>
>
League of Legends : Au coeur de la finale des Worlds 2019 remportée par FunPlus Phoenix

League of Legends : Au coeur de la finale des Worlds 2019 remportée par FunPlus Phoenix

Par Eva Martinello - publié le
Image

La rédaction a assisté au match esportif le plus important de l'année, organisé dimanche 10 novembre 2019 à Paris sur League of Legends. L'événement a rassemblé 15.000 personnes à L'AccorHotels Arena (Bercy) pour une finale opposant les européens de G2 aux chinois de FunPlus Phoenix. Retour sur le match.

Ce dimanche 10 novembre, la salle de l'AccorHotels Arena accueillait pour la seconde fois une compétition de League of Legends. Mais contrairement à la finale du Summer Split de 2017, cette compétition était la plus importante jamais organisée dans le pays : la finale du World Championship opposant G2 Esports à FunPlus Phoenix. Pour les fans français, le favori était désigné à l'unanimité : G2 Esports, pour soulever la Coupe pour la première fois depuis 2011.


L'AccorHotels Arena a accueilli 15 000 visiteurs venus du monde entier. @Riot Games

Le rendez-vous eSport de l'année

Le 10 novembre, les fans ont bravé la pluie pour se rendre à l'AccorHotels Arena. Dans la file d'attente déjà, l'ambiance est chaude, les chants de G2 sont scandés d'un côté à l'autre de la rue. Pour cet événement, les fans de Fnatic et d'autres équipes européennes ont troqué leur attirail de supporter pour se mettre aux couleurs de G2. En tout, ce sont 15 000 personnes qui se rendent à l'événement ; des français, mais aussi des fans venus de partout en Europe. On y croise des anglais, irlandais, des espagnols ayant suivi les matchs précédents au Palacio Vistalegre de Madrid...

D'autres encore sont venus de Chine pour soutenir FunPlus Phoenix, l'honneur chinois. L'équipe avait même son fan club sur place pour distribuer gratuitement des goodies sur place, avec des membres venus sur leur frais pour l'occasion. D'autres fans sont venus de Chine pour soutenir leur région, comme Hua : "Je suis venue à Paris juste pour soutenir l'équipe chinoise FunPlus, mais l'équipe que je soutiens normalement est Invictus Gaming."

La finale mondiale de League of Legends est l'événement esportif le plus grand de l'année. À ce titre, ce ne sont pas seulement des joueurs du MOBA que l'on rencontre, mais aussi des passionnés de la compétition sur Overwatch, des jeux de combat ou d'autres scènes. Hugo raconte : "Je suis fan d'eSport en général, et c'est le premier événement auquel je vais assister sur place. En 2020, je vais aussi essayer d'aller à The International à Stockholm [finale mondiale de Dota 2] !"


Le public français est considéré comme l'un des meilleurs au monde dans l'esport. @Riot Games

Prouver que la France a le meilleur public

À côté du duel des deux équipes en finale, un autre combat se jouait du côté du sixième joueur, autrement dit, le public (référence). À Madrid, les espagnols scandaient fièrement être le meilleur public d'Europe. Lors de cette finale, la foule française veut leur prouver le contraire. "Madrid a mis la barre haut alors il faut montrer qu'on est présents et qu'on peut faire plus de bruit", explique Hugo.

La réputation du public français, en particulier sur League of Legends, n'est plus à faire. Au Mid-Season Invitational de 2018 (où nous étions), au Zénith de Paris, les fans français avaient fait (littéralement) trembler le sol de la salle et les tables des joueurs avec leur énergie sans pareille. Une ambiance de folie qui encourage aussi les éditeurs à amener leurs événements dans le pays.

"L'objectif quand les gens viennent à un événement, est de défendre leur titre de meilleur public du monde", confirme Thomas 'Zaboutine' Si-Hassen, coach en ligue nord-américaine et commentateur d'O'Gaming, chaîne française de retransmission des compétitions sur League. Il explique :

On sait que des événements sont à Paris non seulement pour le prestige de la ville -comme on l'a vu avec le partenariat Louis Vuitton, mais aussi car l'événement doit être hype pour que les esportifs se disent : 'Quand j'étais à Paris, c'était extraordinaire'.

Malheureusement, malgré une salle plus grande, l'ambiance de cette finale mondiale n'aura pas surpassé le Mid-Season Invitational de 2018, notamment car les favoris du public G2 Esports perdront 3-0 contre FunPlus Phoenix. En revanche, elle sera au rendez-vous pour la cérémonie d'ouverture, plus impressionnante que jamais avec trois performances live.

Cérémonie d'ouverture de haut vol

Au début de la cérémonie d'ouverture, la salle est plongée dans le noir. Puis apparaît Valérie Broussard, la chanteuse d'Awaken, la chanson créée pour League of Legends avec un clip magnifique plus tôt dans l'année. Elle traverse la scène, entourée de jeux de lumière, puis la musique s'évanouit au milieu de la chanson.

La seconde partie est le clou du spectacle : Giants, la chanson interprétée par le groupe virtuel True Damage. Les membres du groupes sont bien réels : Soyeon de (G)I-DLE, qui a fait la chanson de l'année dernière avec K/DA, et quatre autres artistes américains du style rap/hip-hop. Ils représentent chacun un personnage dans le jeu et la performance en live joue sur ce parallèle, avec des hologrammes des personnages qui apparaissent sur la scène.

En live, cela donne une performance magnifique. Mais sur place, la majorité des personnes n'ont pas pu voir les effets correctement ; seulement une section du public a pu voir les trois écrans et les artistes en face d'eux. Pendant ce temps, une partie du public ne voyait qu'un seul écran et une autre était dos aux artistes. En somme, cette cérémonie d'ouverture a été façonnée pour les spectateurs sur Twitch, et non pas pour ceux sur place. Ce qui est dommage pour les personnes ayant fait le voyage et qui ont payé leur ticket...

Néanmoins, le live des trois chansons -qui s'est terminé par Phoenix, la chanson officielle du mondial de 2019, était particulièrement bien réalisé. Pour faire participer le public, un bracelet connecté a été offert à chaque spectateur, avec une lumière qui changeait au même moment pour tous (photo ici), au cours de la performance et pendant le match.

Et bien sûr, l'ambiance ne pouvait qu'être au rendez-vous avec le commentaire officiel sur scène qui était assuré par les français d'O'Gaming. Que l'on soit francophone ou non, ces derniers ont un talent pour transmettre leur émotion et faire monter la hype. L'arrivée de Chips et Noi, les fondateurs de la chaîne française, a été chaudement accueillie par toute la salle, si bien que les spectateurs étrangers se joignaient aux cris sans trop savoir pourquoi.

Cette hype, les commentateurs auront fait leur maximum pour la maintenir, mais ce sera comme se battre contre le vent sur des parties que G2 Esports perdra à chaque fois.

La rédaction vous recommande