Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 28/11/17 à 06h55

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Delaygamer (Jeu vidéo)



Une question simple de premier abord.

Une réponse simple en conséquence peut être apportée : Tu fais les choix qui te correspondent et tu obtiens la fin qui sont la conséquences de tes choix choisie par les développeurs. Voilà, merci, fin de l'article.

 

 

 

Hein ? Vous êtes encore là ? Comment ça je dois expliciter ? Bon ok, alors c'est que vous avez envie de lire un peu plus.

 




Voilà. On peut pas faire plus clair. Mais alors, une question me vient à l'esprit : Pourquoi à l'exemple de la fin de Mass Effect 3, les joueurs sont-ils si sensibles au fait que la plupart du temps ils n'obtiennent pas ce qu'ils veulent ?

 

Cas magnifique de Geekus Ragus ou si on préfère : Toi quand tu obtiens pas la fin de ton jeu préféré.

 


Et on va pas se leurer : Ce que nous voulons :

Etre le sauveur du monde, avoir séduit toutes les nanas du jeux et être aimé adoré, respecté, même de mes ennemis.


Best fin ever !!!

 



Et finalement, c'est pour ça que je joue à des jeux vidéos : Ils sont le seul média où je peux devenir quelqu'un d'autre le temps d'un jeu. Je peux être ce que je veux tout en gardant ma morale ou pas. Bref, le temps d'un jeu : J'ai l'impression d'être un petit dieu.

Ajoutez à cela, un renforcement de l'immersion dans les jeux où on peut modifier son avatar à outrance au point de devenir un héros ressemblant à celui d'un film.

Mais, alors que le jeu nous offre des choix possibles, que l'on nous martelle que le jeu va s'adapter à nos choix et que la conclusion sera le reflet de notre personnalité, on est à la fin rammené brutalement à la réalité.

Et parfois cela gueule, cela se plaint, on boude, on achète pas et les developpeurs et éditeurs nous promettent que dans la suite, cela sera corrigé.


Alors, laissez moi donnez mon avis sur la bonne façon d'apprécier vraiment les jeux à choix moraux :



D'abord la forme :



Dans le cas où le personnage principal nous est imposé :

Bon ben là, le cas ne se pose pas : On incarne un autre personnage physiquement différent et nous allons le remplir en fonction de nos choix moraux.

 

Je sais pas pourquoi, mais là ça me dérange pas d'incarner un personnage qui ne me ressemble pas.


Dans le cas où le personnage principal nous est pas imposé :

Si on un avatar personnalisable. Je suis de plus en plus tenté d'incarner le modèl de base du personnage sans modification. Car la plupart du temps, on est parti pour une trilogie : Et jamais, pour l'instant, nos avatars étaient sauvegardés et visibles dans la partie suivante. Vous imaginez le travail de malade ?

Le cas de Dragon Age Inquisition est un bon exemple : Arrivé à un point du jeu, miracle : Vous pouvez revoir votre avatar du précédent Dragon Age. Enfin il y a interraction entre deux de vos avatars de deux jeux différents au sein d'un même jeu. Mais vous leurrez pas : C'est le modèle physique de base qui est reprit. Et quand vous passez des centaines d'heures avec un avatar personnalisé et que dans l'opus suivant on vous dit : Nop, maintenant, ça c'est vous. L'identification prend un coup et donc l'immersion également.

 

Mais parfois, et surtout actuellement, on peut arriver à de belles personnalisations malgré tout

 




Maintenant le fond.

On va dire que c'est à l'introduction que tout se joue : Avant même que le jeu ne vous laisse les commandes, une longue introduction se lance et le ton est donné et le premier choix est généralement le reflet de votre partie : Essayez de vous y tenir : sauf si vous aimez être une girouette. Vous voulez jouer un crevard profiteur et abusif : Laissez vous aller. Vous avez envie d'être toujours à la limite de sombrer, pourquoi pas. Vous voulez jouer le sauveur, pur, juste et bon ? Faites vous plaisir. Mais surtout, tenez vous en. Plus vous restez en adéquation plus votre expérience devient forte et plaisante.



Tout ceux qui jouent à des jeux à choix moraux le diront : Tout vos choix ne comptent pas réellement. Seuls certains choix clés vont réellement influencer le déroulement de la suite des évènements. Et encore, selon ce qu'on prévut les développeurs.

 

A vous donc de bien repérer ces choix et de choisir judicieusement en fonction de comment vous avez décider de vivre l'aventure.


Autre point : Evitez au maximum de recharger une partie si un choix ne vous plait pas : Sauf si ce choix, à cause d'un mot ou d'une suggestion mal traduite vous emmène à vous écarter de votre ligne de conduite. En effet, en faisant cela, vous cassez votre propre expérience de jeu. A quoi bon vous imposer une ligne de conduite si au première contrariété, vous rechargez pour sauver la mise. Parfois un choix quoi vous est reproché sur le coup se révèlera bénéfique plus tard.

Un petit exemple : Dans tales from Bordelands : Je me suis imposé de ne jamais mentir à mes équipiers : A un moment, on me pousse dos au mur et on me prévient que dire la vérité allait me coûter cher : Mais j'ai décidé en début de partie de toujours dire la vérité, pas de mensonges ou de coups bas. Sur le coup, gros coup de gueule. Une heure plus tard, on s'excusait et comprenait ma réaction. Classe.



N'allez pas voir les autres fins sur Internet : Oui les jeux à choix moraux sont très longs et demande souvent un bon investissement. Mais justement : le jeu vous donne des embrenchements et donc la possibilité de plusieurs parties : Pourquoi se priver de cela par facilité : Mon exemple : Dragon Age Origins : j'ai crée 7 profil  et j'ai exploré toutes les possibilités en écartant juste les mauvaises fins. Résultat : 7 parties de 30 heures chacune en moyenne avec des découvertes de nouveaux dialogues des années après.


Si vous refaites une partie : Changez radicalement de comportement : On est toujours tenté de jouer selon nos habitudes. Mais dans le cas de ces jeux, c'est se priver de scènes ou dialogues parfois très savoureux. Donc, si vous faites plusieurs partie : Veillez à prendre à chaque fois des chemins différents et ainsi vous verrez toutes les visions possibles de l'oeuvre.


Enfin la fin : Oui, car en arrivant à la fin du jeu il faut avoir ce fait à l'esprit : Une fois la partie conclusion entamée, les développeurs reprennent la main et vos vous proposer leur fins avec juste les choix cruciaux. Et parfois ou souvent : Vous ne serez pas d'accord avec leur vision. Mais c'est les conditions du contrat.

 



Et c'est là ma conclusion : En réalité, pour les jeux à choix moraux ce n'est pas la conclusion qui est cruciale. Non c'est le voyage. Comment, vous, joueurs allez décider de mener cette aventure avec les choix imposés par les développeurs. Et plus vous vous impliquez et vous tenez aux quelques conseils que j'ai donné, plus je pense ces titres vont révéler leur richesse et laisser en vous de très bon souvenir....même si la fin n'est pas à la hauteur de vos attentes.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
"Les choix importants, je sous entendais ceux retenus par les scénaristes qui sont généralement visibles à la fin de l'épisode."

oui oui j'avais compris, au final j'ai la meme conclusion que toi, le voyage qui compte, pour ça que le coup de prévoir un certain chemin a l'avance me gene un peu
Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
Les choix importants, je sous entendais ceux retenus par les scénaristes qui sont généralement visibles à la fin de l'épisode. Certes parfois le joueur offre des choix "gris", il n'y a pas de bon choix en apparence, mais malgré tout, on peut se préparer à l'aventure : Exemple pour Walking Dead : On peut décider avec Lee de se comporter en survivaliste égoïste, le groupe n'est pas important et ne sont qu'une aide momentanée qui finira toujours par s'écrouler. Ou alors on se dit au contraire que le groupe est une aide précieuse. Rien que par cela, les choix gris seront perçus autrement : Certes je dois choisir entre un tel et un tel : mais souvent ces personnages à choisir ont une vision du groupe ou des choses en accord ou en opposition à vous.
Fachewachewa
Signaler
Fachewachewa
"A vous donc de bien repérer ces choix et de choisir judicieusement en fonction de comment vous avez décider de vivre l'aventure. "

C'est une erreur je trouve, et a la base de pas mal de problèmes. Les choix les plus importants sont pas forcément ceux qui ont des grosses conséquences, voire des conséquences différentes tout court. Le problème c'est qu'ils sont vus comme ça, parce qu'un joueur va se dire "je dois etre gentil pcq c'est là qu'il y a la bonne fin et les récompenses", puis "je dois être méchant pcq mon premier run était en gentil".
Cette manière de penser pousse pas à faire de choix intéressants. Et c'est pour ça aussi que les telltales réussissent en général bien mieux leur choix, pcq ils sont en général gris et gris, et qu'on décide sur le coup. Le jeu s'adapte mais ne change pas, et vouloir les refaire pour voir les autres version est absurde.
C'est ce que life is strange a pas vraiment compris, vu que le jeu laissait globalement voir comme se passait chaque choix.
C'est aussi pour ça je pense que Spec Ops est un des meilleurs exemples de choix ingame : ils sont pas désignés en tant que choix dans le jeu, le joueur décide de ce qu'il fait pcq c'est ce qu'il veut faire et pas pcq il s'attend a avoir une cinématique adapté, et surtout ils n'ont quasiment pas de conséquences, ils s'adaptent juste.

Et je pense que c'est ça que les joueurs comprennent pas, pour se rendre compte qu'on a un impact, il faut que le jeu réagisse et s'adapte (et le plus souvent, plus c'est un détail plus ça donne un sens de réalisme), pas qu'il nous demande quelle cinématique on veut voir à la fin.

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris