Prototype sur Xbox 360, le test de airfull

Publiez votre test
Signaler
airfull
airfull X360

La puissance ne fait pas tout

Dans ce jeu d'action, nous incarnons Alex Mercer qui découvre qu'il a acquis des super pouvoirs mais il ne se rapelle de rien (oui, le héros amnésique, c'est bien pratique !). Histoire de virus, de militaires, d'expérimentation ratée, etc. Son but sera donc d'arppenter la ville de New york pour découvrir ce qu'il s'est passé.

Coté gameplay, il y a du bon et du mauvais. Tout d'abord, grace à ses pouvoirs, Alex peut se déplacer librement dans la ville. Le sentiment de totale liberté est bien rendue car on peut vraiment aller partout, même sur le sommet des plus hauts immeubles. Au fil de l'aventure et des nouveaux pouvoirs débloqués, la sensation de surpuissance est également bien rendue: Alex peut découper, écraser des militaires mais il peut faire de même avec des camions, des chars ou des hélicoptères. Le souci c'est que plus on avance dans le jeu, plus ça devient bordélique, a tel point qu'on ne voit plus très bien ce qu'il se passe à l'écran. On essaye d'enchainer les techniques mais on est souvent stoppé dans notre élan par un ou plusieurs ennemis qui n'ont que faire de vos coups et qui continuent leur enchainement même lorsqu'ils subissent des dégats: crise de nerf assurée ! On enchaine les missions les unes après les autres, entrecoupées de cinématiques avec le moteur du jeu: La mise en scène est nulle et ne donne pas envie d'en apprendre plus sur l'histoire. A ce sujet, On peut apprendre plus en assimilant des personnes précises, disséminées dans la ville, ce qui permet de dévérouiller des flashbacks mais le tout est présenté de manière assez pauvre avec des images fixes (zoom et dézoom pour donner de l'effet).

Graphiquement, ce n'est pas très beau (et je suis gentil), les textures sont assez moches. Pour achever le tout, le jeu est en V.O. (sous titré heureusement!).

La durée de vie est artificiellement prolongée avec des quêtes annexes qui ne sont pas originales et qui sont toujours les mêmes.

Au final, je leu démarre bien en procurant de bonnes sensations de liberté et de puissance mais le gameplay, la difficulté, la mise en scéne, les gaphismes ternissent le tableau et on se lasse assez vite à tel point que finir le jeu devient un calvaire...

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Prototype

tous les tests