L.A. Noire sur Xbox 360, le test de moacmoii

Publiez votre test
Signaler
moacmoii
8
moacmoii X360

Atmosphère, atmosphère, est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère?

 

Les années 40, le retour des GI, Hollywood, des inspecteurs et des crimes à résoudre voilà ce que nous propose de vivre LA Noire, mais après des années d’attente, le titre est à la hauteur des espoirs placés en lui ?

LA Noire a connu un développement houleux. Initialement prévu uniquement sur Playstation 3, il fut rendu multi plateforme lors de l’acquisition de son développeur par Rock Star. Un développement long de 6 ans qui aboutit finalement à un jeu impressionnant sur bien des aspects.

Impressionnant le jeu l’est sûrement et principalement grâce à l’animation faciale des protagonistes. Une nécessité due aux phases d’interrogatoire qui demande au joueur de lire le visage et les réactions des suspects ou témoins. Sans cette innovation technique le jeu ne pourrait pas exister tel quel. 

L’ambiance du jeu n’est pas en reste avec une inspiration et une restitution claire de l’ambiance des films noirs des années 40-50. Une ambiance certaines fois lourde, mais nécessaire car les sujets traités le sont souvent. Les personnages croisés sont intéressants bien que quelques fois caricaturaux. 

Un petit rappel s’impose maintenant concernant le type de jeu qu’est LA Noire. Ce n’est pas vraiment un GTA like dans le sens où tout ne vous est pas permis dans le jeu. Vous êtes un représentant de l’ordre devant résoudre des crimes et n’ont pas les commettre. On se retrouve donc à mis chemin entre un GTA IV et un Mafia 2. La trame principale est votre activité première et quelques missions secondaires vous sont proposées lors de vos parcours de LA.

On distingue donc plusieurs phases de jeu dans LA Noire. La première est la conduite dans la ville. Rien à dire, on est dans le classique. On trouve ensuite les phases d’enquête avec la recherche d’indice sur les scènes de crimes ou chez les suspects. A la manière d’un point and click vous devrez donc trouver les éléments intéressants. Viennent ensuite les interrogatoires dans lesquels vous devrez analyser les réponses de vos interlocuteurs et trouver les points faibles pour savoir s’ils disent la vérité ou non. Ces phases bien qu’impressionnante techniquement sont trop rigide et si vous ne suivez pas l’ordre proposé des questions par le jeu, vous pouvez arriver à des incohérences dans les dialogues. C’est dommage que le jeu ne s’inspire pas plus de Mass Effect pour les dialogues. Autre point gênant pendant les interrogatoires vous serez certaines fois surpris par les phrases de votre propre personnage et pas dans le bon sens.

Le reste du gameplay se base sur du très commun mais du efficace. On trouve donc des phases de course poursuite à pied comme en voiture qui sont assez agréable. On trouve aussi des phases de TPS avec un système de couverture et de visée bien réglé. Ces phases sont par contre un peu too much dans le sens où vous dézinguez une armée entière. On trouve aussi quelques activités annexes mais qui sont sans grand intérêt.

Techniquement le jeu propose donc une modélisation impressionnante de visages, surtout au niveau des expressions. Pour le reste, le jeu n’est pas si impressionnant, avec des textures qui chargent tard, des effets de lumières qui ne sont pas ce que l’on a vu de mieux. Rien qui nuise vraiment à l’expérience mais rien qui ne l’illumine. A noter un mode noir et blanc qui aurait mérité un travail supplémentaire au niveau du grain de l’image car il est un peu fade et donne l’impression d’être simplement le même jeu sans couleur. Au niveau de la réalisation sonore, on est par contre dans l’excellent, les dialogues, la musique tout est d’un niveau rarement atteint.

Passons aux paragraphes imposés :

Jouabilité : 

Toutes les phases se jouent très bien en dehors de quelques activités annexes mal calibrées.

Graphismes :

On va du moyen plus au très bon.

Son :

Excellent, peut être le point fort du jeu.

Intérêt :

Un jeu faisant évolué le concept du point and click en lui ajoutant une touche de réalisme et d’action. Un très bon jeu qui ne plaira pas forcément à tout le monde.

En conclusion, LA Noire m’a pris au jeu. J’ai adoré entrer dans la peau d’un inspecteur dans les années 40. La partie sonore et les animations des visages sont les points forts du jeu, l’ambiance est très bonne. Finalement, on peut seulement lui reprocher une certaine répétitivité (mais qui n’est pas très gênante car portée par le scénario), la rigidité dans les interrogatoires et des phases actions qui sont un peu hors contexte. A part cela, on tient un titre unique en son genre.

Mon appréciation : Très Bon

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de L.A. Noire

tous les tests