Heavy Rain sur PlayStation 3, le test de moacmoii

Publiez votre test
Signaler
moacmoii
8
moacmoii PS3

Film ou Jeu vidéo ???

Heavy Rain, voilà un jeu qui lors de son annonce m'avait fait rêver et m'avait convaincu que l'achat de ma Playstation 3 (alors en grand manque de jeu) n'était pas une bêtise. Mon attente a t'elle été récompensée ?

Je suis un grand fan des productions Quantic Dream, Fahrenheit et plus encore The nomad soul font parti des jeux qui m'ont marqué, c'est pourquoi c'est avec une joie certaine que j'ai commencé ce jeu. Heavy Rain reprend donc les bases de Fahrenheit pour les pousser encore plus loin. Fini, le game over tout ici est question de choix et vos actions même les plus infimes peuvent avoir une influence sur le scénario du jeu.

On se retrouve donc devant un film interactif qui vous immerge et qui vous fait jouer plusieurs scènes. Le concept de scène n'est pas le seul point commun avec le cinéma, le jeu propose en effet en permanence des angles de vue plus ou moins cinématographiques. Son scénario est lui aussi clairement dans le domaine du cinéma, plus profond que le jeu vidéo moyen mais sans forcément atteindre des sommets d'originalité non plus. Le jeu s'inspire donc clairement de films comme Seven, le truc en plus étant que vous dirigez vous même l'histoire et les personnages à la manière d'un réalisateur.

L'aspect réalisateur est clairement un choix de game design, qui fait que l'on a l'impression de pouvoir monter son film comme on le souhaite. Mais la liberté gagnée dans l'histoire, se perd malheureusement dans le gameplay. Le gameplay du jeu se résume donc à des déplacements de personnage, des actions contextuelles et des QTE. Les déplacements sont d'une incroyable rigidité, ce qui fait que l'on a l'impression que les personnages ont un balai dans le fondement, ceci est encore plus frappant car les animations dans les nombreuses petites cinématiques sont parfaites.

Les actions contextuelles sont elles souvent complexes à réaliser car il faut parfois presser 4 boutons mal placés et actionner en même un ou deux sticks. Pourquoi avoir rendu ces manipulations si complexes ? Un autre reproche que l'on peut formuler sur les actions contextuelles, c'est que dans certaines circonstances, le placement des manipulations fait que vous faites le choix que vous ne vouliez pas faire. Les QTE, eux, sont assez amusants au final car ils laissent suffisamment de place à l'erreur pour réaliser ce que vous voulez.

D'un point de vue technique le jeu est très agréable que ce soit au niveau des graphismes que du son. Les musiques sont dans le ton même si elles auraient gagné à être plus diverses. La durée de vie du jeu dépend elle de votre envi d'explorer, les différentes possibilité du jeu. Sachez en tout cas que si vous accrochez vous pourrez passer de nombreuses heures sur le jeu.

Passons aux paragraphes imposés :

Jouabilité :
Les déplacements sont très rigides, la reconnaissance de mouvement lacunaire, les combinaisons de touches embêtantes et les QTE omniprésents. Tout ce que l'on ne veut pas voir pas dans un jeu vidéo moderne.

Graphismes :
Le jeu est beau dans sa globalité mais certaines expressions et animations cassent un peu l'ambiance.

Son :
Du très bon travail, tant au niveau des voix que de la musique, même si cette dernière aurait gagné à être plus variée.

Intérêt :
L'histoire développée dans le jeu est bonne sans être exceptionnelle mais la possibilité de la visité sous plusieurs angles et suivants plusieurs scénarios la rend plus profonde.

En conclusion, Heavy Rain se révèle être pour moi un semi déception. La liberté prise du coté scénaristique nous est complétement enlevée dans le gameplay du titre. Le jeu gagne donc son pari de l'immersion mais perd celui du jeu. Quantic Dream réalise donc un très bon concept narratif mais un mauvais jeu vidéo.

Mon appréciation : Bon

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Heavy Rain

tous les tests