Radioactif Gamerz

Radioactif Gamerz

Par Truelee-RG Blog créé le 30/06/11 Mis à jour le 09/07/11 à 18h22

Radioactif Gamerz, le seul blog interdit à Chris Redfield !

Ajouter aux favoris
Signaler
Critiques

 

Sujet : Space Chef Caisar 
Table d'opération : Manga/ éditions Doki Doki 
Genre : Seinen 
Testeur : Truelee

 

 

Bonjour, ici le commandant de bord Truelee à bord de la fusée Boichi à destination de Space Chef Caisar, j'espère que le voyage est à votre goûts et nos charmantes hôtesse également, huhu.  

Accrocher bien vos ceintures nous allons .. décoller !  

Plus sérieusement, que vaut-donc ce "Space Chef Caisar" le petit One-shot de Boichi, auteur de la magnifique et aussi plutôt connu, série Sun-Ken Rock !? 
Je vais donc répondre à cette question, lors de cette courte excursion spatial. 

Sachez tout d'abord que "SCC" et un pur mélange de tout les goûts de l'auteur, les habitués de "SKR" saurons desquels je parle, pour le autres je vais, pour cette critique, utiliser ces goûts comme catégories. 

COOKING MAMA OF THE DEATH BITCH !!! ... ? 

 

Le point le plus important de ce manga est surement la cuisine et si au niveau des dessins les petits plats sont au moins, si ce n'est mieux dessinés que dans Sun-Ken Rock. Comme son nom l'indique, c'est au niveau du scénario que ce point prend le plus d'importance dans "Space CHEF Caisar". 

Voilà le spitch, Caisar est le plus grand Chef de l'univers. 
Suite à une invasion extraterrestre il décide de miser le sort du monde sur un duel de cuisine contre le chef de cette invasion, le grand Einsob. 
Si celui n'est pas vaincu, Caisar arrive au moins à le repousser quelques temps, au bouts de ses forces, il tombe dans les pommes. 

Trois filles, des Monster Hunter de l'espace, les Mänade qui passait le recueilli comme esclaves sur leurs vaisseau. 

Car oui, Caisar n'est (vraiment) Caisar qu'avec ça toque de chef, le reste du temps il n'est (pour les filles) que "Shin-Chan" un cuisinier très bon, mais pas exceptionnel et qui manque affreusement de charisme. 

Ainsi, il va parcourir l'espace en affrontant différents cuisinier plus loufoque les uns que les autres en compagnie des Mänade à la recherche d'Einsob. 

Cooking mama of the death, OF THE SPACE, Bitch !!! ... ? 

 

Comme vous avez déjà pu le remarquer, encore une fois comme indiqué dans le titre l'histoire de "SPACE Chef Caisar" ce passe .. ben, dans l'espace. Cependant, malgré la présence de quelques monstres et Mecha c'est plus dans un esprit parodique qu'il faut lire "SCC", en effet même s'il ne fait pas mouche à chaque coup comme dans "SKR" l'humour est bien omniprésent dans "SCC". Tout dans ce manga est vraiment extrêmement exagéré, ainsi Boichi ne nous présente pas simplement ici une parodie de l'univers SF mais également de plusieurs codes des mangas en général, les choses déjà exagéré dans les mangas "normaux" ce retrouvent donc poussé à leurs paroxysmes ! Sur ce point on pourrait presque comparer "SCC" à l'énormissime animé "Abenobashi". Pour rester dans le scénario, on reprochera par contre un manque de finition aux niveaux de la personnalité des différentes protagonistes ainsi que du scénario en lui même qui se finît, comme beaucoup de one Shot, comme trancher à la hache ! Car oui, "Space Chef Caisar", n'as tout simplement pas de fin, on pardonnera tout de même cela par le fait qu'une possible suite en série soit envisagé. 

COOKING MAMA OF THE DEATH, OF THE SPACE, BITCH !!! ... ? 

 

Enfin, la troisième passion de Boichi, et celle de pratiquement tout les mâles de cette terres, les jolies petites nanas !  
Si le dessin de Boichi reste sublime, je ne peux m'empêcher de marquer un petit bémol à ce niveau-là. Car oui, non seulement les filles sont moins attirantes que dans un "SKR" mais surtout, nous n'en avons pas pour notre argent, il y a moins de scène "intéressantes" dans ce one shot de 243 pages que dans un tome de "SKR" de 187 pages !! De plus, même si il y a de l'idée, les scènes reste bien plus soft que dans "Sun-Ken Rock", certaines passages arriveront tout de même à monter votre température corporel de quelques degrés. Pour revenir au dessin celui-ci, tout en restant de bonne qualité, est très décevant pour un one shot de la part de boichi qui nous offre des illustrations de biens meilleurs qualités dans sa série. 

CONCLUSION OF COOKING MAMA OF THE DEATH, OF THE SPACE BITCH !!! ... ? 

En lisant "Space Chef Caisar" on ne peut s'empêcher de le comparer à l'énorme "Sun-Ken Rock" du même auteur, par le fait que le héros ressemble comme deux goûtes d'eau à Ken, mais surtout parce qu'on nous y incite tout simplement, par le gros autocollant rouge "Par l'auteur de Sun-Ken Rock !" sur la pochette, mais aussi par le titre décomposé de la même manière que son cousin "SKR"/"SCC", ainsi le titre se camoufle parfaitement au milieu de nos Sun-Ken Rock sur nos étagères. Les fans inconditionnel de la série sortirons donc, surement déçu au premier abord par ce voyage spatial, surtout pour le prix du ticket 9 euros contre 7 pour un "SKR" pour seulement 56 pages en plus. 
J'espère que vous avez passé un agréable voyage en ma compagnie, voici avant de nous quitter quelques consignes pour les voyageurs n'ayant encore jamais visiter l'univers Boichi : Si "Space Chef Caisar" n'est pas un manga exceptionnel il n'en reste pas moins un manga des plus agréable à lire, bourré d'humour et de jolies filles, il peut également servir de très bonne transition à "Sun-Ken Rock".  

P.S : Au passage, dites-moi comment vous trouvez la nouvelle déco' du blog.  
.........................................................................................................................................................................................................................

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

 

Yosh ! Bienvenue sur le blog gameblog de RG ! :D

Bonne visite, j'espère que mes articles vous plairons. ^^

T'façon t'as pas le choix, sinon j't'arrache ta race ! Espèce de baltringue. (petite feinte de coup de pied)

 

Archives

Favoris