LittleBigPlanet sur PSP, le test de marko

Publiez votre test
Signaler
marko
8
marko PSP

Sack à puces

 

Après avoir accumulé les récompenses et fait flamber le PSN avec ses millions de niveaux téléchargés, LittleBigPlanet pointe le bout de son nez sur la console portable de Sony. Très attachant sur PS3, le jeu, développé par Sony Cambridge, tente de réitérer la chose sur PSP, et je peux d’ores et déjà vous dire, que la chose est réussie.

Après la vidéo d’introduction et le niveau nous présentant brièvement le jeu, on peut commencer à attaquer les choses sérieusement. Si le titre était resplendissant sur PS3, sur PSP, il en va de même. Les décors sont superbement modélisés, les couleurs sont vives, les SackBoys bougent avec la plus grande des élégances et le tout tourne sans le moindre faux pas apparent. Sur PS3, nos mignonettes marionnettes étaient plombées par une inertie un peu trop prononcée, ici, l’inertie est toujours de la partie, mais est beaucoup moins forte. Du coup, le jeu gagne en vivacité et il en devient même plus agréable de gambader dans les différents niveaux du jeu dont le level-design a été soigneusement élaboré. Chaque niveau regorge d’ingéniosité et c’est juste un pur plaisir que de les parcourir. Par contre, tout comme sur PS3, l’aventure principale se termine bien trop rapidement et reste qu’une succession de niveaux sans le moindre scenario. Une petite histoire, même ultra niaise, aurait été appréciée et aurait apporté un peu de profondeur au titre.

Arts plastiques

S’il fallait faire ressortir l’un des points forts de littleBigPlanet, c’est son aspect créatif. En parcourant les différents niveaux du jeu, on récupère différents items qui nous permettent de customiser nos Sackboys ou de décorer les éléments qui constituent le niveau. Arrivé à un certain point du jeu, il nous est possible de créer nous même nos propres niveaux, comme surPS3. Par contre, même si l’éditeur n’est pas si compliqué que ça, il faut du temps, de la patience, et un peu d’imagination avant de créer un niveau potable qui sera apprécié par la communauté. En parlant de communauté, il est possible, une fois terminé, de partager son niveau et de profiter des niveaux des autres membres. Ainsi, la durée de vie du jeu est limite sans fin. Par contre, il faudra faire un petit tri, parce que même s’il nous arrive de tomber sur des niveaux géniaux, certains sont d’une médiocrité telle qu’on a limite envie d’éteindre sa console. Pour finir, un gros carton rouge pour ce LittleBigPlanet portable. Alors que sur PS3, il était possible de jouer jusqu’à quatre – en local ou sur le PSN – ici, c’est une aventure exclusivement solo que l’on vie. Autant oublier de suite les parties entre potes. Alors que le jeu partait pour être un excellent portage, il se gaufre royalement sur l’aspect multijoueur qui était, pourtant, l’un des axes majeurs de la version PS3.

 

Aussi prenant que son grand frère sorti un an plus tôt sur PS3, LittleBigPlanet nous offre un excellent petit jeu à transporter dans sa poche. Très beau, agréable à jouer, complet et faisant naître la créativité chez chacun de nous, les seuls défauts du titre sont de ne pas offrir de véritable mode solo et d’avoir mis le mode multijoueur au placard. Sans ça, ce serait vraiment dommage de se priver de ce jeu pour Noël.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de LittleBigPlanet

tous les tests