque langue dans laquelle le jeu a été localisé. S'il s'agit d'une traduction en Français, vous devez vendre 10.000 exemplaires en France. Si c'est une traduction en Allemand, vous devez vendre 10.000 exemplaires en Allemagne. 

Takuro Yamashita explique que le marché occidental est désormais vu par les producteurs de JRPG comme un vecteur de croissance. Selon lui, l'état actuel du marché japonais est tel qu'il est extrêmement difficile de faire grossir les chiffres de ventes de leurs jeux dans leur pays d'origine. Et ce, même en améliorant leur qualité.

Pour lui, la traduction en Anglais et en Français est désormais un must. Les fans français des jeux de NIS peuvent donc s'attendre à continuer de recevoir des versions traduites de ses titres. 

La rédaction vous recommande

43 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (43)