Don't Starve sur PC, le test de Vollfeiw

Publiez votre test
Signaler
Vollfeiw
9
Vollfeiw PC

Quand est ce qu'on mange ? : Don't Starve

Sortie il y a maintenant presque un an (déjà !), développé et édité par Klei entertainment, Don't Starve, le jeu de survie qui ne nous laisse pas sur notre faim !

En perpétuelle évolution depuis sa sortie, avec nouveaux contenu régulier, Don't Starve s'est hissé au sommet des jeux de survie. Il est donc temps de revenir sur une année de survie dans le monde des jeux vidéos.

 

Qu'est ce donc Don't Starve ?

 

Pour ceux qui aurait loupé la vague, je vais résumé un peu la chose. Don't Starve, c'est un jeu de survie en 2D (Enfin, graphiquement, plutôt en 3D, mais le gameplay est en 2D), on choisis son personnage, on a la possibilité de changer les options du monde (généré aléatoirement), et l'aventure commence. Un gentil Mr nous dit qu'il faudrait qu'on trouve de la nourriture avant de mourir de faim (Don't Starve/ Litteralement Ne pas mourir de faim), et c'est ce qu'on va essayer de faire. Et on se retrouve à chercher de la nourriture, et rencontrer pas mal de problème.

 

Qu'est ce que je fous là ?

 

 

Oui, c'est la première question qu'on se pose lorsque l'on cherche à comprendre le scénario de ce jeu, particulièrement inexistant. A la manière de minecraft, ou du premier Legend of Zelda, vous vous réveillez au milieu de nulle part, avec un type un peu sadique qui vous dis de ne pas mourir de faim avant de disparaître a la manière d'un magicien. C'est ce qui lance l'aventure, et étrangement, on en demande pas plus. Pas d'histoire tordu, vous ne savez pas ce que vous faites ici, mais vous savez que vous devez survivre, c'est exactement ce que vous feriez si vous vous réveillez au milieu de nulle part, pas vrai ?

 

Un monde assez particulier..

 

Des biomes époustouflants, une ambiance prenante, rien de mieux. Les graphisme sont en 2D, un peu comme des morceaux de papier, que l'on voit dans un monde 3D. C'est original, et c'est étrangement agréable.

 

Le monde est généré au hasard, le but sera donc de chercher a découvrir ce monde, pour en tirer un maximum de bénéfices. Des cavernes, des champs, des marécages, des forêts, des plaines, et pourquoi pas même des cimetières ? Le monde est complet, l'exploration se fait d'elle même, avec plaisir.

 

Attention, la folie guette !

 

C'est une des innovations de ce jeu, et un grand plus dans le gameplay. En plus de la jauge de vie habituel d'un jeu de survie, de la jauge de faim que l'on doit tenir au maximum jour après jour, Don't Starve a en plus, une jauge de santé … mental !

 

Extrêmement bien géré, la santé mental prend une grande part du gameplay, si le fait de dormir, d'être près d'un feu, de cueillir des fleurs ou même de manger vous redonne un peu d'espoir, les ténèbres de la nuit, la pluie, la faim, les monstres ou tout ce qui est étrange et effrayant pour votre personnage l'emmène tout droit vers la folie.

Ajouter a la faim, et a la santé physique, la santé mental ajoute un bon lot de difficulté très appréciable, contrairement a beaucoup de jeu de survie actuels.

 

Ce soir, on chasse !

 

Pièges pour oiseau, pour lapin, lance ou boomerang, la chasse au animaux inoffensifs est assez bien géré, elle permet de gérer sa faim d'une autre manière (génial), mais attention !

Dans ce jeu, vous ne serez pas simplement chasseur, mais aussi parfois la proie. Il faudra se servir de pièges, d'armes ou encore de vos jambes pour vous enfuir, pour ne pas finir en tant que dîner dans ce monde cruel.

 

Les monstres de ce jeu sont, en moyenne, plus fort que vous, et il faudra les affronter pour devenir meilleur (pas de bol), heureusement, beaucoup de moyen sont présent pour vous aidez. Des entités neutres qu'il faudra « acheter » avec de la nourriture pour obtenir de l'aide par exemple.

Il faudra faire preuves d'astuces pour savoir garder sa santé physique au mieux, et ça, c'est un très bon plus.

 

Civilisé … ou pas.

 

C'est un choix à faire.

Dans Don't Starve vous pouvez vous baser dans un coin, faire un petit campement qui grandira au fur et à mesure de votre aventure, ou alors, vous baladez, encore, et encore, a la recherche de la moindre ressource utile.

En effet, le jeu permet ces deux façon de jouer. Pour vous améliorer, il faudra fabriquer des objets permettant d'obtenir de nouvelle technologie, et plus précisément, des prototype. Une fois que vous avez fabriqué un prototype à l'aide d'une machine, vous pouvez fabriquer cette objet autant de fois que vous le voulez, sans devoir retourner a cette machine.

 

On a donc un choix. Créer un maximum de prototype et continuer sa balade, ou créer un véritable campement digne d'une tribu civilisé, ce qui est a mon goût un peu plus conseillé.

 

A savoir que l'on peut créer (en progressant dans le jeu), des fermes, des frigos, des marmites, enfin bref, tout ce qu'il faut pour survivre au mieux.

 

Le temps passe..

 

C'est une grande difficulté de ce jeu (encore des difficultés, génial!), la gestion du temps.

Premièrement, vous avez une phase de jour. Ensuite, viens le crépuscule, puis enfin, la nuit.

 

Durant la journée, vous pouvez vous baladez tranquillement, ramassez des ressources, chassez, miner, couper du bois, améliorer votre campement, explorer votre monde, bref, c'est la part la plus intéressante du jeu.

Durant la phase de crépuscule, se préparer a passer une bonne nuit est une très bonne chose a faire, car oui, la nuit est un fléau qui ravagera plus d'une de vos partis, a faire attention, certains monstres aiment sortir pendant le crépuscule.

La nuit, si vous n'avez pas de lumière, vous êtes un homme mort (sans déconnez, votre parti est fichu si vous n'avez pas de quoi faire de lumière).

 

Et comme si ça suffisez pas, a la suite de ces cylce jour/nuit infernal s'ajoute .. l'hiver. Le froid qui vous gèle et vous fait mourir de froid, qui vous empêche de vous déplacer librement loin d'un feu, cette hiver glacial qui empêche les plantes de pousser correctement (adieu belles baies adoré et fermes coloré), l'hiver, dans Don't Starve, c'est l'enfer. De nouveau monstre viennent vous embêter, c'est génial.

 

Alors oui, Don't Starve, ce n'est pas un simple jeu de survie, c'est carrément un jeu de gestion de survie. Le temps, la santé physique et mental, la faim, vous ne saurez pas ou donner de la tête (et encore, il vous restes pas mal de surprise.

 

Le développement du jeu (Reign of the Giants)

 

Maintenant qu'on a fait le tour des axes majeur du jeu, on va parler un peu du développement.

Et si je fais ce test, quasiment un an après la sortie du jeu, non ce n'est pas un retard immense, c'est que la première DLC du jeu (actuellement en accès anticipé) sera bientôt disponible en version officiel (fin avril/début mai si tout se passe bien).

 

Habituellement, Don't Starve évoluait lentement, avec des mise a jours qui ajoutait un peu de contenu assez régulièrement, mais là, c'est une révolution, une DLC.

 

Ce DLC apporte deux nouvelles saisons (avec un géant crée pour chaque saison, d'où son nom) de nouveaux craft, nouveaux personnages jouables, nouveaux monstres, bref, une vrai DLC quoi, et pas seulement un petit ajout.

 

Vous aurez le droit a un test de cette DLC lors de sa sortie officiel, ou lorsque tout le contenu aura été ajouté a la version anticipé. C'est pas merveilleux ?

 

Pour résumer

 

Ça n'en reste pas moins un test, même si c'est plus un préambule du test de la DLC qui va bientôt arrivé.

 

Alors, qu'est ce que ça donne ?

 

Graphisme : Un genre a part, pas désagréable et plutôt entraînant.

Scénario : Pas présent, mais pas nécessaire.

Gameplay : Innovant, entraînant, simple prise en main. Révolution du jeu de survie.

Communauté/Développement : Grande communauté, active, des développeur actif. Parfait.

 

Pour finir, je dirais que c'est un jeu a posséder dans sa bibliothèqe. Même s'il ne possède pas la renommé ni les graphismes de DayZ, le gameplay de 7 Days to die, ou l'univers d'un survival horror, Don't Starve n'a rien a envié a ces jeux. Un seul mot pour le qualifier : Unique.

 

 -------------------------------------------------------

EDIT 07/05/2014 - DLC REIGN OF THE GIANTS

NOTE : 3.5/5

 

Quoi de mieux pour relancer un jeu que de sortir une DLC un an après sa sortie ? La réponse que nous offre Klei Entertainment est la sortie de l'extension Reign of the Giants, qui vient ajouter pas mal de contenu a notre cher jeu de survie, alors, indispensable ou pas ?

 

Une 4 saison s'il vous plait ?

 

Même si le jeu tourne autour de la faim, non, je ne parles pas de pizza, mais bel et bien de saisons. L'extension ajoute deux nouvelles saison, et même trois si l'on considère que la saison "non hiver" n'en était pas vraiment une.

 

Vous commencez donc votre nouvelle partie soit en automne, soit en printemps, les saisons que l'on pourrait qualifié de "neutre", pas de gestion exotives à faire, juste a collecter des ressources pour se préparer a survivre en enfer.

 

L'hiver, l'enfer de glace, ou l'été, l'enfer des flammes, contraire mais similaires, l'ajout de l'été n'as pas un très grand impact sur le jeu. La pierre de chaleur peut se refroidir, la possibilité de créer du feu réfrigérant, bref, l'été est simplement l'inverse de l'hiver, au lieu de mourir de froid, vous allez mourir de chaud (quelques autres surprise vous attendes bien sûr) . Alors, ces nouvelles saisons, essentiel ? On voit ça tout de suite.

 

Le Giant Max est de retour

 

Le nom de cette DLC ne trompe personnes, des géants, un par saison, pas très compliqué a retenir. C'est tout l’intérêt de ces saisons.

 

En effet, 4 saisons c'est plus de géants, et 4 géants, c'est 4 fois plus qu'avant. Ces géants non pas réellement d'impact pour les casual, pas de quoi s'inquiéter si votre partie se limite a deux semaines de survie. Vos chances de croiser un géant sont faible. Cependant les joueurs qui ont connu l'ancien géant (actuellement le géant de l'hiver dans la DLC) savent a quel point ça peut être dérangeant, surtout quand il intervient durant la nuit, mais cette fois ils sont 4, et tous différent, de quoi ravir tout vos fantasmes.

 

La chasse évolue

 

PLUS DE MONSTRE ! PLUS D'ANIMAUX !

Oui, oui … c'est sadique, mais ça fait du bien, de nouveaux monstres font leur apparition, les lapins peuvent se cacher durant certaines saison, bref, c'est un tout nouveau contenu et les monstres ont le droit d'y participer.

 

Des taupes, des arbres furax, les nouveaux géants, rien de mieux pour s'amuser. En plus de ça deux nouveaux biôme sont accessible, et ça, c'est plutôt badass.

 

Aujourd’hui, des pluies fortes sont annoncés, sortez couvert …

 

La pluie, la pluie ..

Vous savez, cette saleté de pluie qui éteignait votre feu, et baissait le moral de notre cher Wilson ?

Jamais elle n'aura était aussi dérangeante.

En plus des bons vieux effets négatif de la pluie, nous avons le droit a un sublime cadeau, l'humidité !

Et oui, la pluie, ça mouille (sans blague?) et le jeu prend ça en compte maintenant. Une nouvelle jauge fait donc son apparition, et indique a quel point vous êtes mouillé. Vos objets peuvent être trempé, et votre humeur descend, vous gelez plus vite, et votre humeur descend un poil trop vite lorsque vos vêtements sont mouillés.

 

La pluie sera donc un nouvel ennemis a combattre, elle ne peut plus être négligé, et ça, ça a du bon sur le gameplay.

 

Pour finir, cette extension, elle est bien ou pas ?

 

Pour éviter le surplus de spoil, je vais m'arrêter là, sachez tout de même que deux nouveaux personnage peuvent être débloqué, que l'été apporte une approche différente de la survie, la sécheresse, et qu'un grand nombre d'option on était ajouté pour crée vos parties.

 

Pour ce qui est du contenue de l'extension, il est destiné a tous (Même si Klei précise qu'il est pour les joueurs « avancés »), en gros, vous verrez des nouveautés tout au long de votre nouvelles partie, si ce n'est que par la présence de nouveau mobs ou bîomes, ou l'humidité.

Cependant la dlc se base sur les géants, et les saisons, contenu qui sera abordable seulement par les joueurs ayant déjà une connaissance du jeu.

 

Autant dire que la DLC s'adresse principalement (d'un avis personnel) aux joueurs qui survivent au moins 30 jours sans difficultés.

 

La DLC s'adresse donc aux joueurs qui veulent mettre un peu de piment a leur parties, ou a ceux qui veulent plus de contenu.

 

Au final, cette extension n'est donc pas indispensable, loin de là, certes pas mauvaise, elle n'ajoutes pas de quoi changer totalement le gameplay, voir presque pas du tout, avec seulement l'été, l'humidité et les géants en tant que changement « majeur ».

 

Mon conseil, ne l'achetez que si vous êtes un fan, et que vous voulez un peu changer de vos parties habituelles, et n'oubliez pas, les mods gratuits peuvent aussi bien subvenir a vos besoins de nouveautés.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Don't Starve

tous les tests