Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 18/11/17 à 06h33

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
DelayGeek animation (BD-Manga-Comics)

Une petite critique de Classroom of Elite.

 



On va dire que c'est le petit animé du moment et qu'il fait sensation.
Pour le trouver, il est visible en streaming sur la plateforme crunchyroll.

Alors,  12 épisodes cloturent la saison 1.

Alors qu'en penser ?

Cet animé a le cul entre deux chaises et ne sait pas où il veut aller.


Et là je sais très bien que les hordes de fans vont se déchaîner.
Et qu'ils vont me sortir certainement les arguments suivants :

C'est beau.

Oui, en effet, les couleurs sont pétantes, renforçant le côté mignon des personnages féminins.
Rose bobon, Argent elfique, blond barbie. Bref des couleurs que si tu essayes dans la réalité, on te loupera pas.

Le design des personnages est réussi.

Ah ça, pour SOULIGNER les formes plus que généreuses des personnages féminins, il y a un soin tout particulier. Non sérieux, les mecs, on vous montre des lycéennes....des mineures de sucroit, c'est précisé en plus dans l'animé....et non cet animé n'est pas sponsorisé par pedo-bear.

Mais comme il veut s'adresser à tout le monde, les mecs ne sont pas en reste et les tablette de chocolats sont bien représentés, allez les filles, vous aussi vous avez le droit d'en profiter.
Ajoutez à cela des doubleuses de qualité pour rendre les personnages féminins les plus KAWAI possible et vous obtenez le bon cocktail pour exciter le glandu.


Voilà pour la forme, et le fond maintenant :

A cela less fans vont venir me parler de la profondeur du scénario.

La critique du système scolaire japonais.

Encore une fois, toute l'action se passe dans une école. Encore une fois, on prône l'élitisme et les défauts que cela engendre grâce à un système de notation bien hard.
Alors certes le règlement est disséminé dans l'animé de façon à ce que le spectateur soit aussi perdu qu'un élève...qui n'a pas prit une journée pour assiler ce règlement. Seulement pour l'impact, cela ne marche qu'une fois : Je m'explique par un exemple.

Dans l'épisode 1 : On apprend qu'un nombre de point est attribué à chaque élève. Ces points sont la monnaie de l'école. Et donc avec les points ils peuvent vivre : Acheter, vendre. Le réglement précise que tout est achetable et vendable. Alors oui, à la fin du premier épisode, cela marche du tonnerre. La classe a fait n'importe quoi et au mois suivant, aucun élève ne gagne de point et donc de salaire. Donc tension inquiétude. Bref cela a marché car on l'avait pas vu venir. Les scénaristes ont joué avec un cliché et l'ont bien retourné. Seulement ensuite, ce n'est plus un problème. Aucun des élèves ne présente de problème pour s'en sortir, aucun n'en fait mention à part le personnage principal et d'autres arrivent à s'en sortir allègrement. Donc tout ça pour rien.

Et quand ce système revient pour les 4 derniers épisodes, ces points ne serviront qu'au classement, pas à ce qu'ils vont gagner pour vivre. Donc ce n'est qu'un concours du plus intelligent et pas une bataille pour juste vivre après coup.


On dirait que les scénaristes ont tout misé sur l'épisode 1 et qu'une fois finit, ils n'ont plus pris de risques.


Mais les fans attaqueront encore avec leur plus beau argument :

 

Le personnage principal qui est trop génial, avec une profondeur de la mort qui tue.

CE PERSONNAGE EST UN GARY-SUE !

Certes il a un physique banal : MAIS :

Il est un génie bien qu'il prétende le contraire.
Il s'attire un harem.
Il rivalise et surclasse les autres personnages principaux tout en jouant le neutre détâché.
Il règle tous les problèmes de la classe.
Il sauve un personnage en détresse.
Il a des réflexes très aigisés.
Il est détâché

Certes, un twist nous montre qu'il faut se méfier de lui et qu'en réalité il est un manipulateur de classe S.

Et c'est pour ça que je dis que cet animé a le cul entre deux chaises.

Un personnage Mary-Sue ou Gary Sue ne me dérange pas tant que l'auteur connait ce principe et qu'il joue sur les clichés pour nous surprendre.


Et ajoutez à cela : Tous les élements fan service pour maintenir le public essentiellement masculin devant son écran :
: Boobs, culotte, Vue plongeante, l'épisode piscine, vol de culotte ( non je déconne pas, tout un épisode est centré sur un vol de culotte.)


Mais alors pourquoi qu'est ce que j'ai aimé dans cet animé : Un côté sombre et une manipulation par les clichés.

Car finalement, tout ces éléments fan service misent en place avec insistance se brisent sur quelques points :

De temps en temps, l'animé arrive à surprendre comme l'épisode 1 ou l'épisode final qui nous montre un côté sombre vraiment intéressant.
Problème : A chaque fois qu'un personnage montre un côté sombre ou alors qu'un évènement sombre est enclenché, il est de suite désarmorcé par : l'inaction :

Un personnage féminin trop mignon kawai avec une voix trop kawai, bien dessiné ( sous entendu, corps de rêve et poitrine ENORME !) révèle un côté sombre.
Pendant les 12 épisodes j'attendais un approfondissement qui n'est jamais venu. Mais NON !!! Il fallait développer ! Chaque fois qu'un élement SEINEN est dévoilé, l'animé s'arrête et fait trois pas en arrière pour revenir dans l'animé tranche de vie et fan service classique.


Et finalement c'est ça qui sauve Classroom of Elite à mes yeux : Ces quelques rares moments Seinen, ces rares moment où les scénaristes se réveillent et jouent avec les clichés pour tromper le spectacteur. J'ai apprécié ces rares moments mais c'est gâché par tout le reste.
Et bien sûr, la fin est ouverte et une saison 2 est attendue pour résoudre les éléments de l'intrigue.

Seulement...est ce qu'on y aura le droit : Ou n'est ce encore qu'un animé soutient pour le support d'origine....trop tôt pour le dire.

Bref : Si je devais faire un commentaire d'un professeur et que cet animé est un élève : Encouragements : A du potentiel mais se dissipe trop facilement.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris