God of War Collection sur PlayStation 3, le test de Boudin

Publiez votre test
Signaler
Boudin
6
Boudin PS3

Kratos vieillit bien, mais quel gros lourd!

God of War manquait à ma culture video-ludique, à l'instar de nombreuses exclus PS2. Ces deux épisodes ont bien vieilli puisque sans avoir un attachement particulier à la série, j'ai particulièrement apprécié leurs scènes grandioses et leur gameplay simple et prenant. L'upgrade à 720p rend bien hommage au design du jeu original, à tel point que GoW II n'a pas à rougir graphiquement face au jeu "current gen" moyen.

Passons donc aux défauts.

Disons-le tout net, Kratos, le protagoniste de l'affaire, est sans dout le personnage le plus bourrin de l'histoire du jeu vidéo. Le moins qu'on puisse dire est qu'être subtil n'est pas sa première qualité. À tel point que lors de certaines cut-scenes, le ridicule prend le dessus sur le spectacle (qui est pourtant de qualité). Cela donne une dimension comique au jeu mais nuit énormément à l'immersion.

Beaucoup plus grave que cela, alors que la première heure de GoW II, avec son colosse, est simplement magique, le dernier tiers du jeu sombre dans les pires travers de gameplay...

Les checkpoints sont fréquement positionnés avant un long passage facile ou une cut-scene, ce qui oblige le joueur à les re-subir des dizaines de fois (on perd beaucoup à GoW).

Les boss fights sont longs, comprennent plusieurs phases, et si on meurt juste avant le coup de grâce, on est bon pour refaire toutes les phases, et re-subir les cut-scenes.

Une bonne partie du gameplay consiste en quick time events. Sérieusement, y'a-t-il une personne sur cette planète qui pense sincèrement que les quick time events sont fun?

Les cut-scenes ne peuvent pas être passées. Vous les subirez encore et encore.

La caméra n'est pas gérée par le joueur. Le deuxième stick, au lieu de piloter la caméra comme dans la quasi-totalité des jeux actuels, provoque des mouvements rapides de Kratos. Résultat: on veut regarder derrière un mur et on se vautre dans un précipice.

Le jeu a trop de combos, dont on n'utilise que deux ou trois.

Au final, le jeu est tellement énervant que je recommanderais à ceux qui prévoyaient d'y jouer pour se préparer à GoW III de chercher plutôt "Kratos history" sur YouTube. Vous aurez le contexte sans la frustration.

La rejouabilité est faible, ce qui rend cette collection plus opportune pour une location.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Vos tests de God of War Collection

tous les tests