>
>
Call of Duty Black Ops II : des problèmes juridiques à prévoir ?

Call of Duty Black Ops II : des problèmes juridiques à prévoir ?

Une histoire de contexte futuriste...
Par Peav' - publié le
Image

Si l'on sait déjà qu'une majeure partie du contexte historique du prochain Call of Duty : Black Ops II se déroulera dans un futur proche, soit en 2025, les anciens dirigeants (Frank West et Vince Zampella) d'Infinity Ward - et par extension Electronic Arts avec qui les développeurs fricotent désormais -, ne semble pas l'entendre de cette oreille.

En effet, quand Activision et de nombreux membres du studio Infinity Ward se sont séparés avec perte et fracas en 2010, les deux parties ont bien pris soin de signer un mémorandum d'entente, acte légal qui établit les devoirs et obligations de chacun à l'aune de leur séparation. 

Sauf que, et c'est là que l'histoire devient drôle : ce contrat stipulerait notamment que West et Zampella, via la possession d'actifs chez Infinity, détiennent les droits exclusifs sur l'ensemble des Call of Duty s'inscrivant dans les temps modernes (post-Vietnam), le futur proche, ou un avenir lointain. Gloups !

En sus, d'après Eric Chad, un avocat spécialisé dans la propriété intellectuelle contacté par nos confrères de Game Informer, le résultat ce mois-ci de la bataille judiciaire entre Activision et West / Zampella, pourrait avoir des répercussions sur la sortie de Black Ops II

Les développeurs des anciens Call of Duty affirment - entre autres - qu'ils ont été rejetés à tort par Activision, tandis que ce dernier les accuse d'insubordination et de collusion avec son rival Electronic Arts.

Si West et Zampella parviennent à remporter ce premier procès, il est plus que probable qu'ils mettront sur la table ce mémorandum d'entente, afin de réclamer, au minimum, de conséquentes royalties sur les ventes de Black Ops II. Le retrait du jeu des étalages étant une autre possibilité, beaucoup moins probable d'après l'avocat. Activision a néanmoins communiqué sur ce sujet précis en déclarant :

Il n'y a pas de fondement dans le procès Infinity Ward pour que les plaignants puissent bloquer la sortie de Call of Duty : Black Ops II.

Il semblerait effectivement étonnant que l'éditeur Activision puisse tomber dans un "piège" aussi grossier, compte tenu de l'importance que revêt la licence Call of Duty à leurs yeux, ainsi qu'à ceux de leurs banquiers et actionnaires... affaire à suivre.

-Via-

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 492,97 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 299,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,91 €
Casque de réalité virtuelle Oculus Rift …
Neuf : 699,00 €
Console New Nintendo 3DS XL Pokémon Sole…
Neuf : 199,90 €
15 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (15)