Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 01/12/16 à 18h52

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Musique (Musique)

Ouaip, à 30 piges je commence à développer le syndrôme des plus anciens : De mon temps, c'était mieux avant.

Et ben, je peux vous dire que lorsque j'écoute cette musique, j'ai de très bons souvenirs de mon enfance et pré adolesce qui remontent.

Et comme j'aime partager :

Mais connaissez vous l'histoire de cet homme et de cette chanson ? ( source wikipedia )

John Paul Larkin est né à El Monte, il souffre de bégaiement « depuis qu’il a commencé à parler ». Même à l’apogée de sa carrière, en 1995, les journalistes disaient qu’il finissait difficilement une phrase « sans la répéter 6 ou 7 fois ». À l’âge de 12 ans, il apprend le piano, et à 14, à chanter le scat.

 

Il se cache derrière son piano pour, selon lui, dissimuler sa peur de parler, jusqu’au jour où il découvre que ce handicap lui permet certaines prouesses vocales.

 

En effet, à la fin de l’année 1994, John Scatman débarque sur les ondes allemandes avec son premier tube, intitulé Scatman. Mélange de scat et de dance, la chanson au fameux Ski Ba Dop Ba Dop Bop se répand dans le monde entier et se vendra à plus de six millions d’exemplaires.

 

Mais avant tout, John Paul Larkin était un musicien de Jazz, qui avait commencé sa carrière en 1964, comme pianiste. Il avait lui-même composé des morceaux, mais il n'arrivera jamais à trouver une maison de disques pour les enregistrer. Amoureux du vrai Jazz, sa consécration tardive, à 52 ans, sera pour lui une grande frustration, d'autant plus que son premier disque en 1995, ne sera pas un disque de Jazz, mais un disque de scat et dance, un genre qui n'était pas du tout dans son univers puriste du jazz.

 

Il meurt des suites d’un cancer du poumon, le 3 décembre 1999, dans sa maison, à Los Angeles, dans les bras de sa compagne, Judy. En 2002, un best of de ses meilleurs titres lui rend un dernier hommage.

 

Je suis soufflé par cet homme qui a réussi à tourner un handicap en avantage. Mais le succès fut vraiment tardif et bref. Mais je trouve que c'est une belle revanche sur la vie. Et les paroles valent le détour.

(Scatting by Scatman John)
(Scat (1) par Scatman John)
I'm the Scatman
Je suis le Scatman
(Scatting by Scatman John)
(Scat par Scatman John)
I'm the Scatman
Je suis le Scatman
(Scatting by Scatman John)
(Scat par Scatman John)

[Chorus]
[Refrain]
Everybody stutters one way or the other
Tout le monde bégaye d'une façon ou d'une autre
So check out my message to you
Alors écoute le message que je t'adresse
As a matter of fact don't let nothin' hold you back
En fait ne laisse rien te retenir
If the Scatman can do it so can you
Si Scatman peut le faire toi aussi

Everybody's sayin' that the Scatman stutters
Tout le monde dit que Scatman bégaye
But doesn't ever stutter when he sings
Mais qu'il ne bégaye plus jamais quand il chante
But what you don't know I'm gonna tell you right now
Mais ce que vous ne savez pas et que je vais vous dire maintenant
That the stutter and the scat is the same thing
C'est que le bégayement et le Scat c'est la même chose
Yo I'm the Scatman
Hé, je suis le Scatman

Where's the Scatman ? I'm the Scatman
Où est le Scatman ? je suis le Scatman

Why should we be pleasin' all the politician heathens
Pourquoi devrions-nous faire plaisir à tous les politiques païens
Who would try to change the seasons if the could ?
Qui tenterait de changer les saisons s'il le pouvait ?
The state of the condition insults my intuitions
L'état de cette condition insulte mes intuitions
And it only makes me crazy and my heart like wood
Et cela ne fait que me rendre fou et mon coeur devient comme du bois

Everybody stutters one way or the other
Tout le monde bégaye d'une façon ou d'une autre
So check out my message to you
Alors écoute le message que je t'adresse
As a matter of fact don't let nothin' hold you back
En fait ne laisse rien te retenir
If the Scatman can do it brother so can you
Si Scatman peut le faire toi aussi
I'm the Scatman
Je suis le Scatman

(Scatting by Scatman John)
(Scat par Scatman John)

[Chorus]
[Refrain]

I'm the Scatman
Je suis le Scatman

I hear you all ask 'bout the meaning of scat
Je vous entends tous demander sur la signification de Scat
Well I'm the professor and all I can tell you is
Et bien je suis le professeur et tout ce que je peux vous dire c'est
While you're still sleepin' the saints are still weepin' cause
Pendant que vous êtes encore en train de dormir les Saints pleurent parce que
Things you call dead haven't yet had the chance to be born
Les choses que vous dites mortes n'ont pas encore eu la chance de naître
I'm the Scatman
Je suis le Scatman

(Scatting by Scatman John)
(Scat par Scatman John)
I'm the Scatman... repeat after me
Je suis le Scatman... répète après moi
It's a scoobie oobie doobie scoobie doobie melody
C'est un scoobie oobie doobie scoobie doobie mélodie
I'm the Scatman... . repeat after me
Je suis le Scatman... répète après moi
It's a scoobie oobie doobie scoobie doobie melody
C'est un scoobie oobie doobie scoobie doobie mélodie
(Scatting by Scatman John)
(Scat par Scatman John)

Souce :http://www.lacoccinelle.net/247532.html

 

Alors, les plus jeunes ? Connaissez vous ce hit ? Et les plus vieux ? Nostalgiques ou pas ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris