Transformers : La Guerre pour Cybertron sur Xbox 360, le test de marko

Publiez votre test
Signaler
marko
6
marko X360

Ce jeu n'est pas un étron

Même si les Transformers ne vont pas venir squatter les salles durant l’été (Ouais, je suis fan), ça n’a pas empêché Activision et High Moon Studio de nous pondre un troisième volet vidéo-ludique de la série. Mais la grosse différence, car il y en a une, c’est que ce nouveau titre ne se base pas sur les longs-métrages mais sur la licence Transformers en elle même. Ainsi,Hasbro s’est joint au groupe pour tenté d’élaborer un jeu à la hauteur de la licence et faire oublier les entrons qu’étaient les deux premiers essais. Et je vous garanti que je suis très indulgent lorsque je parle d’étrons.

Scénario : J’ai envie de dire que c’est une histoire de robots qui se mettent sur la gueule à longueur de journée ! Le jeu nous plonge au cœur de Cybertron, terre natale de tous nos amis métalliques, où une guerre civile est à son apogée et que les Autobots (Les gentils aux yeux bleus) affrontent les Decepticons (Les vilains aux yeux rouges). Pas spécialement palpitant, le scénario se suit tout de même avec une certaine attention, surtout que l’on y découvre commentOptimus Prime est devenu le leader des Autobots et comment son ennemi Megatron est devenu aussi machiavélique et puissant. Si le profane aura du mal à se retrouver dans cet amas de métal, le fan, lui, devrait être aux anges.

Réalisation : Avec tous les hits qui sont sorties en fin d’année dernière et depuis le début de l’année, dès qu’un jeu sort des clous et offre une réalisation simplement correcte, on a tendance à le pointer du doigt et le fustiger. C’est ce qu’on pourrait facilement faire avec ceTransformers. Très loin d’être moche, mais en deçà des grosses productions qui tachent, le jeu a le mérite d’être très propre et de ne souffrir d’aucuns bugs ou ralentissements. Les seuls choses que l’on pourrait regretter sont le manque de variété des environnements, l’IA très particulière et la modélisation pas assez détaillé des robots. Surtout qu’il y avait de quoi faire.

Gameplay : C’est sans doute la force et la faiblesse du titre, je m’explique. Le jeu est un TPStout ce qu’il y a de plus classique, on peut faire soit une campagne Autobots, soit une campagne avec les Decpticons, ou alterner à chaque chapitre en choisissant son robot favoris. Propulsé dans des couloirs assez étroits et très linéaires, on réduit en poussière ses ennemis à coup d’armes ultra sophistiquées tout en accomplissant les missions demandées. L’inconvenant, c’est qu’il n’y a pas possibilité de se mettre à couvert et que les munitions se font assez rares, du coup, il faut la jouer fine, faire des attaques de mêlés bien volantes ou alors de se transformer en bolide, que l’on peut faire à la volé, pour allé trouver refuge un peu plus loin. Malgré son côté très bourrin, on se prend au jeu rapidement et on prend plaisir à parcourir les niveaux. Par contre, le jeu se veut très répétitif et le level-design est très peu inspirer. Limite insipide. Surtout que les nombreuses salles que l’on parcourt sont redondantes.

Durée de vie : En plus de nous proposer deux campagnes, mais qui se ressemblent beaucoup trop à mon gout, le jeu possède un mode multijoueurs pour continuer dans sa lancé dévastatrice. Pas spécialement prenant et assez mal fignolé, cette partie multi a le dont de faire passer ses nerfs sur d’autres joueurs de la planète. Passé un certains temps, c’est vers d’autres jeux, qui ont fait leurs preuves, que l’amateur de frags ira passer ses soirées. Comptez donc moins d’une dizaine d’heures à passer sur le titre. A moins que vous tombiez amoureux du mode multi…Sait-on jamais.

Bande Son : A mon sens, c’est le plus gros défaut du jeu. Non pas que les différentes musiques ou effets sonores soient ratés, loin de là, mais les différents doublages sont ridicules. Si ceux des films avaient de quoi faire sourire, ici, c’est un condensé de voix caricaturales qui font limite passer certaines scènes pour des sketchs des Inconnus.

 

Loin d’être une infâme bouze comme l’ont pu être les deux premiers essais, Transformers : La guerre pour Cybertron est un bon jeu qui fera surtout plaisir aux fans de la licence. Avec un gameplay bien bourrin, nerveux et une réalisation plus que correcte, le jeu a de quoi séduire. Par contre, le néophyte de la franchise pourra facilement tiquer sur la répétitive de l’action, le level-design trop léger et le manque de variété. Tout n’est pas parfait. J’attends la suite, en espérant que la courbe de progression reste dans le même sens.

 

Source : Supa-Games

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Transformers : La Guerre pour Cybertron

tous les tests