Le journal du Delaygeek.

Le journal du Delaygeek.

Par Thibault de Mondidier Blog créé le 16/04/10 Mis à jour le 22/09/17 à 07h13

Je ne suis pas un joueur comme les autres. Je suis un delaygeek. Je découvre des jeux, les films, les animés, les livres que vous avez fini depuis des mois toujours en occasion mais toujours avec passion comme tout bon Geek.

Ajouter aux favoris
Signaler
Delaygamer (Jeu vidéo)

Les jeux vidéos et la loi de Say.




Voilà en quelques lignes ce que je pense du marché du jeu vidéo.

Mais d'abord, qu'est ce que la loi de Say.

Jean-Baptiste Say est considéré comme le principal économiste classique français. Né en 1767, Il est connu pour avoir élaboré la « loi de Say » (ou « loi des débouchés »). Cette loi est essentielle pour les économistes libéraux et peut se résumer ainsi : toute offre crée sa propre demande.


Bon, tentons d'appliquer cela au jeu vidéo.

Selon Say, c'est l'offre qui crée la demande.


C'est à mes yeux, tout à fait vrai au début du l'ère du jeu vidéo. Et elle a été valable jusqu'à l'arrivée de Sony et Microsoft sur le marché des jeux vidéos.

En effet, jusque dans les années 2000, ce sont les créateurs de jeux et les concepteurs de consoles qui avaient la main. Ils nous proposaient tous des innovations, passant de la Nes, à la SNES, aux différentes SEGA. Chaque console était unique et même si elles étaient toutes attendues, chacune dictaient ses règles : Cartouches, support CD, Nintendo Quality etc...

Nous, les demandeurs,suivions l'offre car c'était la quantité disponible de console et de jeu qui faisait qu'on se dirigeait vers tel jeu ou console.
Le cas de la Neo-Geo est un bonne exemple : La console pose une nouvelle offre, ciblant une clientèle ayant des moyens financiers. Les concepteurs ne se posaient pas la question si la Demande serait forte, ils l'ont sortis et comme la loi de Say l'indique, l'offre de Neo-Geo a crée sa Demande de fans voulant des jeux et la console Néo-Géo. Quitte à y mettre le prix.


Aujourd'hui, à mes yeux, tout s'est inversé.

C'est la DEMANDE qui est maîtresse.

En effet, l'impression que me laisse tous les éditeurs et les concepteurs de jeux, c'est qu'ils sont dépendant de la demande.

Deux cas bien fort pour mettre en relief ce que je veux dire : La Dreamcast et la WII U. Aucune des deux n'a crée sa propre demande spécifique à ses deux consoles. Les gens achètent mais avec des demandes.
Les joueurs par contre, demandent, exigent des jeux s'ils achètent ces consoles. Un nouveau mario, un nouvau zelda. Ce sont les consommateurs qui dictent le marché. Et si un concepteurs ou un éditeur ne répond pas aux attentes, c'est le bide commercial. L'échec. Et donc de lourdes pertes d'argent.

Il n'y a que lorsqu'il y a une innovation que l'offre reprend la main au départ de la vie de la console : le cas de la Wii. Aucune console n'avait son système de jeu, la console imposait la wii mote et le nunchuk. Et cela a marché, une nouvelle demande s'est crée en réponse, le fameux public casu.

La demande commande donc l'offre. Et l'impression laissée c'est que les éditeurs et concepteurs de jeux utilisent à leur fin cette donne. "Ah , ce sont les joueurs qui commandent ? Voyons, lâchons le concept du DLC". On a donc une nouvelle offre, elle crée sa propre demande, selon la loi de Say, mais très vite, la tendance s'inverse, les joueurs demandent ces dlc. Des costumes pour leur personnages, des armes inédites. Cela en principe ne sert à rien, mais la demande est satisfaite puisqu'il a y a achat sans contrainte.

Autre exemple : La fin de Mass Effect 3 : Les joueurs en générales voulaient une autre fin. La demande n'était pas satisfaite pas l'offre. Aussi incroyable que cela puisse paraître, l'offre c'est pliée à la Demande, une nouvelle fin fut crée.


Tout cela pour dire que si NOUS avons réellement le pouvoir, alors nous devrions mieux l'utiliser. Car en fin de compte, le marché du jeu vidéo et ses travers n'existent aujourd'hui que parce que la Demande, c'est à dire le consommateur l'accepte.

Et vous ? Pensez vous que c'est toujours l'offre qui crée sa Deamand ou bien la Demande qui conditionne l'offre ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

 

Aujourd'hui, j'ai 30 ans et la boulimie d'accumulation compulsive d'achat de médias en tout genre en masse est terminée. Maintenant je revends pour ne garder que les meilleurs crus et pouvoir vous en parler avec joie !

Dans ce blog vous trouverez :

- "Les tests" : Ils sont jamais en rapport avec l'actualité mais bien souvent je fais ressurgir du passé des jeux depuis longtemps délaissés.

-Delaygeek : Ma rubrique. Là où je parle de tous les attraits de la vie d'un delaygeek

-Les récits : Je parle de tout et n'importe quoi.

-Nostalgie : Tout ce qui a attrait à mon enfance se retrouvera ici.

-Musique : Le jeu vidéo c'est aussi des musiques grandioses. Il faut en parler.

-Japanimation : Tout ce qui touche de près ou de loin à la culture mangas sera traité ici.

 

Archives

Favoris