MotorStorm : Apocalypse sur PlayStation 3, le test de gonzogamerz

Publiez votre test
Signaler
gonzogamerz
8
gonzogamerz PS3

Motorstorm "Premières frayeurs" d'Apocalypse

http://www.gameblog.fr/blogs/gonzogamerz/p_30612_motorstorm-premieres-frayeurs-d-apocalypse

 

Off road Off line !

Ça devient une règle maintenant si on veut un tant soit peu de plug and play sur un jeu next gen il faut se déconnecter pour zapper la mise à jour qui dépasse souvent les 200megs… mais alors passé ça des fois on découvre des pépites qui vous tombe là comme un cadeau.

Motorstorm Apocalypse m’a fait cet effet,  je viens de passer la première journée du mode solo comme si j’avais enfilé frénétiquement des pièces de cinq ou dix balles dans une borne d’arcade de rêve. Des sensations puissantes de course contre la mort où même « Mad Max » se demanderait « où serez-vous le jour d’après », en 2012. Dès la première journée au bord de nitro-bolides les décors en mouvements perpétuels vous font sursauter le palpitant. Les bonds en fuite refroidissent le moteur mais pas la frayeur des immeubles et pistes qui s’effondrent au gré d’une ambiance sonore qui vous colle au pad tremblant.

Le Game Play est nerveux, les virages se négocient dans le respect des gabarits et les crashs punitifs à souhait. Les courses sont des traversées de flammes, fumées, d’obstacles qui se brisent ou nous brisent. On jubile honteusement à percuter des civils présents sur la trajectoire juste pour avoir jeté des cocktails Molotov. Les deux boutons permettant de cogner ses adversaires à gauche ou à droite sont instinctifs, la satisfaction du Takedown sublimé par le « Burn Out » du même nom est bien réduite mais Motorstorm Apocalypse ne laisse pas le temps au peaufinage tout n’est qu’approximation et prise de risque sans jamais savoir où les roues vont retomber.

Cette licence poursuit sa folie furieuse et use avec brio des fantasmes de fin du monde pour combler nos peurs et plaisir de joueur qui croit défier sa mort. Motorstorm Apocalypse procure des sensations si fortes qu’elles mériteraient de figurer dans la liste sous le risque d’épilepsie. Le coffret collector se paye le luxe d’une boîte en fer avec de la vrai rouille de vrai sales tâche et un ruban adhésif qui pue le plastique, le pétrole aussi inflammable que les courses qu’il offre. Motorstorm mérite son label « effet garanti ».

Xoomy

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de MotorStorm : Apocalypse

tous les tests