Un condensé de GaMusik

Un condensé de GaMusik

Par YomeNetSan Blog créé le 15/02/10 Mis à jour le 02/12/12 à 10h57

Un condensé de gamusik.netsan.fr

Ajouter aux favoris
Signaler

Alors que l'on est dans une période qui pourrait être la meilleur de l'histoire des jeux vidéos, avec des machines ultra puissante, des budgets de fou dignes des plus gros films hollywoodiens et des possibilités online infinies, certains font tout pour nous dégouter et ne détourner de leurs créations.

Dans le cas présent (mais c'est déjà arrivé par le passé malheureusement), c'est le premier DLC de Bioshock 2, sorti cette semaine sur Xbox Live et le Playstation Store pour 4€, qui m'énerve. Un DLC (Download Content) est sensé être un contenu téléchargeable. Sur le Marketplace US, il est même présenté comme un Add-on, un contenu supplémentaire. Or, vu la taille de ce que l'on télécharge après avoir payé (quelques dizaine de ko), le contenu est en réalité déjà présent sur le disque !
On ne paie donc pas pour télécharger un nouveau contenu, mais pour débloquer quelque chose que l'on a déjà physiquement !

La réponse de 2K Games sur ses forums, et visible en français sur Xbox-Mag, est complétement à côté de la plaque :

La manière dont notre moteur et jeu fonctionnent est telle que les gens ont besoin d'avoir exactement le même contenu pour qu'ils puissent jouer ensemble. L'un de nos défis avec la sortie du contenu pour le multiplayer est que cela peut scinder en deux les joueurs et nous souhaitons éviter cela autant que possible.

Donc le contenu est déjà sur le disque pour être sûr que tout le monde l'ai potentiellement ? Mais ils répondent à l'envers, là ! Le problème en soit n'est pas où sont les données mais qu'ils font payer un contenu déjà existant ! Si le contenu est sur le disque, c'est donc qu'il était donc déjà développé à la commercialisation du jeu et donc tout le monde devrait y avoir accès en ayant acheté le jeu !
Le coup de ne pas scinder la communauté est aussi un faux problème car on a déjà vu des jeux très orienté online qui ont très bien géré ça avec des mises à jour pour tous le monde et l'achat d'une clé de déblocage pour un contenu vraiment nouveau (Burnout Paradise, Little Big Planet, etc.).

On avait déjà vu ça avec, entre autre, Street Fighter IV pour lequel Capcom a fait payer pour débloquer de nouveaux costumes déjà présents sur le disque. Alors qu'à l'époque où les consoles ne se connectait pas à Internet, on débloquait ce genre de bonus en finissant le jeu par exemple.

Mais où va le jeu vidéo ?

 

 

Article original et bien d'autres sur gamusik.netsan.fr

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

upselo
Signaler
upselo
Pour la partie "avec le budget du jeu", on peut considérer que les DLC sont développés en même temps avec un budget supplémentaire, budget obtenu grâce justement aux revenus supplémentaires qu'on attend qu'ils génèrent.
Mais bon, le budget du jeu a pas grand chose à voir avec le prix final (blockbuster ou jeu d'un petit éditeur, c'est presque toujours 70 euros).
C'est principalement un moyen de toucher les acheteurs d'occase de toute façon, en touchant un revenu sur chaque utilisateur, tout en laissant le consommateur payer son jeu moins cher.
Les avantages que cela soit sur le disque sont assez nombreux mine de rien : moins de bande passante et de frais pour les serveurs du côté éditeur, moins d'espace disque nécessaire et un accès plus rapide pour les consommateurs (unlock key plus rapide à télécharger que des Mo/Go de contenu).
YomeNetSan
Signaler
YomeNetSan
Je ne suis pas de style à tout vouloir gratuitement et sans rémunérer les développeur. J'achète mes jeux et je soutiens les studios français.
Mais si quelque chose fait partie du jeu au point d'être terminé et livré avec les disques, je trouve (et on est assez nombreux en effet) que c'est un scandale de demander 4¤ en plus des 70 du jeu.
C'est quelque chose dont je ne comprends pas la logique. Si c'est sur le disque, c'est que ça a été développé et testé avec le reste du jeu et avec le budget du jeu.
Contrairement aux niveaux Metal Gear SOlid et Pirates des Caraibes pour Little big Planet et les modes de jeux, les voitures et l'île de Burnout Paradise qui ont été développé bien après la livraison du jeu.
upselo
Signaler
upselo
Il va là ou il y a de l'argent ?
Sinon, je ne suis pas d'accord avec le déjà développé = tout le monde devrait y avoir droit. Mais bon, j'ai conscience que ceux qui pensent ainsi sont un peu isolés en ce moment dans la communauté, qui crie à l'arnaque généralisée pour ce qui lui est "dû".

Édito

Un condensé de gamusik.netsan.fr

Archives