Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 23/05/17 à 17h00

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Delaygamer (Jeu vidéo)

Y a des injustices parfois. Je sais pas comment le dire autrement.

La Saga Wild Arms, cela vous dit quelque chose ?
Non, bien sûr que nous. Si vous avez moins de 20 ans et que vous n'êtes pas passionné de RPG, cette saga ne vous parle même pas.

Et pourtant, pour les anciens, si je mets ce générique d'introduction, la nostalgie risque de vous frapper sans ménagement.



Western. C'est bien ce mot qui est collé à la saga.
Avec bien sûr tous les clichés qui vont avec. Mais cela prenait. Cela marchait même.



Alors...qu'est ce qui c'est passé ?



J'aurai bien envie de dire une politique éditoriale de merde....

Bordel c'est toujours la même chose ! J'en ai ras le bol de me dire que pour trouver les meilleurs saga de J-Rpg je dois retourner 20 ans en arrière !!

Ben ouais, le premier Wild arms est sorti en 1996 au japon et 1998 chez nous.



Au total il s'est écoulé à 950 000 exemplaires dont 170 000 exemplaires chez nous.

D'ailleurs le prix de ce jeu en occasion est resté relativement stable ces dernières années. Pour 20 euros maximum vous pouvez vous procurer ce jeu sur PS ONE.

Et le plus beau, c'est qu'il était entièrement traduit. On a donc un très bon départ. Une saga originale avec cette ambiance Western mêlé aux codes du J-RPG. Invocation, tour par tour, magie, civilisation disparue.


Mais un détail malgré tout, une saloperie de détail qui a toujours été le talon d'achille de TOUS LES J-RPG. DEUX ANS D'ATTENTE ENTRE LA SORTIE JAP et la SORTIE EU ! Comment les J-RPG pouvaient et peuvent être concurrentiel quand parfois un jeu sort dans un pays en milieu de vie de la console et dans un autre, il arrive presque en fin de vie la console !



On arrive donc à Wild Arms 2. Et là....il y a des coups de pieds au cul qui se perd !


C'est toujours Sony qui distribue le jeu. Il sort en 1999 soit 3 ans après le premier opus au japon...et 8 mois plus tard, aux USA. Les chiffres de ventes semblent au rendez-vous. 300 000 ventes en un an, 190 000 ventes aux USA.

ET NOUS ???

Oui parce que nous, les Européens, on a pas été servis !

J'ai dit plus haut que le talon d'achille c'était le délai d'attente entre le Japon et l'Europe ! Voyez comme cela nous dessert !! Wild Arms 2 est sortie au Japon alors que la PSONE était en fin de vie et la PS2 arrivait quelques mois plus tard.

Donc ils se sont dit : Ce jeu ne se vendra jamais en Europe car il sortira au moment où la PS2 sera là. Le public étant déjà restreint, pourquoi il irait jouer à ce jeu alors qu'une nouvelle génération de console arrive ?

Oui...seulement....seulement....le premier vrai RPG digne de ce nom, c'est FFX !! Et il est sortit en 2002 !!

Et vous savez le pire ? C'est que malgré tout, 130 000 copies ont été importées pour l'Europe. Donc, les européens ont acheté une PS ONE US, ou l'ont pucé et ont commandé officiellement le jeu dans des boutiques proposant des jeux d'imports ! Si ça c'est pas une marque de respects vis à vis de la Saga...je comprends plus les markéteux ! FONT CHIER !!!



Vient ensuite Wild Arms 3 : On change de génération de console. On est à présent sur PS2 Le jeu sort en 2002 au Japon et là succès. Presque 300 000 copies, un joli succès. Visiblement, les copies écoulées en EUrope du deuxième opus ont montré à l'éditeur Sony, qu'ON EN VOULAIT DE CETTE SAGA. Donc, un partenariat est accordé à Ubisoft. Oui Ubi, vou savez bien lu. Et cette fois, le travail est rapide. 11 mois pour voir le jeu sortir en Europe. O joie, O miracle O....Non...non non non non non non NON NON NON NON !!!

Wild Arms 3 est bien sorti chez nous mais NON TRADUIT !!! Résultat des courses, le jeu se vend mais au même niveau qu'un jeu PSONE !! 130 000 copies !!!

Alors logiquement, c'est pas bon. Un jeu d'une génération plus puissante, se vend pas mieux qu'un jeu d'une génération plus ancienne. Ben oui, uniquement en anglais, on réduit donc le public qui est déjà pas énorme et en plus....on le sort 1 an après le grand FFX ! Comment le jeu pouvait soutenir la comparaison face à la claque graphique qu'avait été le 10e opus de Square Enix ?



Vient ensuite Wild Arms 4. Bon....en théorie, on a toutes les conditions favorables.



La PS2 est en milieu de vie. On est en 2005 au Japon, les kits de développement sont maîtrisés,
Sony sort donc son jeu en Mars 2005.  Le succès est aussi en RDV car le jeu est exporté aux USA et en Europe. Seulement, il y a changement d'éditeur pour l'Europe....et...cette fois, prendre les gens pour des cons 3 fois de suites, cela ne prend plus ! Le jeu est édité par 505 games.

Et encore une fois....la prise de risque est minimum. Et ils ont raison, c'est CA LE PIRE !! L'éditeur a parfaitement sentit que le public était réduit pour ce jeu...donc l'investissement a été minimum : Un zonage et hop, pas de traduction mais édition malgré tout car 505 games savaient qu'il y avait un marché de joueu...pardon de pigeons.

Résultat des courses, 60 000 exemplaires vendus. Deux fois moins que pour Wild Arms 3. Donc à qui la faute ? A l'éditeur qui a voulu minimiser la prise de risque ? Le public qui s'est lassé d'une saga non traduite ?

Ben oui, tout à la fois. C'est avec ces facteurs combinés qu'on tue une saga.


Vient Wild Arms 5. Et là...là....POURQUOI L'HISTOIRE SE REPETTE ?? ILS N'APPRENNENT DONC RIEN ?



Sony continue de croire dans cette série. Et en décembre 2006, ils sortent au Japon Wild Arms 5.
Et là...je dis pourquoi ???

Ce jeu aurait du sortir sur PS3. Il se serait mieux vendus au vu de son style animés.
Et pourtant il sort sur PS2. Au japon, la PS3 est sortie depuis 1 mois, donc les ventes restent bonnes et l'exportation est décidée. Seulement...il faut plus d'un an pour sortir le jeu chez nous... il arrive en FEVRIER 2008 !! Soit un an après la sortie de la PS3.

Et le plus incroyable, c'est que 505 Games qui a édité le 4 sort le 5 traduit ?? Ils ont une logique chez eux ?

Un jeu sort en milieu de vie de console, pas de PS3 en vue alors, pas traduit.

Le suivant sort alors que la next gen est sortie depuis presque 1 an et ils le traduisent ? Ils espéraient quoi ? Qu'on se rue en masse devant un jeu localisé en français alors qu'on avait une nouvelle console en vue ???

Bon, les fans ont répondus présent. 110 000 copies ont été distribuées. Et vous pouvez l'acquérir sans problème pour moins de 20 euros.


Ensuite, la saga change de plate forme. Oui...vous le sentez vous aussi ? La déchéance ? Un J-RPG nommé Wild Arms XF sort sur PSP. C'est à présent Un tactic RPG. On a le droit pour nous Européen à deux Wild arms donc en 2008. Mais bon, je vais pas faire durer le suspens : Cet opus est un echec total. Non traduit, changement de style, il a déplu et l'échec a été singlant : Moins de 10 000 copies vendues.



Et maintenant ? Qu'en est-il de cette saga ? Morte ?
Pas vraiment. Elle survit. Elle ne sort plus du Japon pour l'instant. Il semble que le premier et le deuxième opus sont ressorties sur PS3 et il semble que Sony veuille continuer dans les années à venir de faire vivre cette saga.



Mais bon, le mal est fait. Et là, au vue des chiffres, la communauté a toujours répondu présente à chaque opus jusqu'au 5e. On a pas d'écarts massifs comme pour la Saga Suikoden. Donc que s'est-il passé ?

Je dirai que c'est pas un facteur mais des facteurs qui ont mis à mal la saga Wild Arms et surtout le système de localisation.

Aujourd'hui de plus en plus, on a des sorties mondiales ou avec un temps d'attente de plus en plus faible.

Mais pour les RPG, on a toujours du patienter. Parfois trop. Et pour cette saga, ça a été un coup de grâce ! La saga n'a jamais brillé au niveau graphique comme un Final Fantasy, elle brillait par son originalité, son côté Western, fantasy unique. Et la sauce marchait à chaque fois. On a juste des éditeurs qui au départ ont très bien commencé. Et ensuite ils ont fait que des mauvais choix à long terme.
Bien sûr, chaque jeu doit faire gagner de l'argent à son éditeur, mais à chaque fois ils ont sortis les Wild Arms au mauvais moment.
Soit ils avaient un grand jeu qui obscurcissait la sortie d'un Wild Arms, soit plus grave ils sortaient le jeu en fin de vie d'une console.


Donc, temps de localisation trop long, choix stratégiques discutables voilà ce qui selon moi a étouffé la saga et aujourd'hui, malgré les bonnes volontés, cette saga appartient au passé...et la probabilité de revoir cette saga en Europe...est faible....mais pas impossible.

Source :

http://www.vgchartz.com/

Voir aussi

Jeux : 
Wild Arms 5, Wild Arms, Wild Arms 2
Ajouter à mes favoris Commenter (18)

Commentaires

Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
C'est pour cela que je fais maintenant des articles années après années sur la old next gen. C'est avec cette génération que le rapport c'est inversé au profit des rpg occidentaux. Je me représente vraiment les J-RPG comme des balles de mitraillettes, nombreux mais peu de dégats et les RPG occidentaux comme des obus de 10 tonnes qui tombent une fois de temps en temps mais pfiou gros dégâts.
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Tes analyses m'aident beaucoup. Mais il est amusant de voir ces RPG il y a 10 ou 20 ans personne n'en avait rien à foutre et maintenant ils s'arrachent à prix d'or. Cela m'étonnerait que les rpg ont conquis un public de manière exponentiel. Mais il est sur que maintenant Internet a bien aider à les faire connaitre au vue du nombre d'articles, de blog parlant de ces jeux.

 

Ils s'arrachent à prix d'or entre connaisseurs, comme des timbres anciens qui peuvent également devenir coûteux pour les philatélistes qui ne constituent pourtant qu'un faible pourcentage de la population.

 

Ce que tu dis sur Internet est juste. Avec quelques recherches google, on découvre facilement l'historique d'une série complète, les dates de sortie et versions disponibles d'un jeu. On peut en quelques clics accéder au monde nébuleux de l'émulation. C'est l'accès direct à la culture. Forcément, ça joue sur le nombre de personnages pouvant se passionner par un sujet. 
Et n'oublions pas les sites marchands. S'il fallait encore passer par une boutique, il y aurait bon nombre de jeux qui me seraient passé sous le nez.

Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
Non, rien que la loi de l'offre et de la demande.
Clement
Signaler
Clement
Monde de merde
Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
Tes analyses m'aident beaucoup. Mais il est amusant de voir ces RPG il y a 10 ou 20 ans personne n'en avait rien à foutre et maintenant ils s'arrachent à prix d'or. Cela m'étonnerait que les rpg ont conquis un public de manière exponentiel. Mais il est sur que maintenant Internet a bien aider à les faire connaitre au vue du nombre d'articles, de blog parlant de ces jeux.
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Pourquoi le J-RPG c'est cassé la figure pendant des années et le rpg occidental a réussi.

 

Faut aussi comprendre que c'est une question de "mode".

 

A l'époque de la première Playstation, les deux genres phares (Hors simu sportive) c'était le Survival Horror et le J-RPG. C'est pour ça qu'il y a tellement de RPG nippon à cet époque : tout le monde voulait sa part du gâteau dégusté par Squaresoft et Enix.

 

Sauf les éditeurs se sont retrouvés confronté à la réalité du public. En occident, en dehors de FF le grand public ne connaît voire ne veut pas connaître pour tout un tas de raison (Utilisation de la 2D jugée has-been, type d'histoire/d'univers trop différents, éléments japonais trop marqués)

 

La majorité des joueurs dédaignaient des tas de jeux tandis que le cœur de cible, la niche des fans du genre assurait un certain seuil de ventes. Comme je l'ai déjà dit, n'est pas un mastodonte comme FF qui veut.

 

Dans ces conditions, traduire un jeu c'est augmenter ses dépenses sans s'assurer un retour sur investissement. Et les exemples de jeu traduit qui ont bidé ou n'ont pas dépassé leur popularité habituelle ne manquent. pas (Shin Megami Tensei III, Disgaea 3...)

 

Et lorsque sont arrivés des machines plus puissantes pouvant plus facilement tutoyer les jeux exclusivement développés pour le PC, le RPG occidental a gagné en popularité. Pour ça, on peut remercier le succès de Morrowind sur Xbox mais aussi, et surtout, celui d'Oblivion sur 360.

 

De plus, un The Witcher 3 s'inscrit bien plus facilement dans le carcan du jeu AAA dont raffole le grand public que n'importe quel J-RPG ne sortant pas des écuries Square-Enix.

 

 

Et quant à l'effet de mode, on le revoit encore depuis quelques années avec la série Persona. Avant que Persona 4 créé le buzz, la majorité des gens n'en avait rien à foutre cette série. Depuis elle a engendré nombre de spin-off et réédition et a supplanté la série SMT dont elle était pourtant un produit dérivé à l'origine.

Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
sans doute, je surestime. Pour ma part, cela reste un mauvais calcul. Un rpg est bien sûr un gamplay original mais surtout une histoire. Et à mes yeux, ne pas le traduire c'est réduire le public potentiel. Regarde Fable 2 : c'est un rpg mais simplifié : Localisé, traduit et même doublé : Les ventes en Europe ont dépassé le million d'exemplaire. C'est ce que je cherche à comprendre. Pourquoi le J-RPG c'est cassé la figure pendant des années et le rpg occidental a réussi.
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Comment imaginer qu'un jeu comme un RPG du niveau de Wild Arms va se vendre si on ne le localise qu'en Anglais ? Les fans français ont prouvés à de nombreuses reprises qu'on en voulait de leur J-RPG. Et pourtant on a toujours été le 5e roue du carrosse. Moralité de l'histoire ? Aujourd'hui le J-RPG est en recul face au RPG occidental produit par les américains.

 

A mon avis tu surestimes la part de joueurs de J-RPG pratiquant le boycott dés qu'un jeu n'est pas en français.

La niche de fans de ce genre de jeux est surtout constituée de gens qui ont l'habitude de jouer en anglais, de suivre l'actu import etc... Si les J-RPG traduits se font rares, c'est surtout parce que les éditeurs concernés ont constaté que la traduction n'apporte pas suffisamment de ventes pour en valoir la peine.

 

 

Sinon, pour information, Breath of Fire n'est pas mort.
Le sixième épisode a été dévoilé sur PC/Android/iOS

http://www.neogaf.co...032&postcount=1

GangBangTheory
Signaler
GangBangTheory
Hmmm Secret of Mana passé inaperçu..?
Thibault de Mondidier
Signaler
Thibault de Mondidier
Les informations que je possède sur cette saga sont partielles. Je n'ai découvert cette saga qu'après coup. Donc je n'ai fait que déduire d'après les chiffres de ventes et les dates des consoles.

Oui la Saga Wild Arms n'a jamais pu être comparable à un FF en terme de budget et de réalisation. Il n'empêche qu'au vue des chiffres, Sony a investit pendant 10 ans dans cette série. Elle a donc estimé que cette série valait la peine et que la rentabilité était présente, sinon Sony aurait arrête de suite.

C'est juste que leurs ambitions économiques, je ne les comprends pas.

Comment imaginer qu'un jeu comme un RPG du niveau de Wild Arms va se vendre si on ne le localise qu'en Anglais ? Les fans français ont prouvés à de nombreuses reprises qu'on en voulait de leur J-RPG. Et pourtant on a toujours été le 5e roue du carrosse. Moralité de l'histoire ? Aujourd'hui le J-RPG est en recul face au RPG occidental produit par les américains.

Alors certes la traduction dans le cas de Wild Arms n'est que secondaire. Les jeux n'ont jamais eu de campagne marketing significatives, les magazines en parlaient peu. Le manque de communication a sans doute fait beaucoup de tort à cette saga, ajoutez à cela des sorties hasardeuses et toujours en face de gros évènements qui occultaient complètement la sortie de ces jeux et....

c'est le combo karma de merde gagnant !
DemaH
Signaler
DemaH
Au risque d'en choquer quelques un, je n'ai aimé dans Wild Arms que ... le générique du 1er volet. Le jeu, bof, il se faisait exploser par n'importe quel production de Squaresoft et par les "Tales Of" à l'époque. (ça veut pas dire qu'il est mauvais, mais que c'était un jrpg sympathique sans plus !). Cela dit, c'est vraiment dommage que cette série est partie en cacahuète après quelques épisodes.
Auron
Signaler
Auron
"style en self-shading."
Plait il?
alphonse
Signaler
alphonse
Les j-rpg, hormis les FF qui ont une aura auprès de tous, reste un marché mineur aux US et Europe je pense, je me souviens d'autres très bon rpg passé inaperçu pour les néophytes, vagrant story, secret of mana, chrono tigger etc
DrTenma
Signaler
DrTenma
La série avait t'elle les moyens de se vendre à l’étranger ? pas vraiment, c'est triste mais en dehors de Final qui a toujours eu une audience mondiale depuis le 7, on ne peut pas dire que les autres jrpg soient dans la même dynamique. Il suffit de prendre l'exemple des Tales pour s'en convaincre. Wild arms 5 est arrivé traduit chez nous (épisode anniversaire il me semble), ça ne l'a pas empêché de très mal se vendre. Qu'il ne soit pas sortie sur PS3 ce n'était pas un indispensable hein, le parc à ce moment là installé de PS3 était ridicule à la différence de celui des PS2 donc c'était sans doute le meilleur choix.
AiZe
Signaler
AiZe
Je me souviens bien de cette série pour info j'avais plutôt bien apprécier le 5 !
Ren Daikyo
Signaler
Ren Daikyo
La probabilité de revoir cette saga est mince même au USA ou au Japon. Oui la série s'est gaufrée en Europe mais elle n'a jamais brillé nulle part voilà pourquoi on en parle plus. C'est malheureux car j'ai beaucoup aimé cette saga mais comme avec la saga Suikoden, tu ne pointes qu'un problème.

Sinon deux petits trucs à ajouter :
1 : Tu as omis le remake de l'épisode 1
2 : Au Japon, le 1er, le 2ème et le 5ème sont sortis sur le PSN, aux USA aussi sauf pour le 5 ce qui n'a rien d'un signe encourageant pour autant car ça fait un bail maintenant
Destiny
Signaler
Destiny
je me demandais ce que devenait cette série y a pas si longtemps, dommage que ce genre de jeu n'a pas plus de succès enfin bon vu nos goûts en jeux vidéo je comprend qu'ils ne veuillent plus les localiser ou même les sortir en europe, on se plaint toujours qu'il n'y a pas assez de jeu mais quand il y en a, ça se vend pas tss
g012
Signaler
g012
Tant d'années après et en revoyant la vidéo, je sifflote instantanément l'air... putain il était excellent ce jeu, il m'en a fait passer du temps. Je savais pas que y'en avait eu d'autres après ! Faudra que je me les dégote si un jour je trouve du temps...

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris