Duke Nukem Forever sur Xbox 360, le test de moacmoii

Publiez votre test
Signaler
moacmoii
2
moacmoii X360

Le roi est mort, n'en parlons plus.

Duke Nukem, un héro tout droit arrivé des années 90. Après de longues années de développement et de moqueries, voici enfin l’épisode Forever. Mais au vu de la qualité des épisodes spin off ces dernières années le retour du roi des FPS est il une bonne nouvelle ?

Un développement trop long c’est rarement une bonne nouvelle, un développement de douze ans, cela annonce une catastrophe. Et la catastrophe est arrivée mais cela mérite quelques explications. Duke Nukem Forever est donc la suite directe de Duke Nukem 3D. A l’époque le titre avait su imposer un gameplay nerveux, une technique en avance sur son temps et un humour décalé et bien gras. 

12 ans plus tard donc, qu’avons-nous ? Au niveau gameplay, on retrouve la formule de l’épisode 3D. Malheureusement douze ans plus tard, ce gameplay qui était d’actualité auparavant sent aujourd’hui le renfermé. Le gameplay n’est donc pas mauvais mais il est juste moyen et surtout il manque incroyablement de rythme.

Techniquement, le jeu est à la ramasse. Il n’y a pas d’autre mot. Le jeu est du niveau technique d’un Perfect Dark Zero, un jeu sorti il y a presque 6 ans. Les textures sont moches, le jeu est aliasé. Le pire dans tout ça, c’est le frame rate qui se permet d’être inconstant malgré la faiblesse technique du titre.

La durée de vie du titre est dans les standards actuels, une petite dizaine d’heure et puis s’en va. En même temps, il faut du courage pour arriver au bout d’une aventure aussi palpitante qu’une poursuite en trottinette. Chose surprenante, le jeu ne contient aucune nouvelle arme et aucun nouvel alien. Que s’est il passé pendant ces douze ans de développement.

Au niveau du multi joueur, le jeu n’invente rien et ne propose rien de nouveau. Pire, le jeu lag et n’est pas très stable. Un raté de plus, dans un jeu qui ne propose finalement que peu d’attrait.

Passons aux paragraphes imposés :

Jouabilité : 

Les phases de shoot sont classiques mais les phases de plateforme ne sont pas très précises.

Graphismes :

C’est moche, très moche.

Son :

Les phrases de Duke sont marrantes, le reste n’est pas remarquable.

Intérêt :

A part les phrases cinglantes d’un personnage qui se caricature lui-même, le jeu n’a rien à proposer.

En conclusion, Duke Nukem Forever est le mauvais jeu que tout le monde attendait. Gearbox n’a rien pu en faire dans les douze derniers mois si ce n’est de finir un jeu qui aurait mieux fait de ne jamais sortir. Le retour du roi est finalement une fête bien fade. 

Mon appréciation : Mauvais

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Vos tests de Duke Nukem Forever

tous les tests