Borderlands : The Zombie Island Of Dr. Ned sur Xbox 360, le test de Rockolarea

Publiez votre test
Signaler
Rockolarea
8
Rockolarea X360

Critical hit sur zombie.

Première extension du très controversé Borderlands, The Zombie Island of Dr. Ned vous propose de sortir des wastelands pour visiter Jacob’s Cove, île perdue de Pandora ou quelques surprises vous attendent…

Le docteur masqué.

En installant cette première extension vous pourrez, via le système fast-travel, accéder à une nouvelle zone : Jacob’s Cove. Vous y serez accueilli par un clap-trap des plus sympathiques qui vous expliquera rapidement la situation, à savoir que l’ile est envahie de zombis et que la situation est catastrophique. Vous but sera donc clair, trouver le responsable de cette horreur et faire revenir la situation à la normale. Vous tomberez alors sur un personnage connu de tous, le Dr. Zed, renommé pour l’occasion Dr. Ned et affublé d’une fausse moustache. En effet, celui-ci est à l’origine du chaos et cherche donc à cacher sa véritable identité. Nous ne vous en dirons pas plus pour ne pas vous gâcher le plaisir de découvrir le scénario de cette extension. Bien que l’histoire soit plutôt prévisible, la narration qui en est faite à travers les clap-traps et le Dr Z/Ned est excellente. Les références aux classiques de l’horreurs sont nombreuses et l’humour décalé du jeu atteint son paroxysme pour notre plus grand bonheur. Quelques bonnes barres de rire sont donc à prévoir !

Shaun of the dead en cell-shading…

N’attendez pas de changements au niveau du style graphique du jeu, mais plutôt au niveau de l’ambiance et des environnements. L’île du Dr. Ned est complètement différente de ce qu’on avait l’habitude de voir sur Pandora. Entre maisons sur pilotis, arbre sortis tout droit du bayou et cimetières, tout est fait pour vous plonger dans l’univers d’un film d’horreur. Tous les ennemis habituels ont été remplacés par des zombies au design très réussi (et souvent inspiré de Left 4 Dead) et dont vous pourrez d’ailleurs récupérer les cerveaux putréfiés. Les lieux à visiter sont plutôt variés et on passe de la plage à un village fantôme en passant par une usine d’armement de la fameuse compagnie Jacob. D’ailleurs, comme son nom l’indique, Jacob’s Cove semble être le fief de l’entreprise de divertissement militaire, mais au final et même après avoir fini l’aventure on ne comprend pas bien pourquoi, dommage… Au final, l’ambiance de cette extension change complètement et c’est pour le mieux. On se plait vraiment à se promener dans cette île fantomatique et à en visiter les différents recoins. Un seul regret : ne pas pouvoir explorer l’hôpital du Dr. Ned.

… mais en 20 images par seconde.

Pas de changements non plus au niveau du gameplay. On applique le même principe : chercher une mission, défoncer les ennemis, récupérer du loot et faire progresser son personnage. La progression est d’ailleurs très rapide grâce aux hordes de zombies qui vous tomberont sur le coin du pif en permanence. Vous pourrez ainsi gagner quatre ou cinq niveaux au cours de cette extension. Même si les ennemis ne sont pas très variés (six ou sept types différents) il est vraiment jouissif d’enchaîner les critical hits et de dégommer de la chair putréfiée jusqu’à ne plus avoir une seule balle. C’est d’ailleurs heureux étant donné que l’entrée de l’île est le seule point de fast-travel que vous trouverez. Il vous faudra donc retraverser plusieurs fois  certaines zones pour mener à bien vos missions. Au niveau technique, il semble que Gearbox n’ait pas trouvé utile de régler les problèmes de frame rate. Même si celui-ci ne descend pas en dessous de zéro dans certaines séquences comme cela arrivait dans l’aventure principale, il reste tout de même relativement bas en permanence. Ajoutons à cela que nous avons souffert de gros problèmes de clipping notamment des textures d’eau et de fumée, et nous pouvons conclure que les efforts des développeurs en la matière ont été quasiment inexistants.

A peine plus long que Scream.

Si vous vous concentrez sur l’aventure principale, vous terminerez l’extension en un peu moins de trois heures. En effet, le niveau général de cette dernière est faible en raison de la lenteur des zombies et les missions ayant rapport avec le scénario principal sont peu nombreuses (autour de cinq). Mais, ceux qui fouilleront l’île de fond en comble et mèneront à bien les missions annexes pourront facilement profiter du jeu pendant cinq ou six heures. Même si certaines missions rappellent celles de l’aventure principale, elles sont suffisamment bien mises en scène pour ne vous vous embêtiez jamais (le passage dans Old Haven dévasté est par exemple des plus réussi).

Verdict

Tous ceux qui ont aimé Borderlands aimeront également son extension. Même si elle est un peu courte, son univers décalé et complètement différent de l’aventure principale vaut le détour. Malgré des problèmes techniques qui n’ont pas toujours été réglés,  sa narration pleine d’humour et l’intense plaisir délivré par le tir aux zombies en font une vraie réussite.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Borderlands : The Zombie Island Of Dr. Ned

tous les tests