De BriC et de BroC - Le BloG

Par Yaeck Blog créé le 11/10/17 Mis à jour le 16/04/19 à 17h27

Réflexions, avis et digressions sur ce que j'ai vu, lu ou joué
et qui mérite que j'en parle...
Bonne lecture!
:^)

Ajouter aux favoris

Édito

Ma première console en 1991 avec la NES. J'avais 10 ans (Oui je date de cette époque là). Depuis une console minimum par génération, sans jamais se débarrasser des précédentes...Je mesure ma chance aujourd'hui d'avoir pu conserver toutes ces reliques.
Ma ludothèque est composée comme suit:
- 2 NES (1 PAL & 1 US)
- GameBoy Color
- Megadrive
- Nintendo 64
- Saturn
- Dreamcast
- Gamecube
- Xbox
- Xbox 360
- WiiU
- PSP
- PS4
Toutes branchées, toutes opérationnelles et toutes qui servent régulièrement.

Pas de 'guerres des consoles' ici ou autres fadaises et polémiqes de Kevin des bacs à sable...
Je précise juste mon désintérêt total pour Nintendo désormais. Non pas qu'ils fassent de mauvais jeux mais tout simplement ceux-ci ne s'adressent pas à moi.
Le jeu vidéo n'est pas ma seule passion, c'est un loisir comme un autre noyé parmi mes nombreux passe-temps. Jouer m'est aussi indispensable que Lire,
Écrire, Mater des films/séries, monter des vidéos à l'arrache pour ma modeste chaîne et voyager au quatres coins du Monde quand les finances le permettent :^)

J'ai une chaîne Youtube de Let's Play avec intégrale de jeu non commenté (ou presque vu que l'enregistrement foire à chaque fois sur une session) . Je ne suis pas streameur ou caster ou que sais-je encore...Juste je partage les jeux vidéos qui me plaisent.
Je suis  - je pense qu'il faut le préciser - un bien piètre joueur. Tendance solitaire qui aime prendre le temps d'explorer ses jeux. Et qui n'a absolument pas le sens de la compétition, notion qui me passe très au dessus. D'où mon incompréhension totale de tout ce qui est speedrunning et autres phénomènes multijoueurs tel que le Battle Royal. Je suis aussi par conséquent complètement hermétique à l'eSport.
Très opposé au dématérialisé (et pas que dans le JV) même si c'est l'avenir (qui se fera sans moi)

Voilà pour mon portrait de Gamer.

-Ma Chaîne Youtube
-Mon Twitter
-Mon Facebook

 

Archives

Favoris

De BriC et de BroC - Le BloG
Signaler
Cinéma (Cinéma)
On se retrouve pour la suite des aventures du héros milliardaire dans ce quatrième film qui laisse transparaître les premiers véritables défauts de la 'formule' Marvel au cinéma.
 
IRON MAN 2
2010
 
 
Réalisateur: Toujours Jon Favreau (toujours également interprète d'Happy)
Le Héros: Toujours Robert Downey Jr
Le Grand Nom: Mickey Rourke
La Demoiselle en Détresse: Toujours Gwyneth Paltrow
Autres Apparitions Notables: Don Cheadle, Scarlett Johansson, Sam Rockwell
 
Six mois après les événements du premier film, Tony Stark à totalement chamboulé l'équilibre mondial. A lui seul il a apporté 'La Paix sur Terre' et instauré une ère prospère. Devenu une figure héroïque sur laquelle repose l'avenir du Monde, il ne prends pas mesure de toute la dangerosité de sa position...sa chute causerait un regain de violence sans précédent.
Le sénat, lui bien conscient de la situation réclame à l'inventeur de confier le secret de son armure à l’État. Ce qui arrangerait bien les affaires de Justin Hammer, à la tête de Hammer Industries, un concurrent de la Stark Entreprise.
Nonobstant cela, le milliardaire ouvre la nouvelle Stark Expo (équivalent MCU de l'Exposition Universelle) à Flushing Meadows (NY), lieu même où son père organisait lui aussi cette expo de son vivant. Il espère ainsi léguer une image de bienfaiteur et de découvreur de talent car derrière la façade de l'homme excentrique se cache un mourant. En effet la toxicité du palladium qui alimente son générateur empoisonne inexorablement son sang...
 
Le réalisateur discute avec ses acteurs
En médaillon: l'armure 'valise', référence plaisante au comics de mon enfance (où l'armure tenait dans une valise, donc)

 
Comme le laisse deviner cette courte présentation, beaucoup d'intrigues s'entrecroisent dans Iron Man 2. Sans doute trop. Et certaines d'entre elles sont même délaissées ou résolues de bien mauvaise manière. Ne tournons pas longtemps autour du pot: Iron Man 2 n'est pas un très bon film. Pour plein de petites raisons - sur lesquelles je vais revenir - mais principalement pour une caractéristique qui deviendra malheureusement trop fréquente dans le MCU: le Méchant est inconsistant.
En l’occurrence donc Mickey Rourke qui non seulement traverse le métrage comme son personnage - avec une désinvolture et un désintérêt quasi palpable - et qui lors de ses deux affrontements avec le héros se révèle loin d'être à la hauteur...Deux affrontements qui au total doivent durer un peu plus d'une minute...Les combats à Monaco et au Pavillon étant loin d'être palpitant et surtout démontre que l'antagoniste ne fait pas le poids. Jamais Iron Man n'est réellement mis en danger face à ce Whiplash de pacotille.
 
Toujours au chapitre des défauts, des enjeux présentés en début de film qui disparaissent en cours de visionnage. Le plus marquant reste cette condamnation à mort qui finit par s'évaporer suite à une piqure magique dans le deuxième acte. J'en reste éberlué. La faute à une écriture trop éparses qui ne permet pas un développement efficace de toutes les intrigues. Entre la passation de pouvoir Tony/Pepper à la tête de l'entreprise, le sang empoisonné, Jim Rhodes qui devient War Marchine, la sous-intrigue des Vanko et du réacteur Ark, les apparitions ubuesques de Justin Hammer, la Stark Expo, le Shield qui amène Fury et Coulson, ainsi que l'introduction de la Veuve Noire, la dépression de Tony, les fraises, la découverte d'un nouvel élément atomique, la boisson à la chlorophylle, l'histoire des drones, le ou les perroquets je ne sais plus...il y en a beaucoup trop! Et encore j'ai dû en oublier.
 
 
Cependant tout n'est pas non plus à jeter...Il y a une mise en scène de belle facture. Certains dialogues sont intéressants et approfondissent l'univers général, notamment bien sur les révélations de Fury. Comment ne pas évoquer également l'arrivée de la 'plus belle femme du Monde' dans le rôle de la Veuve Noire (ou Black Widow aujourd'hui), très bonne idée de casting tant l'aura de l'actrice se confond avec la personnalité de Natacha Romanoff. Don Cheadle reprends le rôle délaissé par Terrence Howard, et bien que je n'ai rien à reprocher à cet excellent acteur qu'est Cheadle, j'avoue qu'Howard apportait un petit quelque chose qui me plaisait beaucoup.
Toujours dans les bons points, Sam Rockwell dans le rôle farfelu de Justin Hammer. Je sais qu'il en a agacé certains. C'est qu'il l'est, agaçant! Individu complètement déconnecté, imbu de lui-même, en démonstration permanente...c'est en fait la version 'Tony Stark' qui n'aurait pas été enlevé et repenti. Alors oui il y a un coté 'Sam Rockwell Show' à chacune de ses apparitions mais il apporte une telle énergie à son jeu et ses dialogues qu'il en devient attachant. On rêve de lui mettre une bonne paire de baffe pour lui apprendre à rester les pieds sur terre mais en tant que personnage de fiction, il est réussi.
 
 
Au niveau FX, c'est très fort. On ne distingue rien ou presque. L'intégration numérique atteint là des sommets. Dommage qu'ils en fassent un peu trop comme la scène du parking sous un pont qui n'est que festival d'explosions...
  Tony 'Iron Man' Stark se retrouve en conflit avec James 'War Machine' Rhodes
 
Sinon voilà, que dire de plus sur cet deuxième Iron Man? Tony Stark s'assombrit un peu plus tout en dévoilant enfin son amour pour Pepper. Rhodey rejoint la partie avec War Machine et l’Initiative Avenger en est encore à ses balbutiements.
D'ailleurs en parlant de çà, le film se situe chronologiquement sur une période à peu près semblable que le Hulk incarné par Edward Norton, la scène de fin qui voit Stark confronté le général Ross se déroule donc APRÈS les événements à la Stark Expo. D'ailleurs Fury l'informe qu'il ne sera que 'Consultant' sur le projet Vengeurs (voir le court-métrage intitulé justement 'le Consultant').
 
La fameuse carte de Fury qui rassemble les événements plus ou moins connu du MCU. De gauche à droite: Cote Ouest des USA, c'est Stark et son bordel avec Iron Monger. Centre des USA, le marteau de Thor. Cote Est des USA: Hulk Vs l'Abomination et/ou encore le bordel de Stark à New-York. En haut la disparition de Captain America au large du Groenland (avec équipes de recherches actives?). Centre de l'Atlantique: vraisemblalement Atlantis et donc Namor (et oui!). Norvège: les événements qui seront décrits au début de First Avenger, soit l'apparition moderne du Tesseract (moderne par rapport à l'échelle du temps galactique...). Et enfin au centre de l'Afrique le Wakanda, ce qui confirme donc que le 'Pays caché' ne l'était pas tant que çà. Cette carte n'a donc encore aujourd'hui pas livrée tous ses secrets...
 
Un autre court-métrage est d'ailleurs réalisé à cette époque, toujours mettant en scène Coulson. Cette fois-ci lors de sa pérégrination au Nouveau-Mexique. Rien de bien palpitant, on se demande même quel est l'utilité de ce dernier.
 
Scène post-Générique: Il s'agit de la fin de ce court métrage, qui voit donc Coulson débarquer au milieu du désert, non loin d'un cratère ayant été causé vraisemblablement par un ...marteau.
 
 
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Nathan Gouzien
Signaler
Nathan Gouzien
Celui ci me fait tout l'effet, et au bout de seulement 2 films c'est dommage, d'un filler en attendant la suite. Rien n'a finalement avancé que ce soit pour Stark ou pour le reste du MCU
koforever
Signaler
koforever
Ca reste un bon film au vu de certaines bouses qui sont sortis apres !
Donald87
Signaler
Donald87
Je préfère le premier mais j'aime bien ce deuxième volet ...et Scarlett ...