>
>
Un politicien américain attaque EA et qualifie Star Wars Battlefront 2 de "casino en ligne"

Un politicien américain attaque EA et qualifie Star Wars Battlefront 2 de "casino en ligne"

Par Romain Mahut - publié le
Image

Au tour de politiciens américains de s'emparer de l'affaire Star Wars : Battlefront II. Et pour marquer les esprits, ces derniers ont choisi de ne pas mâcher leurs mots. 


À lire aussi : Star Wars Battlefront 2 renonce aux microtransactions (pour le moment)


Chris Lee, membre démocrate de la Chambre des représentants de Hawaï, a récemment tenu une conférence de presse au cours de laquelle il s'en est directement pris à ce qu'il qualifie de "comportement de prédateur" de la part d'Electronic Arts. Plus que les simples loot boxes, c'est leur association à des licences bien aimées du grand public et des enfants qui pose problème selon Chris Lee : 

Nous sommes ici aujourd'hui afin de nous assurer que les enfants, les jeunes et tous les autres seront protégés à l'avenir face à la propagation des pratiques prédatrices dans les jeux vidéo en ligne, ainsi que face aux conséquences financières significatives qu'elles peuvent avoir, et qu'elles ont déjà eues, sur des familles à travers ce pays.

Ce jeu est un casino en ligne aux couleurs de Star Wars conçu pour inciter les enfants à dépenser de l'argent : c'est un piège (Chris Lee fait ici référence à la célèbre réplique prononcée par l'Amiral Ackbar dans Le Retour du Jedi, ndlr). C'est quelque chose que nous devons adresser afin de nous assurer que les gens, et plus particulièrement les mineurs qui ne sont pas suffisamment matures psychologiquement et émotionnellement pour jouer à des jeux de hasard - c'est pour cette raison que jouer aux jeux de hasard est interdit aux moins de 21 ans, ne risquent pas de se retrouver coincés dans ces cycles qui ont incité de nombreuses personnes à dépenser des milliers de dollars en frais de jeu en ligne. 

Chris Lee affirme également que ses collègues et lui veulent travailler sur une loi qui interdirait ce type de jeu aux mineurs et qui interdirait également certains types de mécanismes dans les jeux utilisant les loot boxes. Il explique par ailleurs que des législateurs venus d'autres États se penchent actuellement sur la question. Pour lui, il est important d'agir avant que ces mécanismes "deviennent la norme dans chaque jeu." 

Au cours de cette conférence de presse, un autre représentant hawaïen du nom de Sean Quinlan est lui aussi intervenu. Et pour marquer les esprits, il n'a pas hésité à comparer l'utilisation de la licence Star Wars sur un jeu avec des loot boxes au marketing des cigarettes il y a plusieurs dizaines d'années : 

Une des choses qui est selon moi vraiment perturbante dans cette histoire, c'est qu'il s'agit d'une pratique commerciale qui était principalement vue du côté des jeux mobile... Et elle vient de passer dans la cour des grands. Il s'agit ici d'un jeu AAA commercialisé par le plus grand studio de jeux au monde, attaché à la plus grande licence au monde et destiné directement aux enfants.

Certains parmi les plus vieux d'entre vous se souviennent peut-être de Joe Camel (personnage dessiné fictif utilisé par la marque de cigarette Camel sur ses publicités dans les années 80-90, ndlr), on le voit plus désormais. Nous n'avons pas laissé Joe Camel encourager les enfants à fumer des cigarettes et nous ne devrions pas laisser Star Wars encourager vos enfants à jouer à des jeux de hasard. 

Pour ces politiciens hawaïens, Star Wars est le moyen trouvé par EA pour attirer les joueurs, et plus particulièrement les enfants, et les inciter à dépenser de l'argent sur des microtransactions. Ils placent la licence de Disney au même niveau que les sodas utilisés pour vendre des boissons alcoolisées aux jeunes ou encore que les mascottes créées pour vendre des cigarettes.

La maison de Mickey, qui a déjà mal pris le bad buzz initial autour des loot boxes de Star Wars : Battlefront II, se serait certainement passée de voir sa poule aux oeufs d'or pointée du doigt de cette manière. En plus d'attendre les retombées politiques de cette affaire, il sera également intéressant de voir si cette dernière va avoir un impact sur la relation de travail entre Disney et EA. 

La rédaction vous recommande

Top ventes

Pack Fnac Console Sony PS4 Slim 1 To Noi…
Neuf : 349,99 €
Console Nintendo Switch noire avec manet…
Neuf : 328,99 €
Console Nintendo Classic Mini Super Nint…
Neuf : 0,00 €
Occasion : 105,99 €
Super Mario Odyssey Nintendo Switch
Nintendo Switch
Neuf : 44,99 €
Assassin's Creed Origins PS4
PlayStation 4
Neuf : 58,98 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 349,99 €
Console Nintendo Switch avec une paire d…
Neuf : 328,99 €
Pack Console Microsoft Xbox One X 1 To N…
Neuf : 499,00 €
Call of duty World War II PS4
PlayStation 4
Neuf : 58,85 €
FIFA 18 PS4
PlayStation 4
Neuf : 54,70 €
Pack Console Sony PS4 Pro 1 To Noire + F…
Neuf : 488,97 €
The Legend of Zelda : Breath of the Wild…
Nintendo Switch
Neuf : 51,99 €
Pack Console Sony PS4 1 To Noire + Call …
Neuf : 358,28 €
Star Wars Battlefront II PS4
PlayStation 4
Neuf : 49,99 €
27 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (27)