Dead Space 2 sur PlayStation 3, le test de megadrive

Publiez votre test
Signaler
megadrive
4
megadrive PS3

Dead space 1.5

Je sais que vu la note que je met au jeu je vais sans doute me faire attaquer par une bande de nécromorphes dans les commentaires; mais pourtant je reste cohérent  avec moi-même, je n'avais déja pas aimé le premier et cette suite est à peu près identique, avec l'effet de surprise en moins, donc même note.  Les qualités sont les mêmes , techniquement cela reste irréprochable, mais la mise en scène est encore plus grandiloquente et le jeu est à mon sens nettement plus un jeu d'action que le premier (qui était un chef d'oeuvre d'épouvante dans ses trois premiers chapitres avant de commencer à tourner à vide), mais les écueils restent les mêmes ; tout d'abord c'est un jeu qui n'a toujours rien à raconter, et qui pompe ses thèmes ailleurs, ce qui ne serait pas si grâve si c'était bien fait; mais en l'occurence la relation Isaac/Nicole fait terriblement penser à la relation qu'entretient James avec sa femme dans Silent Hill 2, sauf que le scénariste de Visceral Games n'a pas la subtilité et le talent de celui de Konami, de même les autres personnages du jeu ont encore moins de profondeur que celui du premier Dead Space, en ce sens le jeu manque terriblement d'âme et d'émotion alors qu'on sent que c'est justement ce que les développeurs essaient d'atteindre.

Même au niveau de la variété des décors rien de transcendant, alors que c'était pourtant  une des promesses de ce deuxième épisode; oui on à l'église, le jardin d'enfants, mais globalement l'on reste dans des couloirs, des entrepots spatiaux, des stations, ou tout se ressemble,.. Dead space se voulant un survival futuriste et spatial en soi ce genre de décors est cohérent et ce ne serait encore une fois pas si grâve si le level design n'était pas si banal et plat. Malgré tout le jeu reste plaisant, surtout parce qu'il repose sur les mécaniques de jeu géniales mise au point  par Shinji Mikami pour Résident Evil 4,  RE4 qui avait d'ailleurs également un scénario nul à chier, mais qui proposait plus de variétés dans les décors, dans les ennemis, dans les scènes d'actions, grandiloquentes aussi certes, mais qui bénéficiaent du génie de Mikami et de sa folie dans la mise en scène, qui aboutissait à un résultat incroyablement classe et original. C'était du jamais vu. Dead Space 2 tout comme le 1er reste un clone honorable du chef d'oeuvre de Mikami, aussitot fini aussitot oublié, mais auquel il manque encore une âme.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Vos tests de Dead Space 2

tous les tests