Voxel Culture

Édito


 

Bienvenue sur Voxel culture, blog qui parle de cinéma, de jeux, de manga, de comics et de bien d'autres choses. Au programmes : Réflexion vidéoludique, Test de jeux, Présentation de visual novel, propagante anti-pc ou encore critique de cinéma. Moi et mes trois lardins, nous allons vous présenter votre culture. Celle du voxel....

Identifiant :

PSN : Sirmonokuma

Id steam : Evil Minato

Code 3DS : 2406-5859-6021

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Staff Voxel :

Grand Manitou, Rédacteur principal du blog.

Rédacteur secondaire du blog. (Sert à rien, ennuyeux)

Rédacteur secondaire du blog. (On essaie de lui trouver une utilité)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Banniére pour le blog (Site Officiel)

Banniére pour le blog (Version gameblog)

Archives

Favoris

Voxel Culture

Par Minato Blog créé le 26/12/12 Mis à jour le 31/12/16 à 21h14

Blog personnel centrée sur les diverses passions que j'aime : jeux vidéos, manga/animés, Série télé, Cinéma, littérature.

Ajouter aux favoris
Signaler
Personnel

Depuis qu'il existe dans nos vies, le jeu vidéo a évolué constamment. En bien ou en mal selon les opinions, ce média a changé sous nos yeux et a rapidement atteint avec les années une importance telle qu'aujourd'hui, on pourrait presque lui donner une place dans le panthéon des arts. Pour ma part, le jeu vidéo est une forme d'art. Après tout, si on appelle un scénariste ou un réalisateur un artiste, pourquoi un gamedesigner qui crée de ses mains ne pourrait t'il pas être un artiste ? La preuve ? Un artiste avec ces oeuvres doivent pouvoir de préférence susciter des sentiments et de l'émotion à travers son travail. Et c'est aujourd'hui de cela que je vais vous parler dans ce TOP 10 des moments vidéoludiques qui m'ont le plus marqués en bien. 

ATTENTION ! Cet article est un avis personnel et évidemment, beaucoup de choses vous seront spoiler. 

 



10. La premiére fois que j'ai sauvé le monde 

Sonic 2 - La fin -

 
Alors, je sais ce que vous vous dites. Pourquoi la fin de sonic 2 ? en quoi la fin d'un jeu de plates-formes qui n'a pas vraiment de scénario peut t'elle m'avoir marquée ? Et bien c'est simple : Sonic 2 est tout simple le premier jeu que j'ai fini. Imaginez le truc : vous avez 7 ans, vous passez des semaines d'acharnement à refinir les mêmes niveaux, (Sonic 2 n'est pas difficile mais à cet âge, c'est pas évident), vous n'avez même pas idée qu'un jeu peut avoir une fin (oui, c'est bizarre l'esprit d'un gosse), on vous dit sans arrêt "Sega,c'est plus fort que toi" et vous arrivez enfin à l'écran de fin du jeu. Premier d'une longue série, ce premier écran de fin m'a fait ressentir pour la première fois la satisfaction intense qu'on ressent (moins aujourd'hui peut être) quand on finit un jeu vidéo. C'est pas pour rien que sonic a été le premier héros que j'ai vraiment aimé dans un jeu. Bref, voilà, c'est, je le conçois, l'un moment de ce top assez personnel et particulier mais il est important et je tiens à le mettre.

 

9.  les liens qui nous attachent

Lost Odyssey  - Les funérailles -

La mort dans les jeux vidéo est fréquente, nous passons en effet notre vie de joueur les trois quarts du temps à tuer des ennemis de toute sorte (Monstre, aliens, soldats, ect). Mais la mort dans plusieurs jeux ,notamment les rpgs, prends une forme différente et beaucoup plus tragique quand elle touche un membre du groupe. Mais rarement les jeux s'attardent sur ce qui se passent après la mort, c'est a dire les funérailles. Et si il a bien un jeu qui l'a fait avec autant d'intensité, c'est Lost odyssey. Si le jeu a plusieurs défauts, il ne faut pas tout jeter. Cette partie où le héros Kain, amnésique, retrouve sa fille, avant que celle-ci décède laissant ses deux enfants seul, laisse place ensuite à une longue scène où l'on va devoir s'occuper de la cérémonie. Cette scène, déjà très triste, est très forte pour deux raisons en plus ; qui l'a fait sortir du lot. Pour commencer, c'est la métaphore dans la cérémonie. Dans celles-ci, le bateau-cercueil est tenu par des cordes, les membres de la famille doivent brûler ces cordes pour laisser partir la défunte. Cette métaphore est lourde de sens : les cordes représentent les liens qui unissent la personne à sa famille et les brûler signifie que les proches acceptent, aussi difficile que ce soit, la mort de leur proche et de la laisser partir pour continuer à vivre malgré tout, ce que j'ai trouvé proprement énorme tant j'ai trouvé cette métaphore recherchée et sensée. L'autre atout est que la scène est interactive, c'est nous notamment qui devons donner le feu aux proches pour que le rituel ait lieu, ce qui nous implique dans le processus et nous touche forcément émotionnel. Une séquence que beaucoup oublient mais qui représentent un grand moment fort en émotion.   

8. This is my world

Fallout 3 -La découverte du Wasteland-

Ca peut paraître dingue mais ce moment là qui m'a marquer ne dure pourtant que 5 secondes à tout casser.  c'est le moment où enfin, après un long prologue, on sort enfin de l'abri 101 et on aperçoit enfin le monde extérieur. Et quel choc ! Après, que les différents personnages de l'abri, pendant une longue partie du prologue, nous dit et répéter que le monde au délà de l'abri était dangereux (a tel point que les gardes de l'abri font machine arrière et refuse catégoriquement de franchir la sortie), on peut enfin voir à quel point le Wasteland est vaste, ravagé et meurtri et qu'on sent un sentiment à la fois d'émerveillement mais aussi de crainte quand on repense aux avertissements d'avant. C'est donc lentement soufflé par cette brusque arrivée dans ce monde qu'on va donc osé faire ces premiers pas dans ce monde dont on ne connait rien. Remarquez d'ailleurs que cette effet de découverte a été mis aussi dans oblivion. (mais manque de chance, j'ai fait fallout 3 en premier).

 

7. Le visage de la vérité

Silent hill Shattered Memories - L'identité du patient chez le psy

Plus que ce moment en particulier, c'est presque tout le jeu qui est marquant. Silent hill est surtout l'une des sagas de jeu que je porte le plus dans mon coeur.... et qui s'est aussi accessoirement le plus casser la gueule sur cette génération (l'entière faute à Konami qui n'en a clairement plus à rien à foutre de la série). Heureusement, on peut se consoler en se disant que les 4 premiers épisodes, c'était vraiment quelque chose. Mais un passage qui m'a marqué et énormement surpris, c'est dans la dernière image de l'épisode Wii : Shattered memories. Ultime souffle de la saga avant de définitivement rendre l'âme avec Downpour (le jeu n'est pas mauvais mais clairement en dessous des attentes et avec un héritage trop lourd à porter), cet épisode se voulait une réécriture du premier épisode. Le résultat donne un jeu d'un côté énormement riche niveau scénario mais malheureusement avec beaucoup de lacunes de gameplay (les phases poursuites sont notamment trop bordélique et énervante). Mais véritablement, le tour de force de cet épisode est de proposer une fin incroyablement travaillé, surprenante et surtout triste. C'est en effet la première ou un silent hill ne finit pas d'une façon glauque et dérangeante....mais juste triste. La fin est émouvante car elle nous rappelle à quel point la vie peut être difficile à porter quand un événement difficile arrive. Le tour de force est surtout que l'explication du scénario, son sens et tout ses mystères sont résolus avec uniquement l'identité du fameux patient et cela est très fort. Un moment émouvant et surtout un énorme tour de force pour le joueur. 
  

6 . La traversée du désert

Metal gear solid 4  - Le couloir de micro-ondes -

La saga metal gear est devenu une pièce angulaire de l'histoire vidéoludique, elle est devenue une des nombreuses sagas phares dans mon coeur. Personnellement, ce que j'ai toujours adoré, c'est son scénario très poussé, très recherché, très détaillé et au final, génial. Si il a bien un épisode qui est marquant pour son histoire (plus que le reste d'ailleurs), c'est bien metal gear solid 4. Cet épisode, qui se base beaucoup sur l'histoire vu que c'est censé être la conclusion de l'histoire de Solid Snake, apporte beaucoup de scènes poignantes et de moments qu'on oublie pas. J'aurai pu parler de la fin qui allie à la fois une vraie conclusion, une musique forte qui provoque l'émotion chez le joueur (et encore plus chez le fan de MGS que je suis) mais j'ai préféré prendre un moment plus particulier. C'est le fameux moment du couloir des micros-ondes. Le jeu se veut particulier en premier lieu car durant toute l'aventure, on assiste au combat pathétique de Snake, luttant contre son corps et les maux qui le rongent en sachant qu'au final, il perdra le combat mais tente quand même de sauver le monde. Comme le dit souvent le vieux soldat "c'est mon dernier combat", ce passage assez difficile montre la lutte final et la souffrance que Snake doit subir une dernière fois subir pour terminer la lutte, le plan d'ailleurs se montre intéressant montrant que Snake n'est pas le seul à livrer son combat, tout les autres livrent leur propre combat pour épauler ce dernier. Le plan splité est ingénieux pour une raison simple, le long couloir se parcours avec un très long QTE, on a donc l'envie au bout d'un moment d'abondonner mais c'est là que l'écran splitté nous met sur le faite : Snake ne peut pas abandonner vu les sacrifices que les autres font pour lui et le joueur lui aussi ne peut , du même coup, pas abandonner non plus. Le dernier long chemin de snake est clairement significatif de l'aventure de MG4 : un long chemin de croix pour un vieux soldat fatigué qui malgré tout, essaie de donner un sens à son existence.       

5. Rien n'est plus douloureux que l'oubli 

To the moon - La chanson everything all right - 

Si ces dernières années nous ont bien prouvés quelque chose, c'est que le meilleur moyen pour faire sortir son jeu de la masse, c'est de compenser son manque de moyen par la créativité, l'imagination et la qualité du travail sur son jeu, To the moon est de ces jeux là. Petit jeu indé sorti en anglais puis en français, ce jeu a rapidement connu un petit succés notamment par la qualité de son scénario qui m'a été décris comme terriblement émouvant. Intrigué, j'ai fait le jeu en une journée pour voir si c'est vrai.......J'ai pleuré comme une madelaine à la fin.
To the moon est véritablement un jeu formidable qui exploite une histoire original mais surtout terriblement émouvante et passionnante à lire (bien que certains passages ou l'auteur tente de faire l'humour passe un peu bizarrement et que certains passages sont....étranges) Mais soit, le jeu nous raconte une histoire qu'on prends plaisir à explorer et surtout ! et c'est un détail qui, pour moi, est important pour rentrer dans une histoire : on s'attache véritablement aux personnages. Mais ce qui touche notamment, c'est les deux personnages principaux, Johnny et River dont on voit la très longue vie depuis leur naissance jusqu'à la fin. On s'attache fortement à ses deux personnages. Et ensuite, arrive un moment déchirant (ALERTE SPOILER) ou la mémoire de Johnny est réécrite et où ses longues années avec River disparaissent lentement(FIN ALERTE SPOILER), le joueur est pris à la gorge et voit les moments simples mais tellement beau (Personnellement, le passage ou les deux jeunes mariés dansent dans le phare m'a rendu triste vu que je venais de rompre et que ce sentiment si intime dans un couple m'a rendu nostalgique) s'effacer lentement ....et pour couronner le tour, une musique triste (que voici) vient nous parler dans les oreilles comme si River elle-même venait nous dire son sentiment de tristesse et suppliait qu'on ne l'oublie pas.... c'est ce moment précis qui nous prouve clairement qu'on est en face d'un grand moment vidéoludique et on est d'ailleurs encore plus ému car la fin vient. Un moment inattendu mais tellement majestueux. To the moon, une perle tout simplement.
 

4. Un lien imbrisable

Walking Dead - La relation Clementine-Lee   


Si il a un jeu que vous DEVEZ avoir fait l'année dernière, c'est bien Walking dead (et grâce à la version boîte sortis en français il a peu, vous n'avez absolument plus aucune excuse pour ne pas jouer). Si le jeu mérite son article (et bien sûr qu'il en aura un), le jeu propose plusieurs moment clés mais personnellement, une chose qui m'a marqué dans le jeu, c'est la relation entre les derniers personnage principaux : Clem et Lee. La relation entre les deux personnes vont rapidement devenir l'un des interêts du jeu, notamment par le faites que les deux personnages sont quasiment dépendant l'un de l'autre. Pourtant, à la base, ils ne connaissent pas et même dans un sens, veulent retourner à leur occupations chacun de leur coté (Clementine veut retrouver ses parents tandis que Lee veut juste que la petite fille soit en sécurité) mais une connection profonde va se créer au fil du temps entre les deux personnage. Difficile d'ailleurs de mettre un nom sur leur relation car elle est plus profonde qu'une amitié et plus fort d'un lien de famille mais en même temps, moins fort. (et évitons les sous entendus malsains que j'ai pu lire parfois...). Un autre côté très fort, c'est qu'on pourrait croire que Clem va devenir un boulet pour Lee. Mais il n'en ait rien ! La petite fille va se rélever pleine de ressources, de courage et à aucun moment, l'un ne va devenir le boulet de l'autre. Rajoutons les dialogues simples entre eux et on obtient des petits moments simples mais tellement plaisants et intéressant à voir qu'au final, on pourrait presque vendre le jeu uniquement sur ces deux là (mais le jeu a tellement d'autres qualités que ce serait dommage de le limiter à un seul argument). Ha oui ! il ne faut pas oublier aussi l'apothéose final du jeu ou (ALERTE SPOILER MAX) lee va offrir à la jeune fille son dernier cadeau qu'il peut lui faire : La motiver aussi difficile que ce soit à continuer à survivre et lui faire comprendre que son voeu le plus cher est qu'elle continue le combat (ALERTE SPOILER MAX FIN). La fin est donc un crève coeur littéral où le développeur joue clairement avec nos nerfs et notre coeur de facon le plus sadique possible. Une réussite total et un long chemin parcourue pour le studio Telltale Games
 

3. C'est loin mais c'est beau...

Journey  -La dernière partie de Journey-



Jeu de l'année (du moins pour moi) de l'année dernière, Journey est la dernière création des mecs de chez thatgamecompany. C'est également le jeu sur lequel il est le plus difficile de mettre des mots. En effet, le jeu propose une petite aventure dans un monde étrange constitué de lieux baignés d'une ambiance mystérieuse et très poétique. Toutefois, ce qui m'a incroyablement soufflé dans ce jeu, c'est bien ses dernières minutes où, après un moment dans la neige ou l'on a l'impression que notre personnage ne va pas arriver à atteindre sa destination, le jeu nous propulse alors dans les airs pour trouver un paysage plus beau, plus calme et surtout incroyablement touchant avec une musique tellement enchanteresse qu'on ne peut qu'admirer et de se laisser toucher par l'alchimie des couleurs et de la beauté de la musique. Aussi étrange que cela puisse paraître, le jeu arrive à faire vibrer notre corde sensible, celle qui touche à notre perception des belles choses et on peut se retrouver à avoir une réaction à laquelle on ne s'attends pas (beaucoup de joueurs n'avait avoué avoir pleuré durant cette scènes tant il avait trouvé "beau" ce passage). Si le jeu entier repose sur la beauté de vivre une aventure, ce dernier passage m'a fait personnellement rêver et a permis de prouver que si on veut s'en donner les moyens, le jeu vidéo peut devenir un art vivant et touchant.

2.  Voyez le monde différemment

Nier -Le New Game + de NieR- 

Nier reste une grosse injuste dans le monde du jeu vidéo. Très peu vendu, et ayant entrainé la fermeture du studio cavia, le jeu toutefois s'est fait connaître auprès de nombreux joueurs par la qualité de son scénario, son univers atypique mais aussi de son OST absolument sublime (Si vous ne connaissez pas, aller écouter quelques morceaux sur youtube). Mais NieR, c'est avant tout un énorme moment très fort en émotion et en surprise lorsqu'on attaque le jeu une deuxième fois. Pour expliquer, après que le jeu lors des affrontements finaux nous aient éclairer sur la nature du monde de NieR, les petits mecs de chez cavia ont eu l'idée de proposer des sous-titres pour que nous puissons comprendre ce que racontent les "ombres", les ennemis que nous tuons depuis le début. Et c'est là que notre quête va prendre une toute autre forme... on va découvrir que nos actes sont bien loin de ce que l'on pense et que notre soit disant quête noble n'en est pas une, très loin de là.... Des destins tragiques, des actes différents et de vrais moment choquants et tristes vont pleuvoir. Autant dire que les mecs de cavia se sont creusés la tête et ont même donné aux gens une motivation pour se refaire le jeu une nouvelle fois. Une idée énorme qui montre tout le potentiel et l'ambition que NieR nous offre. Si le jeu entier est une oeuvre qui reste à jamais dans ma mémoire, ce new game + reste l'un des plus grands moments du jeu vidéo pour moi. 

Et enfin le dernier moment, l'ultime moment, le moment qui m'a le plus marqué dans le jeu vidéo....  

1. Un ange a rejoint le ciel 

-Final Fantasy 7 - La mort d'Aeris-

Alors, peut être que certains ne seront pas d'accord et me diront que je suis un infâme crétin (j'en suis un mais rien à voir avec le jeu vidéo) mais pour vous donner une idée, la mort d'aeris a été un moment du jeu vidéo qui m'a tellement touché et surpris que je me suis arrêter de jouer deux jours aux jeux. Mais pourquoi ? Pour commencer, FF7 est l'un des premiers jeux où j'ai pu profiter d'un VRAI scénario. J'ai donc pu profiter d'une vrai narration (malgré la traduction aléatoire), d'une vraie aventure avec des personnages vivants (avec leurs personnalités, qualités, défauts, ect) et surtout, une aventure où je me suis vraiment attachés au différents personnages. Mais parmi eux, le personnage que j'adorais c'était Aeris. Joyeuse, amusante et touchante, le personnage développe aussi une relation avec le personnage de cloud que j'avais beaucoup aimé. Seulement voila, qui aurait pu penser un seul instant qu'un personnage aussi important et qui avait autant d'importance dans le scénario allait mourir ? Et surtout aussi soudainement ? Cette mort survient subitement, elle est brutal, injuste et même on n'y croit pas tout de suite... Et pourtant, aeris nous quitte sans un mot et frustre le joueur à un point incroyable. j'avoue d'ailleurs que j'ai cru que le jeu allait la faire revenir plus tard mais il n'en ait rien ! le personnage est mort et ne revient pas. Ce passage, alors que j'étais très attaché aux personnage de FF7, a été comme un coup de massue et a d'ailleurs réussi son coup magistral vu qu'il a renforcé (et c'est le but) la haine qu'on peut avoir contre sephiroth, antagoniste parfait qui allie charisme mais également dégout par ses actes. (en plus j'aime pas les oedipiens). Malgré tout ce qu'on peut dire sur le jeu au fil des années (j'ai l'impression d'ailleurs profonde que les joueurs ont honte d'avouer qu'ils ont aimé FF7 car soit disant il a mal vieilli), cette scène reste à tout jamais la scène que je n'oublierai jamais du jeu vidéo.
 
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Voilà, c'était donc le top 10 pour les moments qui m'ont marqués. J'espère que ca a plu (3 jours d'écriture) et que j'ai accompli mon objectif ... je dois vous avouer qu'en le relisant, j'ai l'impression de soit avoir écrit l'un de mes meilleurs articles soit d'avoir écrit un énorme morceau de bullshit qui n'est pas suffisamment représentatif de ce que j'ai ressenti durant ses moments. Mais bon on fera avec et on verra. A bientôt, bande de gens.  
 
PS : si vous voyez des défauts dans la mise en page, désolé mais le texte dans mon traitement de texte est bien mise en page et sur le blog, y fait n'importe quoi et j'arrive pas à régler le problème donc j'ai un peu laisser tomber. 
Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Commentaires

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

@King : Autant je ne cautionne pas vraiment l'excuse "le jeu est vieux" (déjà 15 ans c'est pas si vieux, et dans tous les cas ça reviendrait à dire qu'on a le droit de spoiler tous les vieux jeux, ce qui me parait assez stupide), mais par contre le côté "culture gamer" je comprend, il est vrai que c'est une des scènes les plus emblématique du jeu vidéo. Cela n’empêche que je trouve ça un peu dommage, c'est une des grosses surprises du jeu qui s'envole et qui n'a d'un coup plus du tout le même impact sur le joueur spoilé...
Dans le même genre, si dans 10 ans la fin de Shadow of the Colossus (exemple parmi tant d'autres) connait le même sort que la mort d'Aeris, cela m'attristerait encore plus!



On est d'accord que dans l'absolu c'est dommage pour les nouveaux venus. (Et pour le cas de Star Wars j'ai cru à un miracle quand j'ai constaté que mes neveux n'avait pas été spoilé du tout alors que je voulais leur faire découvrir la première trilogie! ^^) Enfin voila, ça fait partie de notre patrimoine de joueur.

Dans un registre moins grave, qui n'est pas au courant pour le fameux "But our Princess is in another castle" qui était justement une petite surprise pour les joueurs à l'époque.



Cela dit pour Shadow of the Colossus, je ne pense pas que l'excuse de la culture gamer s'appliquerait. Il a ses fans, son public mais il n'a pas marqué son monde à "grande échelle". On peut très facilement obtenir un grand nombre de joueurs ayant eu une PS2 à ce moment là (Ou même une PS3 au moment de la sortie de la HD Collection) et n'ayant pas fait ou pas terminé le jeu. Les jeux d'Ueda sont des jeux de niche avant tout là où FF touche une grande partie de la population et avait fait un peu l’événement lors de la sortie du septième épisode. Tous les joueurs de cette génération ne seront pas forcément au courant pour Aerith, mais ceux qui sont fanas de RPG ont de fortes chances d'avoir fait le jeu. De même pour revenir à l'exemple de Star Wars, difficile de trouver quelqu'un de cette génération et fana de SF qui ne soient pas au courant. (D'autant que Star Wars n'a pas attiré que les fans de SF. C'était vraiment le blockbuster du moment)
Onink
Signaler
Onink
@King : Autant je ne cautionne pas vraiment l'excuse "le jeu est vieux" (déjà 15 ans c'est pas si vieux, et dans tous les cas ça reviendrait à dire qu'on a le droit de spoiler tous les vieux jeux, ce qui me parait assez stupide), mais par contre le côté "culture gamer" je comprend, il est vrai que c'est une des scènes les plus emblématique du jeu vidéo. Cela n’empêche que je trouve ça un peu dommage, c'est une des grosses surprises du jeu qui s'envole et qui n'a d'un coup plus du tout le même impact sur le joueur spoilé...
Dans le même genre, si dans 10 ans la fin de Shadow of the Colossus (exemple parmi tant d'autres) connait le même sort que la mort d'Aeris, cela m'attristerait encore plus!
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

@Papi Je fais partie de ceux qui se sont fait spoiler sur FF7 Et je suis loin d'être le seul. C'est dommage d'ailleurs, les gens considèrent que la mort d'Aeris est une scène connue de tous et ne se gênent pas pour en parler, sans considérer cela comme un spoil. Dommage pour les nouvelles générations et pour les nombreuses personnes qui n'ont pas fait le jeu à l'époque.
Ce serait impensable par exemple pour un film de dévoiler une séquence aussi majeure que la mort d'Aeris. Les exemples que tu cites sont très bien, ça ne viendrait à l'idée de personne de révéler la fin de ces films à tout bout de chant. Bref!


A mon sens ce genre de spoiler est excusable, d'une part par ce que le jeu est particulièrement vieux et d'autre part par ce que cette scène est "entrée dans la culture gamer".

Dans le même genre, qui ne connaît pas le "Non, je suis ton père" de Dark Vador? C'est exactement la même chose. Star Wars Episode V est un vieux film et cette scène a marqué son temps, entrant du coup dans la culture cinématographique voire plus spécifiquement dans la culture geek.

Spoiler un film ou un jeu pas forcément connu de tout le monde, d'accord c'est moche. Mais un tel "monument", pour moi ça passe.
Et je dis ça alors que je me suis fait justement spoiler ce passage du jeu! J'ai jamais fini le premier CD, et ça ne m'a pas empêcher de regarder le film Advent Children et de me faire volontairement spoiler l'histoire de Zack (Car je savais pas qui c'était lors de la fin du film) d'ailleurs.

Et je plussoie Papi, c'est un jeu qui a besoin d'un remake. J'ai beau ne pas être attaché aux graphismes de mes jeux, là c'est difficile avec FF VII.
ferio
Signaler
ferio
J'ai rarement eu des larmes dans un jeu mais avec lost oddyssey c'est tellement poignant et touchant que ce passage m'a marqué
pour toujours.

Pour Fallout 3 la sortie de l'abri 101 c'est vraiment quelques choses d'unique et bien fait, d'un seul coup tu a la sensation d'un nouveau monde qui s'ouvre à toi avec tellement de défis :)

Final fantasy 7 c'est pas mon premier jrpg mais surement le premier où j'ai vraiment eu l'impression de vivre l'histoire avec les personnages, qui malgré des textes dignes d'avoir été traduit par ma compétence en Français ce jeu ma fait vivre une longue histoire passionnante jusqu'au bout :)

c'est quelque chose d'inoubliable son premier jeu terminé moi c'était Rush n attack sur nes et j'en ai bavé avec non pas une manette mais le nes advantage :D

J'ai bien aimé ton article ça m'a rappelé pas mal de souvenir sur quelques jeux de ton choix. Pour les autres j'attends un peu car soit je n'ai pas terminé ou voir pas joué.
Minato
Signaler
Minato
Akisuki : Merci ^^ je suis content aussi de voir que mes références sont connues, car elle le mérite vraiment.

K3it0 : tant mieux si tu as envie de découvrir de nouveaux jeux ^^. Walking dead est particulier tu verra
mais la surprise aide beaucoup et surtout, ca change beaucoup manette en main.

Jurassic park est moins recherché malheureusement, trop de QTE et pas assez de surprises. (et
malheureusement des scenes un peu ridicules...)

Papi : c'est à la fois un bien et un mal de l'époque : Pas d'internet pour te spoiler les
choses, la surprise à beaucoup jouer. Et le truc également c'est qu'a l'époque, on jouait beaucoup
sur les rumeurs. A la base, j'ai chercher des jours pour trouver comment faire revenir aeris en m'
appuyant sur pas grand chose (j'avais vu un screen d'elle dans une solution entrain de combattre dans les chutes de mako à la fin ce
qui me motivait....alors que le testeur avait en réalité probablement joué avec un action replay), j'ai été encore plus
frustré de découvrir qu'a la base, une quête était bien prévu pour la faire revenir mais que faute de temps, ca n'a
jamais été inclus....

Pour la haine des gens envers le jeu.... d'un côté, je peux comprendre, j'avais eu cet effet
quand j'ai fait FF6 il a une dizaine de mois (c'est l'un de mes jeux maudit, j'ai essayé de le finir plusieurs
et a chaque fois, une panne matériel m'a arrêter) et quand j'ai vu la scéne de l'opéra, j'ai pas compris
pourquoi on en faisait un pâté. Mais avec le recul, je me rend compte qu'a l'époque, une tel
mise en scéne claquait royal et je comprends pourquoi les joueurs aimait ca. Mais bizarrement, personne me fait
l'effort de jouer le jeu et de faire FF7 sans mater les détails de l'histoire. Et parfois, même j'ai pu entendre des
imbécilibités énorme genre "je veux pas faire FF7 parce que dans le jeu, t'as un monstre, c'est une maison-robot"....
no comment...

Rekha : Merci ^^, la vache, ca vallait la peine de se casser le vagin.

Onink : désolé pour la mise en page, je voulais que les titres trouvé soit visibles et j'ai pas pensé à ce détail ^^'
(et en plus, la mise en page du blog sur blogger m'a rendu fou)

tu fais bien ! évite le spoiler, ca nique 90% des oeuvres, pas seulement des jeux. Fallout 3 m'a fait aimer les jeux à la elder scrolls
ca a beaucoup jouer. (même si j'ai aimé fallout 3, new vegas et skyrim, j'ai detesté oblivion)

et merci pour les compliments, j'ai vraiment pris du temps et du coeur pour le faire ^^
Onink
Signaler
Onink
Excellent article, même si j'ai du faire gaffe pour éviter de me spoiler certains jeux xD
Et c'est justement là le seul petit défaut de ton article. Il aurait fallu je pense mettre le nom du jeu, un saut de ligne, et le titre du paragraphe, et non pas l'inverse, car il est ici facile de se faire prendre à dépourvu en scrollant et de se faire légèrement spoiler un jeu. Mais bon, je pinaille! (et je suis pas sur d'avoir été clair :ninja: )

J'ai pas lu les autres commentaires pour éviter de me prendre un spoil sur MGS 4 ou To The Moon, donc je risque peut être de répéter. Bref, je suis bien d'accord sur certaines scènes que tu évoques, notamment pour Journey dont le final est vraiment intense. Idem pour le "new game +" de Nier qui change la donne, un vrai coup de maître et nouvelle profondeur à un scénario déjà superbe à la base.
Enfin, je ne peux qu'appuyer ton avis sur Fallout 3, content de voir que je n'ai pas été le seul marqué par ce jeu et cette scène précise. Coïncidence marrante, j'ai fait un petit article il y a un an de ça consacré à cette même séquence (si ça t'intéresse : http://www.gameblog....culte-fallout-3 ). C'est dire que ça m'a marqué vu le faible nombre d’articles réellement construit que je rédige. :P
Une tuerie ce jeu et ce passage est super impressionnant, on prend d'un coup la mesure de la liberté qui nous est offerte ainsi que la désolation de ce monde...

On peut aussi citer bien sur certaines scènes du premier Bioshock, de Half Life 2, Red Dead, e final grandiose de Shadow of the Colossus... et tant d'autres!

Voilà voilà, je me répète mais article très sympa et bien écrit! :)

@Papi Je fais partie de ceux qui se sont fait spoiler sur FF7 Et je suis loin d'être le seul. C'est dommage d'ailleurs, les gens considèrent que la mort d'Aeris est une scène connue de tous et ne se gênent pas pour en parler, sans considérer cela comme un spoil. Dommage pour les nouvelles générations et pour les nombreuses personnes qui n'ont pas fait le jeu à l'époque.
Ce serait impensable par exemple pour un film de dévoiler une séquence aussi majeure que la mort d'Aeris. Les exemples que tu cites sont très bien, ça ne viendrait à l'idée de personne de révéler la fin de ces films à tout bout de chant. Bref!

PS : Oui, comm delete et reposté, fautes d'orthographe, toussa :ninja:
Rekha
Signaler
Rekha
Chapeau bas l'artiste. Pas mal des références ne me parlent pas, mais tu en parles tellement bien. J'approuve. ;-)
Papi Culo <3
Signaler
Papi Culo <3
La mort d'Aerith... :cry3:

Je pense qu'une bonne partie des critiques vis-à-vis du ju viennent du fait que la plupart des joueurs de la nouvelle génération l'ont vraiment découvert sur le tard et c'est vrai que le jeu a énormément vieilli techniquement. Du coup je pense que beaucoup de ces joueurs même si ils ne l'admettrons pas forcément ne l'ont même pas fini, voire n'ont pas dépassé le premier CD.

Pour les autres ils se sont fait spoiler la mort d'Aerith bien avant d'avoir pû profiter du jeu, ils l'ont découvert après les épisodes plus récents et bien mieux réalisés, etc, et du coup le ressenti est forcément pas le même que celui qui l'a découvert day one, qui s'est pris une claque magistrale de bout en bout y compris sur le plan technique (parceque c'était une sâcrée grosse claque faut l'avouer ^^), qui s'est tapé l'ensemble des quêtes annexes et autres mini-jeux ainsi que tous les secrets dont regorge le jeu, et qui s'est mangé de plein fouet la mort d'Aerith sans s'y attendre une seule seconde. D'ailleurs je pense qu'on était tous dans le même cas que toi à croire qu'elle reviendrait mais quedalle... :cry5: On me la fait pas, celui qui avait 10 piges à la sortie du jeu voire moins c'est juste impossible qu'il ait pû en profiter et vivre la même expérience que les trentenaires d'aujourd'hui. CQFD.

Enfin c'était vraiment un grand jeu, l'un de ceux qui a le plus marqué ma vie de gamer et encore aujourd'hui mon jeu préféré toutes générations et tous supports confondus ^^

J'espère qu'un remake permettra à une frange des joueurs de le (re)découvrir et l'apprécier dans son ensemble sans le choc graphique qu'il peut représenter aujourd'hui... Mais c'est vrai que quand on t'a déjà spoilé les 3/4 des moments forts c'est quand même dommage :/ Un peu comme si on te racontait la fin d'American History X ou de Usual Suspects pour ne citer qu'eux avant de les voir... ^^'
K3IT0
Signaler
K3IT0
Magnifique article, malgré que je ne connaisse qu'un seul jeu dans ce top 10, FF7, que je n'ai pas fini d'ailleurs, faut que je pense à me l'acheter sur le Psn.

M'enfin, tu m'a donner envie de jouer à tout ses jeux.

Ps : Pour Walking Dead, j'attend la version Vita, cependant j'ai pu regarder les Walktrough et j'ai était surpris des choix qu'on devait faire.

Dans le même genre, il y a Jurrasic Parck.
SniperWolf91
Signaler
SniperWolf91
je te suis sur presque tout les jeux
Akisuki
Signaler
Akisuki
Tellement d'accord avec toi sur plein de trucs.
La mort d'Aeris est le premier truc qui m'a fait pleurer dans un jeu. Les autres jeux qui m'ont bouleversé, tu les as cité. Nier par son aventure, To The Moon par de sa musique et son histoire, Journey par sa beauté et Lost Odyssey par les personnages ultras touchants.
Bel article, je vois que je ne suis pas le seul a pleurer devant certain jeux :)
Minato
Signaler
Minato
Merci ^^ ca vaut la peine de se casser le nombril.
Yakimura
Signaler
Yakimura
Un très joli article =)