Final Fantasy XIII-2 sur PlayStation 3, le test de -Ash-

Publiez votre test
Signaler
-Ash-
4
-Ash- PS3

Le déclin d'un grand nom du RPG Japonais (bis)

Inutile donc de se bercer d'illusions, Final Fantasy 13-2 ne nous réserve aucune véritable surprise et s'inscrit dans l'exact prolongement de son prédécesseur. Bien que toujours aussi dynamique, les combats n'en restent pas moins toujours aussi soporifiques.

On s'ennuie d'autant plus que le jeu se contente la plupart du temps de nous balader d'un bout à l'autre d'une toute petite carte avec quelques allers-retours à la clef. Si les toutes premières heures de jeu débutent en territoire inédit, on déchante vite en constatant que la grande majorité des environnements que l'on arpente dans ce second volet sont les mêmes sous différentes saisons. De plus on est forcé à revenir les visité pour les besoins du scénario (cœur de graviton) 

En dehors des ajouts qui aurait dû être présent dans l'opus précédant (plus de liberté, quêtes annexe, possibilité de revenir dans les lieux déjà visité), on ne relève quasiment aucun changement ni aucune amélioration dans le système de jeu. Mieux il est même simplifier (un enfant de 5ans pourrait finir le jeu les mains dans les poches) Les musiques (en partie) les monstres, les attaques, les stratégies, les graphismes etc… tout est tiré du premier. 13-2 met fin au mythe que chaque FF est diffèrent. Bien sûr Square profite du faite que la plupart des nouveaux venu, ne peuvent s'apercevoir de leurs supercheries, à savoir les nouveautés qui sont ajouté ici, sont en fait le retour des éléments de gameplay injustement disparu dans le 13. Combat toujours aussi brouillons, quête annexe barbante, durée de vie minable sans quête annexe, DLC annoncé "in game"(jeu de carte) et pleins d'autres chose trop longue répertorié.

Reste tout de même un épisode plus convaincant que l'autre, les graphismes toujours aussi bon, un univers plutôt bien travailler, des héros plus charismatique que prévue, des musiques qui collent à l'ambiance et un scénario, certes blindé d’incohérences et de paradoxe, mais qui reste sympa à suivre.

Au lieu de vouloir vendre leurs jeux avec un numéro, ils auraient du juste mettre : fabula nova crystallis.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Final Fantasy XIII-2

tous les tests