Batman : Arkham Asylum sur PlayStation 3, le test de Latoun64

Publiez votre test
Signaler
Latoun64
10
Latoun64 PS3

La nuit sans fin du Chevalier Noir

Sombre et maîtrisé, Batman : Arkham Asylum, deuxième jeu seulement du studio Rocksteady, se révèle à la hauteur des éloges de la presse et de toutes mes attentes. En outre, cette aventure rythmée et efficace constitue une formidable initiation à l'univers du Chevalier Noir.

Sous une pluie battante, Batman accompagne le délirant Joker, mis hors d'état de nuire, à l'asile d'Arkham, là où sont internés tous les super-vilains de la ville de Gotham. Mais le clown aux cheveux verts ne va pas tarder à s'échapper et prendre le contrôle de l'asile, pour mettre en place un plan diabolique. Tout au long d'une nuit sans fin, Batman, confronté aux hommes de main du Joker, suivra les couloirs sombres de l'île pour l'arrêter.

Dès les premiers instants, Batman s'avère varié. Affrontements jouissifs face aux hommes du Joker (à l'aide d'un système fluide et gratifiant), progression à l'aide de gadgets (batarang, grappin), phases d'infiltration où les prisonniers évadés doivent être neutralisés un par un... Le cocktail se révèle étonnamment bien dosé.

Mais outre ces phases classiques et efficaces, Arkham Asylum propose aussi quelques scènes plus intéressantes, surtout en termes de scénario. Et si je les cacherai pour ne pas vous gâcher le plaisir, sachez que parfois, le jeu pourra se révéler surprenant...

Partout, ce Batman démontre un soin constant. Tout d'abord, la réalisation du titre est magnifique (même si l'on utilise les trois quarts du temps une vue spécifique à Batman, qui permet de repérer les éléments importants du décor), et la difficulté bien dosée, avec des aides fréquentes à la progression. En outre, l'univers du Chevalier Noir est très bien adapté. Scénario inédit et intéressant (tout au long de l'aventure, de nombreux ennemis connus apparaissent, sous forme de boss), fiches consacrées à chaque personnage, nombreux bonus (les énigmes de l'Homme-Mystère)... Moi qui connais à peine l'univers de Batman (à l'exception de quelques dessins animés et du film The Dark Knight), je vois Arkham Asylum comme une excellent initiation à l'univers du justicier masqué.

Mais si cette aventure plaît de bout en bout, je dois reconnaître avoir moins accroché dans les dernières heures, juste avoir après arrêté momentanément de jouer. Là, le jeu semble traîner, et les phases d'infiltration, devenues à mon sens un peu trop difficiles, lassent réellement. Mais peut-être est-ce qui moi n'aurais pas dû lâcher, d'autant que vers la toute fin, l'aventure reprend en intensité.

En conclusion, Batman fait partie des meilleurs jeux de l'année. Car malgré cette baisse de régime, les défauts se font rares, surtout qu'une adaptation de qualité est, elle aussi, loin d'être fréquente... Vivement la suite !

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de Batman : Arkham Asylum

tous les tests