Tojraf Paddle

Tojraf Paddle

Par tojraf Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 28/10/12 à 14h38

Le blog 100% jeux vidéo, parce qu'il y a toujours un nouveau jeu à découvrir.

Ajouter aux favoris
Signaler
[Archives] V1

Ils sont toujours plus nombreux, rapportent beaucoup d'argent, et chamboulent le Japon tout entier à chaque nouvel épisode... Vous avez trouvé ? Les pokémon sont de retour (pour vous jouer un mauvais tour...) ! Alors qu'on en est déjà à la quatrème génération depuis les épisodes perle/diamant/platine, Game Freak a préféré cette fois revenir sur les deux meilleurs épisodes de la série, dixit les fans de la licence. C'est donc les opus Or et Argent qui font leur come-back sur le devant de la scène, après leur énorme succès sur GameBoy Color. Mais la sauce prend-elle encore ? 

            

Où l'on reprend du début 

Si vous avez choisi l'exil sur la Lune il y a une dizaine d'année, vous n'avez peut être jamais entendu parler de Pokemon. Pour vous, cher ami venu de l'espace, on va reprendre du début. Vous incarnez au choix un garçon ou une fille, et devez parcourir le monde pour devenir le meilleur dresseur de pokemon, des petites bestioles que vous devez attrapper au cours de votre aventure. C'est ainsi qu'il vaut faudra agrandir votre collection de Pokemon pour completer le pokedex donné par le professeur Orme, expert en Pokemon, qui concentre toutes les informations importantes sur ces curieuses créatures, tout en battant en duel les opposants qui se dressent devant vous, et notamment les champions de chaque ville traversée, en quête de gloire et de succès. Bref, Pokemon, c'est une recette qui a fait ses preuves, qui ne change pas dans cet épisode. Du classique, mais le tout reste efficace, c'est ainsi qu'on pourrait résumer Coeur d'or et Ame d'Argent, sortis en exclusivité sur la console portable griffée Nintendo.

Le système de combat 

Après avoir choisi un "starter", un pokemon de départ parmi trois au choix, on se lance rapidement sur les routes, et plus précisément dans les hautes herbes, dans lesquelles sont embusquées les pokemon sauvages. Au moyen de Pokeball, on capture les bêbêtes rencontrées. Attention, le jeu est un véritable jeu de rôle : les pokemon de votre équipe gagnent des niveaux en combattant, mais aussi de nouvelles attaques, et même évoluent pour donner un pokemon encore plus puissant. Les combats sont au tour par tour, et les habitués de la série ne seront pas dépaysés, même si les menus sont maintenant gérés via l'écran tactile, pour un confort de jeu optimal. C'est aussi ainsi qu'on pourrait résumer le système de combat, organisé autour de principes plus ou moins simples : un pokemon feu sera particulièrement efficace contre un pokemon plante, mais craindra les attaques de pokemon de type eau, craignant eux même les pokemon électriques. Il faut donc choisir le bon combattant adapté à chaque situation, en fonction de l'ennemi rencontré, et de la météo (de la même manière que pour les attaques, la pluie va par exemple atténuer la puissance des attaques basées sur le feu). 

Mais tout n'est pas si simple, car beaucoup de pokemon possèdent un double type qui leurs donne plusieurs points forts, des résistances voire des immunités à certaines attaques, mais aussi plusieurs faiblesses. Depuis quelques épisodes, le nombre de types différents a pas mal augmenté, ce qui rend aujourd'hui le système de combat pas toujours simple à commprendre pour le néophite, mais également riche. Quand on ajoute les objets utilisables pendant les combats, les différentes caractéristiques des pokemon (vitesse, points de vie, attaque, défense...), et les changements de statut (un pokemon peut s'endormir, être paralysé, confus, brûlé...), on tient là des mécaniques de gameplay bien huilées et assez jouissives dès lors qu'on maîtrise ses subtilités. On comprend donc aussi pourquoi il faut bien réfléchir à quel pokemon intégrer dans son équipe, pour être efficace dans un maximum de domaines, et pouvoir répondre à tous les imprévus. 

                                                               

Mais pourquoi ce pokemon est-il aussi riche ? 

Pokemon, c'est avant tout addictif. Quel que soit son âge, on est forcemment à fond dans le jeu. On crée un véritable lien avec ses créatures préférées, surtout que les développeurs ont ajouté une petite nouveauté sympa utilisé il y a fort longtemps déjà sur Pokemon Jaune : le premier pokemon de votre équipe vous suit maintenant continuellement derrière vous. Mais si les heures défilent sans qu'on s'en rende compte, c'est aussi car le jeu propose un nombre assez incroyable de choses à faire. Exemples parmis d'autres : les Noigrumes à cueillir quotidiennement et qui peuvent être transformées en pokeball, le casino, qui est malheureusement très mal pensé, ne faisant appel qu'à un mini jeu d'un ennui rare, et le Pokéathlon, qui propose des mini jeux sportifs (assez réussis dans l'ensemble, mais pas transcendants) où l'on peut gagner des pierres et autres objets rares permettant notamment de faire évoluer certains pokemon très précis. On peut également parler du Parc Safari, qui propose quelques parties de chasse au pokemon rare jouissive tant les développeurs se sont fait plaisir sur les espèces représentées dans le parc, certaines étant assez rares. 

Autre ajout pour cette version : le téléphone, qui permet de garder contact avec les dresseurs rencontrés pour les défier de nouveau dans l'avenir. En parlant de défis, j'aimerais revenir sur les arènes. Comme dit plus haut dans le test, les arènes se trouvent dans les villes.Il y en a tout d'abord 8 à Jhoto, dans lequelles ont affrontent quelques défenseurs, avant de combattre le maître d'arène. Chaque arène possède une thématique, et il faut adapter son équipe de combat en conséquence. Le combat final est souvent précédé d'un casse tête, comme des murs invisibles, un sol verglacé qui fait perdre le contrôle des mouvements ou autre. Une fois battu, chaque maître vous donne un badge, avec bien souvent des capacités à faire apprendre aux Pokemon pour diversifier si on le souhaite leur panel d'actions. Ensuite, vous êtes invité à la Ligue Pokemon, pour affronter les meilleurs dresseurs. Prévoyez d'y passer un bon bout de temps, car ilssont coriaces ! Ensuite, vous pouvez embarquer pour le monde de Kanto, qui propose de nouveau 8 arènes. Il faut rappeler qu'Or et Argent ont été les seuls Pokemon à ce jour à proposer une carte du monde aussi vaste, un tel nombre d'arènes, mais aussi un tel nombre de pokemon. Il est possible d'en capturer prêt de 500, sachant que certains sont exlusifs à Coeur d'Or, d'autres à Ame d'Argent. Avoir un ami possèdant l'autre version permet de complèter son pokedex sans avoir à se procurer les deux versions, mais ce choix des développeurs purement marketing maintenant entré dans les moeurs reste tout à fait détestable... Enfin bref, pour se faire pardonner, Game Freak a blindé ces remakes sur DS d'une tripotée de Pokemon légendaires : en plus des deux oiseaux (Lugia et Ho-Oh) présents sur les jaquettes, on peut capturer Mewtwo, les trois piafs (Electhor, Sulfura, Artikodin), les trois chiens insaisissables, et il y a des combines pour en avoir d'autres, en utilisant la connection avec les version Perle/Diamant/Platine. 

                   

La DS dans ses derniers retranchements 

D'un point du vue technique, le jeu ne déçoit pas : la 3D isométrique fait son petit effet, et permet de mettre Coeur d'Or dans le haut du panier de la ludothèque de la console, bien que le jeu souffre de temps à autre de ralentissements (à l'entrée des villes par exemple). Rien de bien méchant, mais il faut tout de même le signaler, surtout que ces défauts étaient absents des versions de la 4e génération sortis quelques temps avant. Les couleurs permettent à l'univers de se renouveler (cours d'eau, montagnes, plaines, marais), tout en gardant une certaine unité et une cohérence qui rend le monde de Pokemon très attachant. Par contre, les animations pendant les combats sont d'un autre âge et c'est bien dommage. Quant aux musiques, certains thèmes sont assez bien remixés, mais à force de les écouter en boucle pendant les séances de level-up, elles tapent sur le système. 


CONCLUSION 

En attendant la 5e génération qui devrait pointer le bout de son nez dès la fin de l'année au Japon, la série Pokemon propose ce retour sur ce qui était pour beaucoup le meilleur épisode. Tant mieux, surtout que les innovations et petites nouveautés introduites par les jeux suivants sont intégrées dans ce remake qui concentre toutes les bonnes idées lentement ajoutées au fil des versions. Coeur d'Or (et Ame d'Argent) est bien le Pokemon ultime, le nirvana pour les millions de fans. Cependant, le manque de changement de la recette se fait sentir, et il faudra penser à revoir les mécaniques de jeu, pour ne pas faire de sur-place.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

EDITO

Tojraf Paddle prépare son come-back, accumule les bouteilles d'encre et affute les plumes. Il se pourrait bien que vous entendiez parler de nous d'ici Noël. Quel plus beau cadeau pour moi que revenir sur cet espace d'expression ?

Archives

Catégories

Favoris