God of War : Ghost of Sparta sur PSP, le test de Haorou

Publiez votre test
Signaler
Haorou
8
Haorou PSP

Un jour divin, divin toujours ?

I C'est reparti pour un tour ! I
      Après un Chain of Olympus de très bonne qualité, Ready At Down Studios remet le couvert avec Ghost of Sparta. Un nouveau God of War sorti le 3 novembre 2010 chez nous sur PlayStation Portable. Restant dans la ligné des beat them all, nous allons essayer de voir si la sauce prend toujours en espérant que ce n'est pas du viol de licence.


-Attention, gare à ton cul, j'arrive !-
      Au niveau du scénario, c'est simplement n'importe quoi. Le jeu se passe après GoW 1 et vous jouez toujours Kratos, le Dieu de la guerre le plus vénère qui soit. Comme par nasard (le fameux), vous souhaitez encore vous venger des Dieux car vous apprenez que votre frère Deimos avait été enlevé par Ares. Tout ça tombe comme un cheveu sur la soupe, jamais on a vraiment entendu parler de ce couillon et alors ? L'important c'est que vous allez une nouvelle fois faire péter votre divine puissance (et éventuellement retrouver Deimos).

-Un avant goût de « Champs Élysées »-
      Avec ce soft, la PSP est poussée dans ses derniers retranchements J'ai jamais vu quelque chose d'aussi beau sur console portable. Les modèles 3D sont superbes, les effets de lumières pètent à la rétine et la direction artistique est totalement maîtrisée. En regardant un peu le ciel, on voit de fabuleux nuages sombres , contrastés, profonds : c'est super impressionnant. Puis il n'y a pas que ça, les décors en arrière plans sont riches de détails et parfois détruits par des créatures titanesques ou alors par une météo réellement capricieuse. Pour couronner le tout, pas un seul ralentissement à signaler, c'est parfaitement fluide du début à la fin.

-This is SPARTA !-

     Quelle violence ! Kratos n'est pas content et il le fait savoir. Toujours armé de ses formidables Lames du chaos (ou grappin-dagues), il fait du dégât grâce à ses combos, ses projections et ses pouvoirs. En clair, vous êtes God-like et c'est pas un moucheron qui va vous stopper dans votre progression. Vous débloquerez aussi plus de coups en dépensant des orbes rouges ainsi que des nouveaux pouvoirs et armes au fil de l'aventure.

     Ce qui est cool, c'est qu'on ne s'ennuie pas une seconde. C'est extrêmement varié : phases de plateforme, scènes de QTE hyper-impressionnantes avec une mise en scène hollywoodienne et enfin des combats contre une pléthore d'ennemis différents. Vous affronterez des saloperies volantes, des araignée poilues, des soldats bas de gammes et des gros cochons. Aucune discrimination, vous les briserez tous. Envoyez les visiter le plafond, rattrapez les avec O alors qu'ils virevoltent encore et balancez les contre le mur d'en face, juste jouissif !

-Soyez guerrier chez vous comme à l'extérieur-

     Il faut préciser que ce titre est pensé spécialement pour une expérience nomade, ce qui explique que les points de sauvegarde et checkpoints sont partout. Puis il s'agit d'un épisode exclusif à la PSP et comme cette dernière est en manque d'un stick pour gérer les caméras, vous ne pourrez pas les bouger. Mais pas d'inquiétude, les angles choisis sont parfaits en toutes circonstances.

-Et tu chantes chantes chantes (...) Et tu tapes tapes tapes c'est ta façon d'aimer !-

     Au niveau de la musique, c'est génial à condition de porter un casque. A partir de là, vous profitez pleinement d'une aventure épique avec des bruitages qui déchirent. Seul défaut, c'est les doublages français totalement « narnadeux », Kratos a une voix de gros bourrin sans saveur. Je suis sûr qu'en Anglais il doit avoir une voix qui défonce à mort !


I Conclusion I

     Alors, ce Ghost of Sparta est sans contestation possible un must-have de la console portable de Sony. Avec une telle qualité, on ne peut qu’espérer voir la licence débouler sur PS Vita. Si on veut pinailler on peut se plaindre des murs invisibles, de la durée de vie et du manque d'une réelle montée en puissance... Certes, faut vraiment cracher dans la soupe pour se dire ça. Car malgré ses quelques soucis, on a un plaisir belliqueux immédiat et constant. N'hésitez pas, c'est un vrai God of War !

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de God of War : Ghost of Sparta

tous les tests