inFAMOUS sur PlayStation 3, le test de Poisseman

Publiez votre test
Signaler
Poisseman
8
Poisseman PS3

Je suis un super-héros et je foudroie mes ennemis

Ah, être un super-héros, c'est quelque chose de toujours grisant manette en main. Dans InFamous, notre monsieur tout-le-monde qui obtient malencontreusement de supers-pouvoirs se nomme Cole, et désormais son dada c'est l'électricité. Dans une ville contaminée et mise en quarantaine par les autorités, il est le seul à pouvoir faire la lumière sur les attentats qui s'y sont produits et mettre un terme au chaos qui y règne.

La ville, très grande, se décompose en trois quartiers qui se dévoilent au fur et à mesure de notre progression. Entre les missions principales suivant le cours du scénario et les secondaires dans lesquelles Cole participe à la reconquête de Empire City - où les gangs font désormais la loi - c'est un sacré bon nombre d'heures de gameplay qui nous attend dans cet univers ouvert avec affrontements, phases de plates-formes souterraines, contre-la-montre, recherche de cristaux disséminés un peu partout (qui augmentent la barre d'énergie); au bout desquels on obtient des points d'expérience afin d'améliorer les compétences de notre perso. L'apprentissage de nouveaux pouvoirs se fait petit à petit, et nos possibilités d'attaque et de déplacement s'enrichissent tout naturellement au fil de l'aventure. Au final, c'est une belle palette de coups que Cole à en réserve, et il en a bien besoin tant ses adversaires deviennent de plus en plus coriaces à l'approche de son but.

Bon, je dois avouer que le côté "je choisis si je suis un gentil héros ou une brute qui pense qu'à sa gueule" - qui était intéressant sur le papier - m'a bien déçu. En effet, malgré le fait qu'on nous propose à plusieurs reprises d'aborder une mission sous ces deux angles différents, le souci est que nos compétences évoluent justement en fonction de ces choix (trois niveaux et des attaques spéciales Héros ou Bad Guy). Comprenez par là que si on s'amuse à alterner les deux aspects, Cole n'évoluera que bien peu; donc on se retrouve à garder notre position initiale afin de le faire monter au maximum de ces capacités. Pour faire simple, le choix effectué lors de la première proposition sera gardé jusqu'à la fin, sous peine de ne pas être assez fort par la suite. Il aurait été plus judicieux de nous proposer dès le départ et une bonne fois pour toute le côté bon ou mauvais du héros, mais bon... ça nous fait une belle rejouabilité malgré tout.

Techniquement, c'est à la fois très bon (environnements, séquences de baston, aucun chargement) et un peu moins avec des cinématiques in-game inexistantes et une animation parfois approximative. Les rares scènes cinématiques façon comics donnent le ton de l'aventure, et l'histoire - bien que loin d'être exceptionnelle - se suit avec intérêt. Malgré ces quelques défauts, InFamous est un jeu qui se fait avec un plaisir toujours intacte, à la grande durée de vie et à l'action survoltée. Sucker Punch a réussi là un bien bon titre et Cole, coursier devenu malgré lui le héros électrique de Empire City, saura vous faire passer de bons moments en sa compagnie.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)