Fire Emblem : Radiant Dawn sur Wii, le test de eclypse

Publiez votre test
Signaler
eclypse
8
eclypse Wii

Sans Surprise

 

FIre Emblem, c’est une série de Nintendo, et dans leur portefeuille de série, c’est surement celle qui est la plus mature. J’explique ça par le fait que les sujets ne sont pas forcément enfantins, que les personnages peuvent mourir et peser sur la conscience, et que c’est dur (faut mettre en place des stratégies, des vraies pas du bourrinage).

Donc une série qui n’a pas trop évolué, le système est la suite directe de l’épisode Gamecube, à peu de chose près, j’ai pas remarqué de grosses différences dans le système. Donc pas de surprise pour ceux qui avait déjà touché un Fire Emblem, si ce n’est que l’épisode GC avait apporté des races supplémentaires (on va dire une classe supplémentaire), la possibilité de distribuer de l’expérience, et de passer directement à la classe suivante dès qu’on atteint le niveau 21 (donc sans objets). Là la petite nouveauté c’est une 2e évolution des personnages (donc 60 niveau en tout).

Pourquoi cette 2e évolution ? Et bien parce que le jeu est long, mais vraiment long, comptez 40h en rush, en essayant pas de sauver tous les persos, et 20h de plus pour la perfection. Parce que le jeu est dur, et je l’ai trouvé encore plus vicieux que d’habitude. L’IA cible non seulement les cibles faibles, qui ne peuvent pas attaquer, seule et sans défense. Et ensuite les unités importantes.

En plus de ça, un gros point négatif c’est le changement d’équipe, sans vouloir spoiler, on va diriger plusieurs équipe au cours de la partie, donc switcher entre deux équipes, le problème c’est qu’on nous préviens pas, et que du coup les ennemis sont tout aussi fort que contre l’équipe de base, celle avec vous vous êtes entrainé, et donc celle qui peut résister.  J’ai perdu plusieurs fois des personnages parce que je ne pensais pas devoir les utiliser, ils étaient forcément trop faibles pour la mission, en gros des boulets, et ça c’est extrêmement énervant.

Enfin le gros point fort, c’est sa longueur, le jeu prend le temps de poser les personnages principaux (parce que les personnages secondaires c’est nada), le scénario est bien amené, le fait de ne pas incarner un prince royal, un peu coincé, mais plutôt un mercenaire qui met les pieds dans la gueule c’est beaucoup plus cool.

Un bon FE qui a comme bon point un scénario fort, des personnages toujours aussi classes, un système sans surprise, et un IA sans pitié. Sans surprise c’est l’adjectif, car à part le scénario, il n’y pas de gros point original, mais je suppose que ça suffit pour la majorité des joueurs de jeux de role.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Fire Emblem : Radiant Dawn

tous les tests