Between the pixels  and me
Signaler
Jeux vidéo

 

 

 

Je tiens à préciser que cet article n'est pas un test du jeu, je n'aborderai pas tous les points du jeu. Les qualités évidentes du titre, déjà mises en avant pour beaucoup, ne seront pas toutes évoquées. Il ne s'agit pas non plus d'un pavé pour troller le titre ou le descendre froidement. Je vais ici expliquer pourquoi, à mon sens, le titre a manqué de peu à ses ambitions, et l'absence de quelques éléments a rendu mon expérience de jeu très frustrante. Je ne vais pas spoiler le scénario, donc ceux qui n'ont pas fini le titre peuvent lire cet article.

 

 

 

Badass oui, mais creux

 

Tout d'abord, le scénario. J'ai toujours adoré le concept de base de Darksiders, qui utilise des éléments religieux anciens et très abstraits pour la plupart, pour les transformer en quelques choses de très moderne, avec cette touche « Comics ». L'univers en lui-même est pour moi excellent, de même que l'aventure que propose Darksiders 1. Vu qu'il ne s'agit pas d'un premier opus, on est en droit de retrouver la même qualité d'écriture, de narration d'une série qu'on connait déjà. Pour moi Darksiders 2 est clairement en dessous du un à ce niveau là. Il est même très faiblard. On pourrait résumer les déboires de Mort sur 40H de jeux en quelques lignes tout au plus. L'intrigue, comme vous le savez, se passe en parallèle de l'aventure de Guerre dans le premier épisode. Cela excuse t-il le manque de surprises scénaristiques ? Peut être. Mais les « révélations » ou clins d'oeil au premier épisode sont presque inexistants, on ne croisera quasiment aucun des alliés ou ennemis que Guerre a croisé, et les rares qui nous feront l'honneur de revenir seront surtout là pour faire de la figuration, et on ne nous révèlera que très peu de choses quand au sort de Guerre.

 

 

 

L'histoire d'un mec qui veut aider son frère...pourquoi pas ? Cependant il ne sait pas comment s'y prendre, il va donc se balader un peu partout, entre différents univers, et essayer de trouver une solution miracle, au hasard. Venant du personnage terrifiant et sans pitié de la Mort, on aurait attendu quelque chose d'autre... Même si il faut l'avouer, Mort est en général assez charismatique dans ses dialogues et interactions. Cependant, si on y regarde de plus près, le cavalier est en fait clairement totalement soumis au moindre PNJ qu'il croisera durant ses voyages. Devant se fier totalement à eux, répondre à tous leurs caprices, dans l'espoir qu'on lui vienne en aide, parce qu'il n'a aucune idée de comment aider son frère. Avouez que c'est pas très classe comme personnage principal !

 

 

 

Sans tout spoiler, l'un de ces PNJ, va prendre pitié de notre héros, et malgré le traitement peu amical qu'on lui a réservé, il va décider d'aider Mort vers la moitié du jeu, le guidant comme un petit toutou vers une solution miracle pour sauver Guerre. Les autres PNJ seront plus des bâtons dans vos roues qu'autre chose. Pourtant, il faudra jouer le jeu de les aider, comme toujours.

 

 

 

Mort est un larbin de l'apocalypse avant tout... Je sais que dans les jeux vidéo, surtout les jeux open world et autres RPG, on doit quand même trouver un moyen de faire faire des quêtes au héros, le diriger d'objectifs en objectifs... Mais dans Darksiders 2, c'est fait de manière assez maladroite et répétitive. Mort ronchonne un peu, laisse une petite pique verbale en direction du PNJ, mais va finalement trimer dans un donjon pendant quelques heures, pour aider son allié, qui va ensuite, lui donner le nom d'une autre personne qui peut l'aider. Le procédé est douteux et très répétitif.

 

 

 

Pour en revenir à la comparaison avec Darksiders 1 et Guerre, même si ce dernier n'était pas très charismatique, on avait quand même plus l'impression de prendre notre propre décision et être maître de nos actions.

 

 

 

Mort a, de l'avis général, un peu plus de charisme et personnalité que son frère. Le jeu nous promet même dès le début, de nous en dévoiler plus sur son passé, ses anciens démons, ses problèmes personnels avec sa famille par exemple, et son futur... En fin de compte tout ceci est totalement zappé, et si a quelques rares moments le jeu nous donne un petit os à ronger, un léger élément de background de quelques mots pour agrandir notre connaissance de Mort, c'est pour mieux tout laisser tomber ensuite. Tout le coté tragique de son rôle mythologique, de ses péchés passés, sont tout simplement abandonné aussi vite qu'il était évoqué, là où le sort de Guerre était clairement au coeur de l'histoire du premier opus.

 

Premier acte, le plus réussi

 

Bon mais quand même, le background de la série est-il toujours là ? Toujours aussi riche, agréable à l'oeil et passionnant ? En partie oui. On va visiter 90 % de lieux inédits, qui ont gardé cette pâte graphique toujours aussi agréable (même si le moteur n'a pas bougé en 3 ans et que déjà à l'époque c'était pas une claque graphique.) La direction artistique léchée sauve une technique obsolète, avec des arrières plans vides et moches, des textures au sol très laides, et des décors souvent trop géométriques et vides d'objets.

 

 

 

L'acte était très prometteur, et restera dans ma mémoire pour longtemps. Une grosse dizaine d'heures de jeux, un environnement assez inédit, qui arrive à se renouveler à chaque zone/donjon. Des quêtes annexes plutôt nombreuses. Un très bon compromis entre un tiers d'exploration/plateformes, un tiers de combats et un tiers d'énigmes. Très épique, le coup de Mort le larbin est encore assez frais donc on fait tout ça avec beaucoup de plaisir.

 

 

 

Ca va se gâter ensuite : L'acte deux a pour moi été clairement étiré à l'extrême pour rallonger la durée de vie du titre. Tous les donjons sont quasiment identiques dans leur design. C'est le passage un peu « Soul Reaver » du titre. Au début j'étais content de l'hommage, mais les développeurs ont clairement abusé de leur pack de textures et d'objets « gothiques » pour nous faire un second acte qui reste dans mon souvenir très désagréable. La durée de vie est boostée à coup d'énigmes qui s'enchainent sans fin, pour représenter finalement dans les 80 % de l'acte 2 à elles seules. Les énigmes de Darksiders 2 sont en général agréables, comme celles du 1. Ni trop dures ni trop faciles, pas répétitives, mais quand nous en donne des tartines à la suite, avec un micro combat entre, ça devient vite une corvée.

 

 

 

 

 

Je suis de mauvaise foi ? Un des donjons est une arène, pour avoir le droit de combattre à l'intérieur, il va falloir trouver 3 clés, ca va vous prendre une bonne heure... et les combats dans la fosse vont durer.... 4 minutes. Avec une mise en scène minimaliste.

 

Ce sentiment est d'autant plus frustrant quand le décor est identique dans les 15 H de jeu de cet acte, avec très peu de quêtes annexes, très peu de PNJ. C'est un grand moment de solitude, à faire des puzzles dans des donjons sombres et vides pendant des heures. Le petit paquet de 6 ou 8 donjons de cet acte se ressemblent tous à s'y méprendre. Les designers ont tenté quelques essais timides pour varier le thème gothique/nécropole sombre avec deux donjons de types « tombeaux égyptiens » et un « tombeau de glace » : l'idée est très bonne, mais ces nouvelles skins sont clairement pas assez poussées, on retrouve encore les mêmes tons de couleurs, murs, sols, éléments de décors, portes que dans les autres à 90 %, c'est clairement le jeu des sept différences pour arriver à remarquer que le donjon a changé. Les extérieurs sont rarement très réussis, mais dans ce second acte nous avons affaire au pire... C'est clairement laid.

 

 

 

 

 

J'ai presque abandonné le jeu à ce stade là, je dois avouer, puis finalement j'ai vu la lumière et j'ai débloqué l'acte 3. Ensuite, on respire un peu, les décors changent, la proportion d'énigmes est de nouveau correcte. Mais, que se passe-t-il ? Vous pensiez en être à la moitié du jeu, il reste deux actes à faire ? Eh bien non, les développeurs ont décidé que l'acte trois allait durer 5h grand max, et le quatrième 1 h... WTF ? Soucis de temps pour finir le jeu ? A cours d'idées ? Je ne comprends pas du tout pourquoi on passe autant de temps dans l'acte 2, à s'en dégouter, pour finalement bâcler les deux derniers actes ! Le sentiment est très frustrant, surtout quand ceux-ci sont réussis ! Il y a là un très gros problème d'équilibrage qui est, à mon sens, pénalisant pour le plaisir de jeu. En hommage à la fin du jeu, je vais faire une fin d'article un peu du même goût, op voilà c'est fini. A +

 

Voir aussi

Jeux : 
Darksiders II
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Between the pixels and me

Par Yohann26 Blog créé le 20/12/10 Mis à jour le 08/05/15 à 22h35

Des pixels, du rock'n'roll et de la poésie

Ajouter aux favoris

Édito

 

Bonjour à tous, vous êtes sur le blog de Yohann.

Mon blog  a pour vocation de partager avec vous ma passion pour le jeu vidéo, à travers l'actu, des  réflexions de fond, ou simplement des petites perles trouvées ça et là sur la toile.

 Je partagerai ici avec vous  tout ce qui se rapporte de manière plus ou moins directe à la culture geek: Séries TV & Cinéma, Manga & Anime, Japon et autres. Mais aussi ma passion pour le voyage, la photo et plein d'autres choses merveilleuses.

Suivez moi sur facebook:

 



 

Mon blog-photo sur le Japon:

Mon blog-photo sur la Scandinavie:

 

Mes photos personnelles:

http://www.flickr.com/photos/yohann26/

 

Archives

Favoris