>
>
Hunted : The Demon's Forge, on y a joué

Hunted : The Demon's Forge, on y a joué

Tu prends le gros et moi la petite
Par Erwan Lafleuriel - publié le

Je ne pensais pas entendre reparler un jour d'InXile, le développeur qui avait voulu transformer la licence Bard's Tale en hack'n slash parodique, avec peu de succès. C'était vraiment rigolo cela dit, mais question jeu... Bref, les revoilà chez Bethesda avec Hunted : The Demon's Forge, un RPG action orienté coop qui pourrait faire son trou bien mieux que leurs précédents titres.

Des fois, on a juste envie de prendre une bonne grosse épée et de défoncer des crânes. Tous les jours, à vrai dire. En fait, il m'arrive de ne PAS avoir envie de buter tout le monde. C'est pourquoi les jeux vidéo, c'est bien. Surtout un titre comme Hunted : The Demon's Forge, qui ne nous embarrasse pas avec un scénario subtil et plein de sensibilité. Deux mercenaires, un bourrin humain et une archère Elfe, aucune autre motivation que l'argent, un gros méchant vraiment pas beau et une mystérieuse alliée démoniaque à qui on peut totalement faire confiance : voilà ce qu'on cherche ! De la fantasy sombre et violente avec 2 en intelligence, des ennemis par dizaines et des vannes, plein de vannes.

Avec Caddoc, on utilise beaucoup moins le système de couverture à la Gears of War, forcément...

C'est pas faux

Caddoc est un guerrier maniant l'épée et le bouclier comme personne. Outre son aversion pour les insectes, son seul petit problème réside dans un cauchemar récurent où il doit faire face à de gros démons. Accompagné d'E'lara, une Elfe jouant de l'arc, il va vite passer du mauvais rêve à la réalité en découvrant une pierre de mort au sein de ruines qu'ils pensaient piller. Une démone (disons-le franchement) lui demande de prendre cette pierre et de récolter des sortes de cristaux de pouvoir à travers le royaume pour son compte, en échange de quoi il gagnera argent, gloire et beauté. Seulement c'est la fille, toujours tête brûlée, qui finit par toucher la pierre, ce qui ne semble pas être le plan initial de la dame. Elle doit cependant faire avec, et c'est parti pour une succession d'aventures. Après ce prologue/tutorial joué en solo, Bethesda chez qui j'ai essayé la bête me colle un acolyte de mes confrères et nous continuons la démo à deux dans un autre lieu : une ville assiégée par des espèces d'orcs bourrés à la potion magique.

Les deux personnages peuvent attaquer à distance et au corps à corps, mais chacun à sa spécialité.

Ultraspécialisation

Mélangeant combats à la Gears of Wars, petits puzzles et un poil d'exploration, Hunted nous a occupés un bon moment sans qu'on voit le temps passer. Le côté RPG propose deux arbres par personnage : un de combat et l'autre de magie. Et dans chaque arbre quatre branches, correspondant à un pouvoir, dans lesquels se spécialiser. Et dans chaque branche plusieurs niveaux pour le même pouvoir. Et pour chaque niveau, trois options de bonus. C'est fini, oui ? Pas de panique, c'est tout. Ainsi le guerrier pourra choisir de lancer des éclairs, puis de booster cette attaque de base, ou de la perfectionner avec des effets plus variés. Tout cela coûtant des cristaux, bien entendu. J'avoue que c'est un peu étrange comme progression de perso. Tout dépend si vous préférez jongler avec différentes capacités ou si en spammer une seule vous correspond plus. Hunted vous propose aussi d'améliorer votre équipement avec du matos trouvé en cours de route. Pas d'inventaire cependant, on ne fera qu'échanger ses armes actuelles avec quelque chose de meilleur le cas échéant (un code couleur à la WoW vous aidera à choisir).

Oh, il neige !

Sombre gameplay

Pad en main, l'action n'est pas mauvaise, mais elle présente quelques défauts. Par exemple, si on dirige E'lara et que l'on aligne des adversaires à distance, la sensation de tir est assez étrange : on ne voit quasiment pas d'impact, ni même de flèches partir. C'est comme s'il manquait un effet. Idem pour certains sortilèges. Et quel que soit le personnage choisi, on ne peut pas dire que les contrôles soient très intuitifs, la faute principalement aux pouvoirs qu'il faut parfois sélectionner sur la croix directionnelle, puis lancer, ou charger, ou encore qui s'enclenchent directement... Rien qui ne soit insurmontable avec un peu d'entraînement, mais ça gâche un peu l'immersion.

E'Lara, souvent de profil pour nous laisser admirer sa magnifique euh... expertise à l'arc.

Stars & surprises

Le duo Caddoc / E'Lara s'annonce d'ailleurs très marrant, avec des dialogues bien écrits qui font mouche. En plus ils sont doublés en VO par Lucy Lawless (Xena, Battlestar Galactia et autres) et Graham MacTavish, LA grosse voix mâle de tous les hits en jeux vidéo. Si la VF est nulle, on saura où est passé l'argent du voice over. En revanche le jeu n'est pas très beau. La version tournait sur Xbox 360 et les textures n'étaient carrément pas au niveau des productions actuelles. Cependant, la direction artistique sombre à souhait rattrapait en partie ce défaut. Et peut-être un élément de plus : le Map Generator, portant le doux nom de Crucible, que Bethesda nous a teasé sans en dévoiler davantage. Tout au plus sait-on que l'or ramassé à la pelle durant le jeu en coop y sera lié. Quel suspense !

Au final, Hunted : The demon's Forge ne s'annonce pas comme le hit du siècle, mais c'est mieux que je ne l'imaginais, surtout en mode coop. L'ambiance mature et dark fantasy sera très certainement un autre de ses points forts. Il devrait donc trouver son public assez facilement, pour peu que l'action nous tienne en haleine jusqu'au bout et que ce fameux Crucible apporte un vrai plus. À vérifier lors du test, qui arrivera d'ici à la sortie programmée au 3 juin prochain sur PC, Xbox 360, et PS3.

Galerie photo Hunted : The Demon's Forge - 4 images (cliquez pour zoomer)

Avec Caddoc, on utilise beaucoup moins le système de couverture à la Gears of War, forcément... Les deux personnages peuvent attaquer à distance et au corps à corps, mais chacun à sa spécialité. Oh, il neige ! E'Lara, souvent de profil pour nous laisser admirer sa magnifique euh... expertise à l'arc.

La rédaction vous recommande

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 289,99 €
Pack Microsoft Xbox One S Battlefield 1 …
Neuf : 270,84 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 330,00 €
Console Microsoft Xbox One S 1 To Blanc …
Neuf : 358,28 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 349,00 €
Console Nintendo New 3DS XL Bleu Métalli…
Neuf : 189,95 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 279,90 €
FIFA 17 PS4
PlayStation 4
Neuf : 55,06 €
Final Fantasy XV Day One Edition PS4
PlayStation 4
Neuf : 49,99 €
4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)