>
>
BLIZZCON : Je suis l'un des Heroes of the Storm

BLIZZCON : Je suis l'un des Heroes of the Storm

Premier feeling du Moba de Blizzard en direct de la Convention
Par Erwan Lafleuriel - publié le

Si vous aviez été à la Blizzcon 2013 (comme moi), vous auriez joué à l'alpha de Heroes of the Storm (comme moi). Mais vous n'y étiez pas. Eh non. Halala. Je vais devoir vous raconter mes parties, alors. Attendez, restez, c'est intéressant, si, si ! Un MOBA chez Blizzard, comment ça marche ? Suivez le guide...    

Le Moba est né chez Blizzard, c'est bien connu. La communauté a pris l'univers de Warcraft, a façonné une nouvelle manière de jouer, et en a fait un classique. Depuis, le genre s'est développé un peu partout, avec succès ou pas. Avec ambition ou non. Actuellement, la challenger à l'énorme League of Legends est DOTA 2 de Valve. Mais Heroes of the Storm arrive, avec sa galerie de personnages tirés de toutes les licences de Blizzard (Starcraft, Warcraft, Diablo...) et une communauté très solide prête à en découdre. L'eSport ? Pour l'instant Blizzard n'en parle pas. S'imposer sur le marché à coup de millions en cash prize n'est pas leur priorité, d'après eux. Ils ont l'intention de faire un jeu fun et voir si la sauce prend. Une chose est sûre : après quelques parties, on a déjà une idée de ce que les devs ont derrière la tête.

Au fait, faut pas dire « MOBA »

D'une manière générale, un Heroes of the Storm est un MOBA brawler classique. Deux camps, trois routes, des tourelles, des creeps qu'il faut accompagner. On trouve aussi des mécanismes habituels : quatre compétences actives (dont un ultimate qui arrive au niveau 10), du levelling, des créatures neutres sur le terrain de jeu, etc. Mais plusieurs choses sautent aux yeux, à part le fait que c'est super mignon et terriblement bien animé. Déjà, il n'y a pas d'équipement. Pas de bottes, d'armes, de chapeaux, de potions, de bijoux, rien. Est-ce un mal, est-ce un bien ? Est-ce de la casualisation ? D'un côté, gérer du matos n'est pas incroyablement fun pour le rythme de l'action. De l'autre, la création de build peut faire la différence entre un bon joueur et un mauvais joueur. Cependant, de nos jours, on trouve des guides pour toutes les situations. Il faut vraiment être très, très peu doué pour ne pas savoir comment s'équiper. Alors, pourquoi ne pas simplement s'en débarrasser.

Customisation à la volée

Heroes of the Storm fonctionne avec un système de bonus gagnés durant votre progression (pour l'instant aux niveaux 1,4,7,10,13,16,20). Chaque upgrade vous donne le choix entre trois bonus que vous aurez selectionnés au préalable dans une liste de talents débloquables en jouant. Ce choix permet de s'adapter en cours de partie, vu que les modifications peuvent porter sur toutes les statistiques de votre perso : points de vie, dégâts, effets des pouvoirs actifs, cooldown, mouvement, etc. Vos compétences évoluent ainsi au fil de la partie, et le niveau 10 vous propose de choisir entre deux ultimates. Certains talents vous rajoutent même des pouvoirs actifs sur votre de barre de sort : j'ai ainsi obtenu un buff à activer avec le raccourci 1, ce qui fait penser à une potion ou un objet utilitaire habituellement.

L'important, c'est le voyage

En plus de cela, tous les personnages ont une monture qui met assez peu de temps à apparaître et un sort de téléportation vers la base qui demande déjà plus de concentration. De toute évidence, Blizzard veut que les personnages se battent sur le front le plus souvent possible. De l'action, quoi ! Il faudra être rapide sur le terrain pour ramasser des orbes de régénération lâchées par les ennemis morts et rester dans la course plus longtemps. N'espérez pas non plus traverser la carte trop rapidement : Blizzard coupe les voies avec deux tourelles par section, avec des murs à détruire, sans oublier quelques campements à raser sur la route. Hors des sentiers battus, vous pourrez vaincre des monstres neutres pour les recruter ensuite comme mercenaire, par exemple ces ogres qui bombarderont la base adverse une fois sous votre emprise.

Héros et mercenaires

Il existe aussi sur chaque carte un mécanisme qui permet à une équipe de prendre un sérieux avantage sur l'autre, si elle court le risque d'y atteler ses ressources. Sur l'une des cartes testées, il s'agit d'un bateau pirate capable de pilonner la base adverse si vous collectez et ramenez 10 pièces d'or au capitaine. Ce qui est amusant, c'est que tous les joueurs savent qui a le plus de sous, il faut donc protéger ceux qui ont trouvé le trésor (qui apparaissent ici et là). S'ils se font tuer, l'ennemi récupérera le butin ! On peut aussi tenter de garder l'or pour un moment propice, si on est sûr de son coup. Bref, ça met de l'animation.

L'autre carte propose à peu près le même mécanisme, mais en plus direct. Il faut collecter trois esprits pour déclencher une malédiction. Déjà, on sait où l'esprit suivant va apparaître, ce qui change tout ! Et l'effet est dévastateur : les creeps tombent à 1 point de vie et les tourelles ne tirent plus. Le bon moment pour un gros « push » vers la base ennemie. Ce qui m'a étonné, c'est que ces événements se déroulent beaucoup plus souvent au cours d'une partie que ce à quoi je m'attendais à l'annonce de ces mécanismes : deux, trois, quatre fois ! Cela s'affinera peut-être un peu avec l'équilibrage et l'habitude des joueurs, mais il est clair que ces alliés possibles ne devront pas être ignorés dans la bataille !

Du Blizzard tout craché

Il reste encore du chemin à faire pour Heroes of the Storm, donc inutile de commenter chaque détail. Le roster affichait une petite vingtaine de célébrités (plus ou moins), chacune soigneusement présentée avec ses forces et son niveau de prise en main. Ilidan est définitivement difficile pour un débutant, car il faut bien gérer ses combos, alors que Raynor sera facile à manipuler. On notera la possibilité de choisir sa skin pour le perso, mais aussi pour la monture. Nul doute que la rareté et la collectionnite vont encore entrer en jeu de ce côté-là. S'il s'agit d'un Free to Play, HoS saura vous soutirer de l'argent pour avoir l'air plus classe que le commun des mortels.

 

Comme d'habitude avec Blizzard, la philosophie de développement reste de faire classique, mais faire bien, en épurant le gameplay dans un but d'accessibilité. On peut parfois se demander si leurs titres ne deviennent pas trop épurés justement, mais on ne peut pas nier qu'ils fonctionnent. Et une grosse part de la communauté ne sera pas contre un Moba un peu plus digeste que les productions actuelles. Les autres vont râler, comme s'il n'y avait pas en ce moment assez de Moba différent pour tous.  

Galerie photo Heroes of the Storm - 14 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,90 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Casque de réalité virtuelle Oculus Rift …
Neuf : 699,00 €
23 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (23)