Grease sur Wii, le test de Skywilly

Publiez votre test
Signaler
Skywilly
4
Skywilly Wii

"Sims Casual Karaoké Party Dancing !"

Zoé Mode, responsables de l'EyePet sur PlayStation 3 et de l'excellent Chime sur XLA, débarquent sur Nintendo Wii pour nous servir le couple Olivia Newton-Jones / John Travolta de nombreuses années après le succès planétaire du film Grease. Loin de l'incroyable daube que fut Dirty Dancing sur PC, Grease se veut accessible à toute la famille et réellement complet. Qu'en est-il vraiment ? Déjà, une fois n'est pas coutume, c'est un jeu on ne peut plus Casual qui prend légèrement le joueur pour un abruti.

Passé l'excellent menu principal ou chaque passage sur une option lance une note de la musique culte "Summer Nights". Si l'intro de la chanson est alors effectuée en rythme à l'aide du curseur de la Wiimote, le jeu nous félicite avec une petite continuité chantée par John Travolta. C'est débile, mais amusant à déceler lorsque l'on aime bien fouiller. Dommage que cliquer une bonne fois pour toutes sur "Histoire" nous fasse découvrir un jeu d'une profondeur inégalée depuis Rascal sur PsOne. On choisit le personnage qui nous représentera dans le jeu, parmi les nombreuses têtes connues du casting du film. Chaque personnage est totalement remodelé façon Sims, les mimiques étant elles aussi identiques et les petits bruits ne font que valider cette très forte ressemblance que l'on pourrait appeler, de façon politiquement correcte, "un hommage". Du plagiat, quoi.

Le jeu est lancé. Dix grands moments du film sont alors jouables. Le premier est simple à prendre en main puisqu'il suffit de balancer la Wiimote en bas, en haut, à gauche ou à droite en fonction des pavés qui s'affichent à l'écran façon Dance Dance Revolution. Certaines fois, un minijeu dans le minijeu fait son apparition pour nous demander de danser d'une certaine façon : ceux qui aiment tricher secoueront très rapidement la Wiimote pour atteindre le score ultime. À noter d'ailleurs que la comparaison des scores sera totalement insupportable puisque ceux-ci sont donnés de façon très arbitraire et absolument pas juste. Ainsi, réussir une danse jusqu'au bout fait remporter 5000 points. Le palier du dessous est fixé à... 550 points. Très logique, n'est-ce pas ? Ce mode de jeu reviendra trois ou quatre fois sur les dix scènes du film choisies par les développeurs. Quelquefois, des modes un peu différents de ce concept apparaitront avec une zone de jeu ronde et centrale ou un style de gameplay plus Guitar Hero. Rien de bien transcendant.

En ce qui concerne les autres moments du jeu, on retiendra surtout des minijeux sur fond musical, avec du resserage du boulon, de la mise en peinture et du raffistollement de taule pendant Greased Lightnin'. C'est amusant quelques secondes, mais on n'oubliera pas que l'une des meilleures musiques du film est ainsi indisponible à la danse en mode Histoire. La musique revient avant le bouquet final, mais c'est surtout pour nous faire jouer à une course de voiture assez quelconque ou il suffit de booster au bon moment et de tamponner l'adversaire. D'un point de vue ludique, on touche le fond. Point de vue "originalité" on trouvera aussi de quoi satisfaire une certaine soif de sports que je n'ai personnellement jamais, avec du Baseball, du Basket, de la Course à Pied, du Saut de Haies le tout sur trois minutes trente de chanson. Imaginez donc la profondeur du gameplay qui va avec !

Grease est très compliqué à juger. On a là un jeu très classique, graphiquement à la ramasse avec des animations pratiquement inexistantes. Néanmoins, le fan du film en aura peut-être pour son argent puisqu'en plus du Mode Histoire, il faut ajouter l'aspect multijoueur, la compatibilité avec la Balance Board et les Microphones. On peut donc, avec les 45 € que coute le jeu (sans accessoire), faire des soirées Grease avec de la danse, du karaoké, quelques minis-jeux débiles pour se moquer du voisin et se remémorer les meilleurs moments du film. C'est un peu cher payé, mais on ne peut pas s'empêcher de penser que l'on a vue pire comme arnaque. Cela dit, si vous pouvez attendre de le trouver sur le marché de l'occasion, ne vous privez pas ! Bien au contraire. Le mieux étant, bien entendu, de cacher l'existence de ce titre à son ou sa dulciné(e). Quelque chose me dit que ça va être assez compliqué...

Vu sur l'Adipose Blog

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Grease

tous les tests